Le voeu de Simon - Par Boulet & Lucie Albon - La boîte à bulles

10 août 2007 0 commentaire
  • En mêlant univers intimiste et surnaturel facétieux, Boulet continue d'explorer les fragilités humaines de personnages attachants. Ici, un médecin qui veut coûte que coûte aider ses patients...

Simon, médecin consciencieux et un peu gauche, se retrouve nez à nez avec le génie d’une lampe qu’il a manipulée en poursuivant une patiente dans les sous-sols de son centre de santé. D’abord incrédule, il doit se rendre à l’évidence : le génie est bel et bien là devant lui. Et puisqu’il faut choisir un voeu, Simon, en grand altruiste, pense avant tout à ceux qui souffrent. Son choix, après une courte réfléxion : « le pouvoir de soulager les gens de leurs maux... »

Partant de cette idée, en explorant toutes les facettes de la question (le souci d’autrui, l’empathie, le partage des expériences douloureuses), les auteurs livrent un album profondément original -pour une fois le mot n’est pas galvaudé.

Le graphisme au trait solide et épais de Lucie Albon, qui s’appuie sur des couleurs massives, unies et plutôt claires, donne au récit un ton de rêve éveillé, dans lequel on n’aperçoit jamais un ciel bleu. On passe de la nuit aux intérieurs d’appartements ou de lieux de soins.

Avec un personnage principal fragile dès le début, un peu énigmatique et solitaire, le lecteur ressent de près ses états d’âme et son trouble face au pouvoir qu’il a acquis. On ne dévoilera pas les détails de la magie ainsi en action, car cela fait partie du charme de l’album.

Si parfois tant de précautions stylistiques dans les situations alourdit quelque peu le récit, une atmosphère pleine de charme et d’humanisme imprègne Le voeu de Simon. Un ouvrage qui fait écho à un travail paru en 2005 dans un registre plus orienté vers le jeune public.

Le voeu de Simon - Par Boulet & Lucie Albon - La boîte à bulles

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?