Le mangeur d’histoires - Par Fabrice Lebeault - Dupuis

23 août 2008 0 commentaire
  • La réalité et la fiction en pleine confusion... Une tradition qui va du cinéma au neuvième art et qui trouve avec ce one-shot une illustration qui ne manque pas de fantaisie.

Un jeune critique à la plume féroce voit débarquer dans sa vie un héros de roman. De ceux qu’il vilipende à longueur de chronique... S’engage alors une épopée rocambolesque qui va mener les deux personnages dans l’antre du créateur, où ils découvrent un secret bien gardé.

Pour peu qu’on se laisse porter par la fantaisie de Fabrice Lebeault, Le mangeur d’histoires se rapproche dans le ton de la fille du professeur de Sfar et Guibert.
Les joutes verbales entre le critique littéraire et le personnage fictionnel constituent le moteur du récit, dont le scénario très construit mêle l’imaginaire poétique à un fantastique au charme suranné.

Lebeault parvient même à glisser une intrigue sentimentale assez loufoque dans la seconde partie de l’album.
Son trait clair et soigné, au réalisme élégant, maintient le mangeur d’histoires dans une ambiance de conte fantastique, susceptible de capter l’attention de plusieurs générations de lecteurs.

Et en bonus de cet album déjà copieux (plus de 60 pages), l’éditeur a ajouté le texte illustré d’une première ébauche de l’auteur, assez différente de la BD. L’occasion de parcourir le chemin entre une idée de départ et une œuvre achevée. Le mangeur d'histoires - Par Fabrice Lebeault - Dupuis

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?