Le festival bd BOUM de Blois se réinvente

27 octobre 2020 1 commentaire
  • Pour cette 37e édition de bd Boum prévue les 20, 21 et 22 novembre, le festival a trouvé une alternative astucieuse : un "Road Trip" à travers Blois en sollicitant bars et autres structures municipales afin de respecter au maximum les nouvelles mesures sanitaires. La ville de 46 000 habitants va être complètement envahie par le 9e Art, un rêve pour les amateurs de BD en somme !

Les festivals ont la vie dure en temps de corona mais redoublent d’imagination, tandis que le Festival d’Angoulême et le Salon du livre sont annulés et reportés, Lyon BD s’étend sur quatre mois et voilà que bd BOUM s’étend géographiquement. La ville de Blois avec sa maison de la BD, comme Angoulême est bien connue des bédéphiles ! Pour l’occasion, toute la ville s’apprête, cette année l’escalier Denis-Papin est aux couleurs de Mickey, réalisé par Régis Loisel, l’un des parrains de « BD 2020 ».

Le festival bd BOUM de Blois se réinvente
Escalier Denis-Papin
Photo : bd Boum

Depuis sa création en 1984, le festival accueille de nombreux visiteurs, auteurs et exposants pendant trois jours et décerne également sept prix, (voir les nommés 2020), l’année dernière c’est Émile Bravo, auteur de Spirou, l’Espoir malgré tout (Dupuis) qui a remporté le Grand-Boum qui récompense un auteur pour l’ensemble de son œuvre. Une rencontre avec l’artiste est prévue en partenariat avec HistoriaBD lors de cette édition 2020 autour d’un "café historique" en compagnie de l’historien Sébastien Albertelli et également une exposition autour de son œuvre "Science et conscience, les mondes d’Émile Bravo". Le Prix Jacques Lob du scénario quant à lui avait été décerné à Zidrou, qui nous a récemment impressionné avec l’incroyable adaptation du Marsupilami, La Bête.

Autour du festival, 12 expositions, des rencontres, concerts et séances de cinéma (Josep, Hub au bout des doigts, etc) sont programmés tout le long du week-end. Retrouvez par exemple, une expo consacrée à "Révolution" de Younn Locard et Florent Grouazel qui a obtenu le prix Château de Cheverny de la BD historique en 2019, avant de remporter quelques mois plus tard le Fauve d’Or à Angoulême. Mais aussi « La BD africaine francophone », trop peu reconnu et une expo jeunesse « Ariol fête ses 20 ans » d’Emmanuel Guibert qui sera présent le dimanche, Grand Boum 2010, premier auteur de BD à être exposé aux Beaux Arts et Marc Boutavant et pleins d’autres : le programme complet sur le site officiel.

Du 9 au 20 novembre, vous pouvez participer à des ateliers pratiques, assistez à des spectacles et rencontrez des auteurs ! La journée professionnelle est maintenue avec pour thème : « La BD prend-elle soin de vous ? »

En espérant que les mesures prises pour respecter les consignes gouvernementales de distanciation sociale seront toujours suffisantes pour ne rien manquer de cette riche programmation 2020 !

Voir en ligne : Le programme complet

(par Klara LESSARD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Entrée gratuite
Attention : certains événements sont sur inscription !

 
Participez à la discussion
1 Message :