Le dernier Socialiste - Par Jim - Vents d’Ouest

27 février 2010 7
  • Ce bilan parodique des réflexions politiques des Français de tous bords fait autant rire que réfléchir à notre quotidien et aux opinions de ceux qui nous entourent.

Jean voit bien que la France tourne mal : paresse politique, égoïsme social, racisme ordinaire, rien ne manque ! Alors quand Joaquim, un de ses vieux potes, lui propose de participer à une télé indépendante pour le Web et de réaliser, caméra en main, un reportage sur les Français et la politique, Jean n’hésite pas ; le jeune homme part donc à la rencontre de sympathisants de tous bords.

Seul problème : si les militants de Droite et du Centre affluent, pas moyen de trouver un socialiste, un vrai, un de la vraie gauche socialiste ! Le reportage de Jean s’annonce dès lors compliqué. Mais riche d’enseignements sur la santé politique française...

Le dernier Socialiste - Par Jim - Vents d'Ouest

Que cela soit sous la casquette de Jim ou de Téhy, voilà un auteur qui n’hésite pas à changer de registre pour donner son point de vue. Après les opéras post-apocalyptiques (Yiu, Reign, etc.), les albums de cadeaux d’anniversaire et autres séries, voilà que Jim nous donne une vision politique qui a le mérite d’être innovante : la recherche du dernier socialiste.

Avec l’excuse de suivre cet apprenti journaliste en reportage hypothétique pour le web, Jim rassemble une série de portraits aussi divers qu’intéressants. Au final, on peut dire que les idées politiques ne ressemblent pas toujours à ce qu’on aurait cru : le CRS est altermondialiste, le type de droite vit oppressé par le régime en place, le centriste n’est qu’un déçu qui craint de s’assumer, et le socialiste … Tiens, justement, après les éléphants, les déconvenues et les bagarres internes, reste-t-il de vrais socialistes qui s’assument, qui réfléchissent, qui construisent ? C’est bien le pied-de-nez de cet album !

En parallèle, Jim nous décrit la vie de ce type un peu paumé, mais choqué par les opinions de son entourage. Pris entre l’envie de changer le monde à son niveau et celui de réussir tout simplement sa vie personnelle, ce personnage est attachant de naïveté et confondant de sincérité. C’est en réalité la petite voix qu’on a tous au fond de nous, mais qu’on ne laisse que rarement s’exprimer.

Au final, Le dernier socialiste est une intéressante réflexion sociale sur la politique contemporaine. Certains dialogues sont un peu longs, mais on rit franchement, tout en faisant un large tour d’horizon des la sensibilité politique hexagonale. Un regard qui vaut bien des sondages d’opinion...

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon à la FNAC

Lire les premières pages de l’album

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • C’est quoi cette page ???? On dirait du vieux Bodart époque Nicotine Goudron ! Ils ne pourraient pas trouver leur propre style les dessinateurs plutôt que piocher dans ce que d’autres ont mit au point ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 27 février 2010 à  08:35 :

      Jim a toujours dessiné comme ca, même avant que Bodart n’existe.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 28 février 2010 à  00:01 :

        Désolé de vous contredire, Denis Bodard a commencé à publier bien avant Jim, en particulier Célestin Speculos et Nicotine Goudron dont le style a manifestement beaucoup plu à Jim, c’est clairement une très forte influence, il n’y a pas de honte à ça, mais c’est bien de se dégager de ses influences à un moment pour voler de ses propres ailes.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 28 février 2010 à  12:00 :

          Jim (alias Téhy etc) a commencé à publier dans les années 80, il est donc clairement contemporain de Bodart et l’influence ne me parait pas évidente. Des références communes peut-être, pour le reste... (Merci de me faire la biblio de Bodart, vous avez oublié Saint-Germain des Morts, il est vrai que celui-ci n’a jamais été influencé par quiconque, pardon ? Conrad, vous avez dit Conrad ?)

          Répondre à ce message

    • Répondu par marcel le 27 février 2010 à  18:40 :

      si vous trouvez que cette planche de Jim ets clairement influencée voir pompée sur Bodart, il faut de suite consulter un occuliste !

      Répondre à ce message

      • Répondu le 1er mars 2010 à  11:22 :

        D’accord avec Marcel,si vous ne trouvez pas que cette planche est pompée sur Bodart, vous avez un problème de vue.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Pogo le 4 mars 2010 à  12:08 :

      Jadis, Bodart copiait (talentueusement) sur Conrad. Le jeu des influences. Pas de mal à ça.

      Répondre à ce message