Le Tombeau d’Alexandre, T3 : Le Sarcophage d’albâtre - Par Dethan & Maffre - Delcourt

6 juin 2012 0 commentaire
  • Mêlant l'Histoire égyptienne, le drame, l'humour dans une chasse au trésor menée tambour battant, ce dernier tome de la trilogie conclut une excellente série, aussi divertissante qu'enrichissante.

À la mort d’Alexandre le Grand, son corps et toutes ses richesses furent ensevelies dans un tombeau dans un endroit tenu secret. Le plan d’accès fut reproduit sur le manuscrit de Cyrène. Il fut ensuite découpé en trois fragments éparpillés dans différents lieux en Égypte. L’appât du gain attire depuis les archéologues autant que les pilleurs de tombes. La chasse au trésor est ouverte et fait des dégâts !

Sorti indemne des sous-sols d’un monastère après l’explosion de « concurrents » anglais, un petit groupe de rescapés français s’acharne à faire libérer Louise retenue en otage. Une fois celle-ci tirée d’affaire, ils se remettent en quête du tombeau. Ils ne sont pas loin de toucher au but mais les minutes sont comptées : leur ennemi juré, Towerton, use de dynamite pour accélérer les fouilles et un traître attend le moment opportun pour frapper...

Le Tombeau d'Alexandre, T3 : Le Sarcophage d'albâtre - Par Dethan & Maffre - Delcourt

Si le premier tome nous avait semblé bien construit, mais paraissait souffrir de l’application d’une recette aussi satisfaisante qu’éculée, le deuxième tome du Tombeau d’Alexandreavait permis de passer outre les nécessaires introductions des personnages, pour distiller les rebondissements, entrecoupés de bons mots subtils qui fleurent à toutes les pages.

Pourtant, la série n’est pas réellement humoristique, et ce ton presque bon enfant redevient progressivement sérieux au fur et à mesure que les protagonistes s’approchent de leur but. On ne rit plus, même : l’atmosphère du drame qui se joue est aussi attirante que la précédente bonhommie. Qui trahit qui ? Sur qui peut-on réellement compter ? Ou plutôt, quel sentiment l’emportera sur l’autre ? L’amour contre le patriotisme, l’amitié contre l’envie, la confiance contre un honneur dont on ne saisit pas toujours toutes les limites ?

S’adaptant merveilleusement au scénario d’Isabelle Dethan, le dessin de Julien Maffre gagne encore en profondeur : les personnages sont plein de vie et fort bien identifiés, alors que les décors sont tout simplement splendides, dans leur mélange d’Égypte du début du XIXe sur fond de tombeaux antiques décolorés.

Le Tombeau d’Alexandre est à n’en pas douter une série digne d’Indiana Jones, même si l’on ne s’en rend pas toujours compte, le lecteur se trouvant emporté par le récit dont les dialogues sont aussi ciselés qu’historiquement fiables, dont les rebondissements sont nombreux et les personnages attachants. Un divertissement d’excellente qualité qui réjouit à chaque lecture ou relecture. On en redemande !

Pour les adeptes d’Isabelle Dethan (Sur les Terres d’Horus, Khéti fils du Nil, etc.), notez qu’elle nous fait découvrir par ailleurs Leptis Magna, la perle africaine des villes romaines, dans une trilogie mêlant grande Histoire et enquête policière à la recherche d’un mystérieux tueur en série : Les Ombres du Styx...

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Du Tombeau d’Alexandre, commander
- Le T1 chez Amazon ou à la FNAC
- Le T2 chez Amazon ou à la FNAC
- Le T3 chez Amazon ou à la FNAC

Commandez le premier tome des Ombres du Styx chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?