Romans Graphiques

Les 10 romans graphiques qui nous ont scotchés cette année.

Par Kelian NGUYEN le 30 juillet 2022                      Lien  
Pour occuper vos vacances, ActuaBD.com vous propose ses sélections de l’été. Aujourd’hui nous vous avons préparé un casting cinq étoiles, une liste de beaux livres aux histoires passionnantes et touchantes, défendues par des planches à couper le souffle. Quasiment tous notés "Favoris de la rédaction", ces romans graphiques seront parfaits pour occuper vos longues après-midi farniente à la plage sous le soleil... et même les jours de pluie !
Les 10 romans graphiques qui nous ont scotchés cette année.

MAFIA. Pour ouvrir le bal, Philippe Lebas nous emmène avec ses valises. Cap sur l’Italie du sud à la découverte des Assiégés par Bizzarri et Nardella chez Sarbacane : « Au-delà de l’aspect social, très bien traité par ailleurs, c’est surtout la mécanique scénaristique qui nous prend, sans nous lâcher. Tout est réglé au millimètre par un scénariste inspiré, Stefano Nardella. L’histoire est traitée en flashbacks contenant eux-mêmes d’autres flashbacks, sans jamais nous perdre pour autant, le dessinateur, Vincenzo Bizzarri, ayant eu le soin de différencier les époques en jouant sur les couleurs. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

DEVOIR DE MÉMOIRE. Thelma Susbielle vous propose de se plonger dans les souvenirs de famille de David Sala au travers de son album Le Poids des héros (Casterman) : « Avec très peu de textes, Sala fait exister un passé lourd qu’il reconstitue entre impressions d’enfant et souvenirs de ceux qui l’ont vécu. Une mémoire certes instable, subjective, et pourtant primordiale. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

SE RECONSTRUIRE. Didier Pasamonik souhaite, lui aussi, vous plonger dans les souvenirs d’un auteur. Pour ce nouveau titre sélectionné ce sont les souvenirs de Jean-Louis Tripp que nous vous proposons d’explorer. En particulier ceux qui ont suivi la perte de son frère Gilles. L’auteur se livre sur cette tragédie dans son dernier album : Le Petit Frère (Casterman) : « À 60 ans, Jean-Louis Tripp revient sur ce deuil qui l’a construit. Avec son trait charbonneux, il fait un sublime travail de mémoire, un retour sur soi, une enquête intime sur un événement que l’on a mis des années à dissimuler au fond de la mémoire et autour duquel, forcément, s’organisent les sentiments, sinon les névroses. Avec la conscience de la fragilité des choses, la conscience d’être un survivant. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

INITIATIQUE. Nous arrivons à mi-chemin de cette sélection et pour se faire nous retrouvons Philippe Lebas qui nous fait voyager, encore une fois. Après l’Italie direction le Canada avec Les Étoiles s’éteignent à l’aube par Richard Wagamese et Vincent Turhan (Sarbacane) : « Ce voyage initiatique est superbement adapté par Vincent Turhan, muni de ses crayons pastel et de sa palette de peintre. Tout est douceur ici, à commencer par la splendide couverture. Mais les 140 pages sont à l’avenant, un appel à la contemplation, sans pour autant nous masquer la cruauté de la vie pour ces Indiens qui n’en sont pas vraiment, la place destructrice qu’y occupe l’alcool. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

EXPERIENCE DE LECTURE. C’est au tour de notre chroniqueuse La Bibliophage de vous présenter non seulement un roman graphique mais une véritable expérience : «  Romain Renard est un raconteur d’histoire(s) et pour cela il utilise tous les procédés à sa disposition : de la narration au dessin en passant par la vidéo, l’animation ainsi que le chant et la musique. Avec "Melville" (Le Lombard,) Il nous transporte dans une ville fictive qui s’impose comme le héros de l’histoire avec un grand H, ses personnages la traversent, y laissent des empreintes plus ou moins perceptibles. Graphiquement c’est subjuguant, proche de l’hyperréalisme, dans des tons différents suivant les volumes. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

ENFER. Repartons en voyage. Cette fois avec Didier Pasamonik, pas sûr à première vue que vous vouliez le suivre puisque la destination est l’enfer : Avec Volage (Éditions Daniel Maghen,) Stephen Desberg & Tony Sandoval nous proposent comme hôte le diable et les plus grands criminels que la terre ait jamais portés : « Desberg n’est jamais meilleur que quand il laisse filer sa fibre poétique. Nous retrouvons le Desberg tragique que l’on avait connu avec Will sur "La 27e lettre." C’est puissant, inspiré, inventif, c’est surtout magnifiquement dessiné par le dessinateur mexicain Tony Sandoval, sans doute le plus doué de sa génération. C’est une merveille de dessin, on passe de monstre en monstre avec volupté, c’est littéralement… dantesque. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

MUSÉAL. Partez avec Frédéric Hojlo à la découverte de Petar & Liza de Miroslav Sekulic-Struja chez Actes Sud BD : « Petar & Liza est une œuvre littéraire, sans aucun doute. C’est aussi une œuvre picturale au sens le plus fort de l’expression. Peintre et dessinateur, Miroslav Sekulic-Struja est virtuose dans l’art, non pas réaliste - qu’est-ce que ça pourrait bien vouloir dire, à une époque où les photographies et films nourrissent les fausses informations ? - mais figuratif. Qu’il s’agisse des personnages ou des décors, la précision de son pinceau et le choix de ses couleurs n’ont rien à envier aux peintres de la nouvelle objectivité. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

EHPAD. Didier Pasamonik s’intéresse à un jeune auteur Quentin Zuttion avec son album La Dame blanche (Le Lombard.) : « Il met en scène une de ces infirmières, « auxiliaires de vie » comme on dit en zorlangue, qui vivent au quotidien dans un EHPAD. L’album s’ouvre sur la toilette mortuaire d’une résidente… On peut y lire : « Depuis dix ans, je passe mes journées à m’occuper d’eux. Je les soigne. Je les nourris. Je les lave. Je les fais rire. Je les prends dans mes bras. Et puis d’un coup, ils partent…  » Un auteur spécialiste des albums « tranches de vie » dont le prochain projet arrive fin août, à retrouver très bientôt sur ActuaBD.com.

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

GRANDS TRAVAUX. Frédéric Hojlo apparaît de nouveau pour vous pousser la lecture du dernier album de Michel. La fin, les moyens, tout ça… par Pierre Maurel (L’employé du Moi) : « Sans se départir de l’humour qui caractérise sa série ni de l’engagement qui reflète ses idées, Pierre Maurel emmène ses personnages dans de nouvelles directions. Moins de galères quotidiennes, une forme d’apaisement et la tentation de cultiver son jardin - dans tous les sens de l’expression. Mais aussi de nouvelles préoccupations et des relations qui s’approfondissent. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

GOMORRA. Pour fermer cette sélection, Didier Pasamonik vous fait découvrir Roberto Saviano, journaliste et écrivain italien qui a décrit les dessous de la mafia italienne dans son livre (et sa série TV) "Gomorra" (2006) : « L’album Je suis toujours vivant (Gallimard / Steinkis) par Asaf Hanuka est un constat autant qu’une profession de foi : l’adversité est faite pour être combattue et la liberté, l’égalité et la fraternité doivent faire l’objet d’une lutte de chaque instant. On l’oublie parfois. »

Acheter cet album chez notre libraire partenaire

Nous espérons de tout cœur que cette sélection aux sujets parfois durs vous passionnera autant qu’ils nous ont passionnés. N’hésitez pas à nous faire vos retours ou nous en proposer d’autres parmi vos albums préférés en commentaires.

(par Kelian NGUYEN)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Sarbacane Casterman Le Lombard Daniel Maghen Actes Sud L’employé du Moi Gallimard BD France 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
1 Message :
PAR Kelian NGUYEN  
A LIRE AUSSI  
Romans Graphiques  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD