Le Terroriste, T1 « Paris : les nouvelles années de plomb », par JC Bartoll & P. Rovero - Glénat

11 février 2008 0
  • Cette nouvelle série de l'expérimenté JC Bartoll offre une vision pessimiste d'un monde au bord du gouffre. Un récit au rythme soutenu mettant aux prises journalistes, dirigeants et altermondialistes. Vitaminé et tristement réaliste.

L’Europe traverse une grave crise politique et sociale. Sur fond de contestation anti-mondialiste, de chômage galopant et de précarité lancinante, le spectre du terrorisme aveugle fait surface. C’est dans ce climat, comparable à celui des tristement célèbres "années de plomb", que doit se tenir à Paris le sommet des huit pays les plus industrialisées, récemment étendu à la Chine : le G9. La presse comme les altermondialistes sont alors parqués loin des cet grand évènement, les contrevenants étant traqués par un pouvoir fort peu démocratique. Comme un chien dans un jeu de quilles, le pape Jean-Paul VI, favorable à la population, met de l’huile sur le feu en contestant l’autisme de ces dirigeants. Arno, grand reporter engagé, tente d’intégrer les milieux opposants activistes en se rapprochant d’une jeune photographe militante, mais il vient de débusquer en toute ignorance un dangereux complot terroriste.

Le Terroriste, T1 « Paris : les nouvelles années de plomb », par JC Bartoll & P. Rovero - Glénat

Si ce n’est déjà fait, Jean-Claude Bartoll est en passe de devenir, avec son épouse Agnès, le plus prolixe des scénaristes spécialisés en géopolitique : on leur doit déjà Mortelle Riviera, l’excellent Insiders, Mékong, l’Agence, Diamants, TNO et d’autres albums sous pseudonyme. Dans cette nouvelle série, il nous gratifie d’un futur bien sombre où le capitalisme à outrance a envahi tous les niveaux de pouvoir jusqu’aux plus hautes sphères. Malgré quelques piètres formules dont, entre autres, "un policier qui grille comme un poulet", Bartoll conduit efficacement sa barque en plaçant les divers lieux d’actions tout en privilégiant le suspens. Petit bémol : la radicalisation des dirigeants politiques obstinément tournés vers le lucre.

Pierpaolo Rovero, qui vient de terminer aux éditions Casterman le diptyque Malone, imprime d’emblée un rythme soutenu au récit. Sans temps mort, les plans acrobatiques se succèdent pour casser tout impression de lassitude. Jouant avec des flous pour donner l’impression d’images de caméra, on est propulsé dans une action dont les scènes de guerres civiles ont un triste aspect de déjà-vu. C’est donc avec efficacité et punch que ce jeune auteur illustre cette décadence de l’ordre mondial et les déchaînements des foules.

Après cette entrée en matière riche et dynamique, on espère que le suspens restera à son comble, car suivre un héros auquel on fait endosser, preuves à l’appui, le crime d’un grand de ce monde, et qui enquête en solitaire pour débusquer les commanditaires haut placés, cela rappelle furieusement un grand gaillard tatoué et amnésique ! Gageons donc que l’expérience de Jean-Claude Bartoll permettra à cette série d’éviter les poncifs et les discours trop militants pour maintenir le rythme du premier tome tout en profitant avantageusement de la pluralité des visions politiques disponibles.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le Terroriste sur Internet

Voir l’interview vidéo de JC Bartoll

Toutes les illustrations sont © Bartoll/Rovero/Glénat (excepté la couverture de Malone)

Concernant le diptyque de Michel Rio, Faux Pas :
- Commander le Tome 1 de Malone sur Internet

- Commander le Tome 2 de Malone sur Internet

Lire les 10 premières pages de l’album

  Un commentaire ?