Le fils du jaguar - Taanoki, n°2 - Pasteur et Plisson - Casterman

25 septembre 2002 0 commentaire
  •  Avec "Taanoki", Jéromine Pasteur et François Plisson écrivent le roman vrai des Indiens du Pérou, qui tentent de survivre dans un monde où la "civilisation"(sic) moderne ne leur laisse plus d'autre choix que s'enfoncer, toujours plus profondément, dans la forêt tropicale pour sauver ce qu'il reste de leur culture et de leur mode de vie.

Adoptée par un village d’indiens Ashanincas du Pérou, Taanoki doit faire face à de nouvelles responsabilités au sein du clan. Les terroristes sans foi ni loi du "Sentier Lumineux" menacent d’attaquer le campement. Pintioki, le Sorcier, charge Taanoki et son compagnon Maaki de retrouver un vieil homme et de lui transmettre un mystérieux message...

Fruit de l’expérience personnelle de l’auteur, ce récit palpitant nous initie aux secrets des cultures indiennes chamaniques les plus anciennes. On suit avec intérêt les aventures de cette femme mystique, ouverte, honnête : le personnage de Taanoki est attachant et donne, entre les lignes, quelques leçons de vie non négligeables...

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Par la bande dessinée et le roman, les auteurs parviennent à nous plonger dans la culture des Indiens péruviens mieux que n’importe quel livre d’ethnologie. Et dans la réalité du drame qui les frappe mieux que n’importe quel reportage de télévisé. Il leur reste encore des progrès à accomplir pour que la bande dessinée leur devienne naturelle : le lettrage informatique standardisé n’est pas des plus heureux, certains dialogues sont parfois envahissants et un peu trop didactiques, mais la force du récit et la chaleur des couleurs aident à dépasser l’impression de raideur générale.

Lire un extrait

  Un commentaire ?