Le Tueur - Affaires d’État T.1 : Traitement négatif - Par Luc Jacamon & Matz - Casterman

17 février 2020 0 commentaire
  • C'est avec un plaisir non dissimulé que nous accueillons le retour du "Tueur" après une longue absence. Jacamon et Matz nous proposent un nouveau cycle d'un des anti-héros les plus froid de la BD franco-belge.

À l’instar de Vic Mackey, l’inspecteur de police corrompu et personnage principal de la série TV The Shield, le Tueur considère que passer ses journées de travail assis derrière un bureau à effectuer des tâches monotones pour un salaire de misère est une punition pire que la mort. Mais il n’a pas eu le choix.

Souvenez-vous : le meurtre de son ami Mariano l’avait poussé à mettre à l’abri sa femme et son fils chez son beau-père, dans la forêt amazonienne au Venezuela, avant de lui-même disparaître quelque part en Terre de Feu. Mais la DGSE a fini par retrouver sa trace quelques années plus tard en Patagonie.

Le deal qu’ils lui “proposèrent” était simple : soit il travaille pour la DGSE, soit il se fait éliminer par eux. Le voici donc devenu agent infiltré pour les services secrets français. Il est parachuté au Havre où il travaille sous couverture et en équipe pour effectuer un “traitement négatif” : l’élimination d’une cible dans le jargon des services secrets israéliens.

Près de six ans après sa dernière aventure, Le Tueur, la série qui a propulsé ses auteurs Luc Jacamon et Matz sur le devant de la scène BD, est de retour. Après avoir fait voyager leur nettoyeur cynique dans les Caraïbes et les continent américain, les auteurs font revenir leur personnage en France à l’occasion de ce nouveau chapitre. La série change d’ailleurs de titre et devient : “Le Tueur - Affaires d’État” afin de bien insister sur le fait que désormais, le Tueur est un agent du gouvernement.

Autre changement plus notable : Jacamon a troqué son ordinateur et sa palette graphique pour un processus de création plus traditionnel : du papier, de l’encre et des pinceaux pour nous proposer des compositions en couleur directe. Il assouvi ainsi son désir de se consacrer à la peinture et aussi de disposer de planches originales qu’il pourra mettre à disposition d’expositions et à la vente. Ce changement de méthode est intelligemment effectué car il ne nuit pas à l’ensemble, les habitués ne seront pas dépaysés.

Quant aux nouveaux lecteurs, ils découvriront ce que les fans de la première heure connaissent déjà : de longs monologues en voix-off d’un misanthrope qui se dédouane de ses propres crimes en passant en revues toutes les horreurs dont l’homme est capable.

Au final, Jacamon et Matz nous proposent un album assez classique et linéaire du Tueur. “Traitement négatif” sert à nous présenter les nouveaux enjeux ainsi que les nouveaux personnages qui gravitent autour de leur anti-héros. C’est un nouvel album sans surprises, oui, mais qui demeure distrayant et efficace. Surtout, le plaisir des retrouvailles avec notre assassin préféré est toujours au rendez-vous, et c’est sans doute le plus important.

Le Tueur - Affaires d'État T.1 : Traitement négatif - Par Luc Jacamon & Matz - Casterman
Le Tueur - Affaires d’État T.1 : Traitement négatif
Luc Jacamon & Matz © Casterman

Voir en ligne : Découvrez la série "Le Tueur" sur le site des éditions Casterman

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Le Tueur - Affaires d’État T.1 - Par Luc Jacamon & Matz - éditions Casterman. Album paru le 15 janvier 2020. 56 pages, 11,50 euros.

- Commander Le Tueur - Affaires d’État T.1 sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?