Le nouveau spin-off de Freaks’ Squeele : "Kim Traüma"

23 octobre 2020 0 commentaire
  • Après "Rouge", "Funérailles" et le coquin "Vestigiales", voici la nouvelle série de Florent Maudoux, toujours déclinée de son univers de "Freaks' Squeele", et qui mélange cette fois l'humour et l'action à la psychologie.
Le nouveau spin-off de Freaks' Squeele : "Kim Traüma"
Val est au centre du spin-off, ici en mode Mucha

Vous aimez l’humour, les super-héros, leurs pouvoirs, leurs bagarres et le second degré ? Alors Freaks’ Squeele est certainement fait pour vous ! La série présente les aventures de Chance, Xiong Mao et Ombre, trois étudiants qui entament le cursus de la Faculté des Études Académiques des Héros (F.E.A.H.), une des universités de formation des super-héros.

En effet, avec la multiplication des super-pouvoirs, les universités fleurissent afin de pouvoir délivrer le diplôme adéquat pour entrer dans une team et briller sous le feu des projecteurs. Tout ceci a été développé à grand renfort d’humour, de rebondissements et de parodies dans les sept tomes parus entre 2008 et 2015, et qui ont fait le bonheur des lecteurs français, curieux d’un style et d’une narration plein d’innovation assujettie d’un superbe graphisme.

Mais comme on ne le cesse de nous le répéter : à grands pouvoirs... grands effets secondaires ! Les super-héros peuvent eux aussi attraper un rhume ou avoir un coup de mou au moral, malheureusement les symptômes de leurs maladies sont aussi épiques que dangereux. Il existe un endroit spécialement dédié aux cas les plus désespérés : le Traüma Center. Telle un docteur House au féminin, Kim mène son équipe à la baguette pour enquêter, comprendre et dispenser des thérapies de choc adaptées aux étudiants de la légendaire FEAH, l’université des super-vilains.

Florent Maudoux mélange toujours les influences issues du comics, du manga et du franco-belge.
La Patiente zéro dessiné par Florent Maudoux

Depuis 2008 et le premier tome de Freaks’ Squeele, on ne se lasse vraiment pas de cet univers délirant et pourtant savamment construit par Florent Maudoux, et on en redemande ! D’où notre saut de joie en apprenant la sortie d’un nouveau spin-off de la série-mère, qui s’est terminée au tome 7 dans un impressionnant final, et qui depuis lors continue de nous étonner et de passionner avec déjà dix autres volumes parus dans les séries parallèles (sans compter les DoggyBags).

Florent Maudoux continue à multiplier les références à la culture populaire
La Patiente zéro dessiné par Florent Maudoux

Après la fin du premier arc du torturé et flamboyant cycle de Funérailles en février dernier, ce nouveau spin-off nous replonge avec plaisir dans l’université de nos héros, la FEAH, en proposant un ensemble de différents récits qui se déroulent globalement dans la première partie de cette série. En personnages secondaires, on retrouve d’ailleurs nos héros Chance, Xiong Mao et Ombre, mais ce sont surtout Valkyrie issue de la série-mère, et les jumeaux terribles Castor et Pollux tirés de Funérailles qui sont mis en avant. Sans oublier Kim Senseï, qui, grâce à ses tatouages thérapeutiques et ses deux amis, tente de soigner au mieux les bobos physiques et psychologiques des étudiants.

Le récit contient aussi quelques combats, car les talents de Kim ne se limitent pas au tatouage
Le physique est-il le plus important ?

Et de psychologie, il est bien question ici, car derrière un récit enjoué, drôle et divertissant, les auteurs touchent à de vrais questions : comment s’accepter tel que l’on est ? Quelle est l’image que l’on renvoie ? Dois-je changer mon corps pour me faire aimer ? etc. Ces messages forts sont renforcés par l’introduction de la psychologue clinicienne Marion Haza qui souligne justement les liens entre la série, et les questions se posent les adolescents.

Au-delà de ces thématiques importantes qui sont habilement soulevées par les auteurs, les histoires peuvent naturellement se lire au premier degré. On retrouve d’ailleurs trois récits dans ce premier tome : La Patiente zéro dessiné par Florent Maudoux lui-même et qui introduit parfaitement le Traüma Center, Silicone carne dessinée par la nouvelle venue Rebecca Morse voir notre entretien sur le site et pour articuler les deux, une nouvelle écrite par Isabelle Bauthian et illustrée par Nathalie Vessilier.

La Patiente zéro dessiné par Florent Maudoux

Cette joyeuse bande relève pleinement le challenge de renouveler le propos de Freaks’ Squeele, tout en narrant de passionnantes histoires et en restant dans un univers graphique suffisamment proche pour que le lecteur ne soit pas du tout perturbé en passant d’une histoire à l’autre.

Silicone carne dessiné par Rebecca Morse

Rajoutons que les tomes annuels et auto-conclusifs de Kim Traüma peuvent être lus dans le désordre et sans avoir nécessairement besoin de connaître tout ou une partie de Freaks’ Squeele, Funérailles et des autres spin-off. Et en plus, vous recevez une planche d’autocollants à la fin de ce premier tome. Bref, déployez vos ailes sombres et volez chez votre libraire (avant qu’il ne ferme) pour découvrir ce nouveau cocktail de fun et de psychologie bien troussé !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?