Newsletter ActuaBD

Le gros lot - Nikola Witko - Carabas

25 juin 2007 0 Albums par Marie M
🛒 Acheter
  • Dans la famille La Chance, je demande Willy. Nikola Witko, à l’origine « du gros lot », détaille pour nous le personnage.

On en rêve tous, mais ça n’arrive jamais. Pourtant, Willy, lui, le gagne le gros lot ! Et comme il semble particulièrement chanceux, il gagne jusqu’à plus soif, au point d’en perdre la tête et les bonnes manières. Et quand il se met à draguer les autres filles, ça ne plaît plus du tout à Violette. Du coup, elle part.
Pas grave, Willy, repus jusqu’aux amygdales, ne voit rien, ne comprend rien, et s’enlise dans la surconsommation en tout genre. Seul, enfin sans compter Bob, la souris (attention c’est un mâle ! parce qu’à en croire la horde de rats qui veulent lui faire des trucs sexuels…on pourrait se poser des questions, surtout qu’il est mignon comme tout dans sa robe rouge à pois blancs, hum…), Willy ne se pose plus de questions et laisse la chance lui sourire.

Le gros lot - Nikola Witko - Carabas

Vous l’aurez compris, il s’en passe et des drôles dans cette aventure assez déjantée de Witko, nouvel artiste ayant le vent en poupe, dessinateur déjà célèbre pour sa participation aux traits du professeur Furia dans Lucha Libre.

De la fortune qui lui sourit, le héros opte pour le melon (grosse tête), enfle du ventre (à force de trop manger) et devient vite débiteur aux jeux téléphoniques. La fuite restera la solution idéale pour échapper aux créanciers et n’écoutant que son courage, il fonce sur le premier bateau venu, abandonnant au passage Violette et leur futur enfant dont elle n’a pas encore eu l’occasion de lui annoncer la bonne nouvelle.

Le bateau vogue, puis coule, et Willy la chance va découvrir les joies de la minceur (faute de se nourrir), puis à nouveau celles de l’obésité (devinez qui il mange entre hommes seuls sur une chaloupe !), puis finira dans une île, tel Robinson accompagné de son fidèle Vendredi en l’occurrence ici, Bob la souris... Pauvre souris qui va d’ailleurs devoir sérieusement faire attention à ses arrières.

S’il vous plaît, où est la sortie ?

En réalité, même si tous les tenants et aboutissants ne sont pas forcément à la place où on les attend, le récit reste cohérent dans ses surprises et on fonce tout droit vers une happy end espérée. En plus de l’humour dans cet album très surprenant, l’auteur se laisse aller à un dessin expressif, précis, proche de la ligne claire, provoquant au regard des personnages et de leurs bouilles attachantes, un attendrissement certain.

L’influence de Larcenet plane dans cette atmosphère mais Witko semble très vite tracer son chemin dans le milieu éditorial.
Sans être révolutionnaire malgré le nom de la collection dans lequel il est intégré, « Le gros lot » fait plaisir à lire.

(par Marie M)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD