Le Triskel volé - Par Prado (trad. A. Cognard) - Casterman

18 février 2020 0 commentaire
  • Le monde magique s'émeut d'un talisman convoité par de médiocres humains. Autour d'un étudiant honnête, la lutte de pouvoirs commence... Un Prado toujours aussi caustique, qui fustige avant tout la vanité humaine.

Rego, doctorant en archéologie, retrouve la trace d’une société secrète dotée de pouvoirs magiques. Au centre de ce cercle, un triskel, motif géométrique gravé sur une pierre ronde. Se lançant dans une enquête minutieuse, l’étudiant va découvrir des personnages qui se déchirent pour la gloire ou l’argent, avec règlements de compte en embuscade.

Le Triskel volé - Par Prado (trad. A. Cognard) - Casterman

Le prétexte fantastique de cet album fait long feu. Prado, comme toujours, s’intéresse avant tout aux vanités du genre humain. Qu’il s’agisse du monde "connu" avec les ambitions médiocres de certains, ou de ces magiciens et magiciennes craignant que leurs secrets ne s’éventent, la critique acerbe s’applique toujours. Ce qui semble intéresser l’auteur plus que tout, c’est la morale. Celle qui récompense les idéalistes, honnêtes et désintéressés, et qui punit les imposteurs.

Ces thèmes, récurrents chez Prado, rendent le contexte fantastique un peu fade et surjoué. À se demander s’il n’est pas de trop. Mais il reste son dessin. Un style unique où les couleurs (aquarelles et peinture acrylique) brillent à chaque page, dans chaque ambiance. Et les visages un peu étranges, sortes de collages subtils laissant apparaître des lignes accidentelles, donnent une présence unique aux personnages.

Retrouver le graphisme de Prado, c’est comme réentendre un air nostalgique et bienfaisant. Mais cette incursion dans le fantastique n’a quand même pas la force de Demain les dauphins, une de ses œuvres-phare.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?