Le premier tome de "Lulu et Nelson" (Ed. Soleil) remporte le prix des lecteurs du Journal de Mickey

1er octobre 2020 0 commentaire
  • Un peu chamboulé par les conditions sanitaires, le 18e Grand Prix des Lecteurs du Journal de Mickey a été attribué le mercredi 30 septembre à Jean-Marie Omont, Aurélie Neyret et Charlotte Girard, pour le premier tome de Lulu et Nelson, aux éditions Soleil, sur décision d'un jury de jeunes lecteurs présidé par Christophe Cazenove et William Maury.

L’histoire de ce premier tome, Cap sur l’Afrique (novembre 2019), se déroule en 1964, à Naples, en Italie. La jeune Lucia vit avec son dompteur de père au sein d’une troupe de cirque dont elle affectionne particulièrement le lion, Cyrus. Ce dernier périt malheureusement au cours d’un incendie... qui décide la jeune fille à fuguer pour rejoindre les côtes africaines, où elle rêve de rejoindre les lions. Elle est rejointe in extremis par son père.

Le premier tome de "Lulu et Nelson" (Ed. Soleil) remporte le prix des lecteurs du Journal de Mickey

Dans le tome 2 (à paraître en décembre 2020), fraîchement débarqué en Afrique du sud, le père de Lulu est cependant arrêté pour avoir tenté de défendre un jeune garçon noir, Nelson, avec qui Lulu se lie d’amitié. En attendant la libération de son père, Lulu trouve refuge dans la ferme de Mary, une femme militante.

Charlotte Girard et Jean-Marie Omont, qui avaient déjà collaboré sur la série La Balade de Yaya, signent une fable poétique, mise en valeur par le dessin tout en finesse et les couleurs lumineuses d’Aurélie Neyret - connue notamment pour Les Carnets de Cerise.

Les lauréats, tenus de ne pas se déplacer jusqu’à Paris pour des raisons sanitaires, ont été prévenus par téléphone de leur victoire, et profiteront d’une belle mise en avant dans les magasins de l’enseigne Fnac, du 21 octobre au 9 novembre 2020.

Le choix fut difficile. Dans une précédente interview pour ActuaBD, Christophe Cazenove, qui présidait le jury avec le dessinateur William pour leur série Les Sisters, expliquait :“Tout a l’air vraiment bien, je pense que ça va être vraiment compliqué de choisir !” Voici les titres avec lesquels Lulu et Nelson (T. 1) était en compétition :

Catégorie BD :

- 109 rue des soupirs (T. 1) de Mister Tan et Yomgi Dumont (Casterman)
- Sacrées Sorcières de Pénélope Bagieu (Gallimard)
- Le Temps des mitaines (T. 1) de Loïc Clément et Anne Montel (Dargaud)
- Les Sœurs Grémillet (T. 1) de Barbucci et Di Gregorio (Dupuis)
- Les Géants (T. 1) de Lylian, Drouin, Aureyre (Glénat)
- Green Team de Karinka et Domas (Kennes)
- Fils de sorcières de Maxe l’Hermenier et Steven Dhont (Jungle)
- Island (T. 1 et 2) de Mao et Waltch (Bamboo)

Côté roman, c’est L’incroyable voyage de Coyote Sunrise, de Dan Gemeinhart aux éditions Pocket jeunesse, qui remporte les voix des jurés.

Adapter l’organisation du grand prix aux conditions sanitaires, bien sûr ; mais il était impensable, pour Edith Rieubon, rédactrice en chef du JDM, d’annuler purement et simplement le prix, le 18e, "celui de la majorité", plaisante-t-elle. "Habituellement, on remet le prix à la Fnac de Ternes, en présence des auteurs, des éditeurs, des jurés et de leurs parents... jusqu’à 150 personnes ! Pendant les délibérations, les auteurs signent des dédicaces..." Impossible cette année, conditions sanitaires obligent : "On a fait ça par visioconférence, il était impossible de faire venir les présidents du jury à Paris." Seuls les jeunes jurés, âgés de 8 à 13 ans, étaient donc invités à se rendre à Paris pour délibérer. Ils avaient reçu les différents titres à critiquer par la Poste - ce qui, assure Edith Rieubon, ne les a pas empêchés de prendre leur rôle très au sérieux.

Malgré tout, affirme-t-elle, "nous avons réussi à conserver la substantifique moëlle du Grand Prix ! Il nous semblait important de le maintenir, pour faire des enfants des ambassadeurs de la lecture. Quand on lit, on n’est plus du tout confinés !"

(par Pierre GARRIGUES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?