Le dernier été de mon enfance - Par Shin Takahashi - Delcourt

31 mars 2010 1
  • Nouveau one-shot pour l'auteur de Fragment qui s'attaque ici aux aventures de Tom Sawyer. Une adaptation portée par un récit résolument positif et un dessin plein de poésie.

Haru est étudiante aux Beaux-Arts de Tokyo. Elle a quitté le village où vit sa mère il y a plusieurs années et n’y est jamais retournée depuis. Quand cette dernière décède, elle doit assister aux funérailles, en compagnie de gens qui n’ont jamais eu aucun égard pour elle. Mais ce séjour qui devait durer quelques jours va finalement se prolonger jusqu’à la fin de l’été grâce à la rencontre des enfants du village, en particulier du jeune Taro.

Dit comme ça, l’histoire ne vous enchante peut-être pas, mais si on y ajoute l’enterrement d’un chat à minuit, un meurtre, un pacte pour garder le silence, un coup monté, des pirates sur une île... C’est peut-être un peu confus là-dedans, mais cela change la donne, non ? Le dernier été de mon enfance est en fait une version revisitée des Aventures de Tom Sawyer de Mark Twain, un "re-toilettage" qui a le mérite de donner furieusement envie de (re)plonger dans l’œuvre originale, comme l’y invite Shin Takahashi dans les dernières pages de son manga.

Le coup de patte du dessinateur de Larme Ultime n’est plus vraiment à présenter. la sobriété de son trait, l’expressivité sensible des sentiments, la poésie qui se dégage de son œuvre et surtout ses personnages tout ronds et tout mignons, quasi enfantins, qui se retrouvent au centre d’intrigues très adultes, souvent très dures, sont parfaitement reconnaissables.

Après le shonen de Ii Hito, le drame de Larme Ultime et le récit pour enfants de Fragment, Shin Takahashi s’attèle à un autre type de seinen, un récit touchant, poétique et surtout positif. Une petite brise chaleureuse qui annonce la fin de cet hiver qui n’en finit pas.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :