Le blues de Mamy et des amis de "Jojo"

29 octobre 2010 0 commentaire
  • L’album posthume d’{{André Geerts}}, le 18ème des aventures de {Jojo}, est paru aux éditions Dupuis. Scénarisée par {{Sergio Salma}}, cette histoire est particulièrement touchante du fait de la thématique abordée, si proche de celle vécue par le dessinateur dans les derniers mois de sa vie. Mamy Blues est évidement un album amusant, touchant et sensible qui peut être lu par les enfants, mais pour certains lecteurs, ils donnera le blues.

La grand-mère de Jojo a le spleen. Le moral n’y est pas, et sa santé semble vacillante. Elle se désintéresse de tout et passe le plus clair de son temps à regarder la télévision. Mamy décide d’aller faire un check-up à l’hôpital. Pendant qu"elle est auscultée par un médecin, Jojo patiente dans la salle d’attente. Il feuillète les revues. Le jeune garçon découvre dans un magazine féminin un concours pour gagner une croisière sur un paquebot cinq étoiles. Il déchire en vitesse la page et la range dans ses affaires. Ayant rempli le formulaire du concours, il gagne quelques jours plus tard un voyage pour trois personnes. Alors que Mamy attend avec impatience et appréhensiion les résultats de ses analyses, ils s’embarquent, avec Gros-Louis, sur le navire où ils vont passer des vacances de rêve.

Pendant ce temps, le Docteur Plasma, le médecin de Mamy, téléphone au père de Jojo pour lui annoncer que les analyses sanguines semblent très mauvaises. La famille de Jojo est inquiète et n’a aucun moyen de joindre les vacanciers … Jojo, lui, va vivre une amourette avec une enfant moins naïve que lui, et un peu plus cruelle. Ils tentent tant bien que mal de profiter des vacances, malgré le blues de Mamy, le mal de mer dont est victime Gros-Louis, et le comportement de la jeune fille dont Jojo est épris.

Le blues de Mamy et des amis de "Jojo"
Extrait du T18 de "Jojo"

Sergio Salma a imaginé cette histoire pour son ami André Geerts en 2008. Les auteurs ne pouvaient pas se douter que des événements tragiques allaient imposer une lecture différente sur ce Mamy Blues. Ce récit contient bien entendu tous les ingrédients d’un bon album de Jojo : émotion, humour, sensibilité, poésie, sans oublier une vision subtile du monde de l’enfance.

Mais dans Mamy Blues, Sergio Salma et Geerts abordent des thématiques difficiles comme la dépression, la maladie et la peur de perdre un être proche. André Geerts a entamé le dessin de cette histoire sans savoir qu’il livrait là ses dernières pages avant d’petre frappé par par la maladie qui finit par l’emporter.

Les liens entre la fin de vie d’André Geerts et son travail artistique sont patents dans ce volume. Geerts y a mis une sacrée énergie. Mais il n’aura pas la force de le dessiner jusqu’au bout. Il a demandé à ses amis Alain Mauricet et Renaud Collin d’achever les deux planches et demie qui manquaient pour boucler cet album.

Extrait du T18 de "Jojo"

Sergio Salma confiait récemment au journaliste Thomas Van Hamme [1] sur les ondes de la radio belge Vivacité que Jojo et Mademoiselle Louise ne connaîtront pas de suite. « Ces séries sont liées à la personnalité d’André Geerts » avait-il sobrement commenté.

Effectivement, André Geerts nous laisse une œuvre touchante, candide et remplie des petits et des grands plaisirs du monde de l’enfance mais aussi de la vie des grands. Une œuvre dans laquelle il sera bon de se replonger de temps en temps.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


André Geerts, sur Actuabd.com, c’est :

Des actualités :
- André Geerts ou la nostalgie de l’enfance (Juillet 2010)
- André Geerts : L’émotion des auteurs (2) (Juillet 2010)
- André Geerts : L’émotion des auteurs (1) (Juillet 2010)
- Le serment de l’amitié, selon les amis d’André Geerts ! (Octobre 2010).

Une interview :
- "Jojo est une BD qui parle doucement" (Mai 2008)

Des chroniques d’albums :

- Bonjour, Monde Cruel !
- Jojo T17, T16, T12.
- Mademoiselle Louise T4, T3.


Illustrations : (c) Geerts, Salma & Dupuis.

[1Fils du scénariste de Largo Wnch, Thomas Van Hamme est animateur pour la RTBF, radio et télévision publique belge. NDLR.

  Un commentaire ?