Les 48h de la BD 2015, ça démarre aujourd’hui

3 avril 2015 16 commentaires
  • Il va se passer quelque chose entre aujourd'hui et demain dans le rayon BD de votre libraire préféré : une distribution d'albums à un €1 et des dédicaces à la pelle ! C'est le moment de sortir le nez dehors.

Face à la déferlante commerciale numérique (Amazon, Fnac, etc.) mais aussi face à l’offre numérique qui progresse d’année en année, les éditeurs se devaient de réaffirmer aux libraires leur attachement à un réseau qui incarne plus que jamais la relation avec le lecteur, afin qu’il cesse d’être une variable statistique, un "profil".

Car c’est de face que les libraires (qui avaient passé l’année dernière le cap des 800 participants) et les auteurs (plus de 100 dédicaces sont prévues dans toute la France) veulent rencontrer leur public, pour que la lecture devienne un partage. La liste des libraires participants est sur le site de l’événement et la liste des auteurs en dédicace est ici.

Les 48h de la BD 2015, ça démarre aujourd'hui
Une offre savamment diversifiée pour toucher toutes les catégories de lecteurs.

C’est d’ailleurs tout l’esprit de cette opération qui prend plus d’ampleur cette année encore car non seulement les plus grands éditeurs de BD de la place y participent (Bamboo/Grand Angle, Casterman, Dargaud, Delcourt, Dupuis, Fluide Glacial, Futuropolis, Glénat, Jungle !, Le Lombard, Urban Comics et Soleil), mais deux grands auteurs en sont les parrains : le dessinateurs Yoann (Spirou..., il signe l’affiche) et le multiprimé scénariste Wilfrid Lupano (Les Vieux fourneaux, Un Océan d’amour...), de même que des personnalités médiatiques devenues elles-mêmes auteurs de BD comme Cyprien, Romain Sardou ou Philippe Vandel.

Yoann et Wilfried Lupano, parrains des 48hBD
Les figures médiatiques qui soutiennent l’opération

Quoi de neuf cette année ? 216 000 BD distribuées à €1 au lieu de 100 000 BD gratuites. Elle est complétée par une offre de 12 titres à 0,99€ sur Izneo. Pourquoi ce changement, ce renoncement au gratuit ? Parce ce financement permettra d’offrir 50 000 BD à des écoles, des collèges, des lycées et des bibliothèques. Ces BD seront choisies parmi les 12 titres mis en avant dans cette opération dont le choix correspond à tous les types de publics, comme vous pouvez le voir dans le schéma ci-dessous.

Le but est de recruter encore et encore des nouveaux lecteurs de BD, surtout parmi les jeunes afin de préserver pour l’avenir la créativité et la productivité de ce secteur, l’un des plus vigoureux en librairie.

Dessin de Yoann
(c) Dupuis

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
16 Messages :
  • Les 48h de la BD 2015, ça démarre aujourd’hui
    3 avril 2015 14:20, par Liaan

    Hé hé !
    Pour une fois, on ne trouve pas la petite rubrique en fin d’article "pour acheter, commander à A-ma-zone ou la Fnaque" !
    Cela fait plaisir aux libraires.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Richard (Teljem) le 3 avril 2015 à  15:41 :

      mais deux grands auteurs en sont les parrains

      Yoann je connais parce qu’il a repris Spirou, mais Wilfrid Lupano, jamais entendu parler. Peut-être un grand auteur, mais inconnu pour l’instant.

      des personnalités médiatiques devenues elles-mêmes auteurs de BD

      Philippe Vandel on le voyait il y a 20 ans sur Canal+, depuis silence radio. Romain Sardou c’est le fils à son papa, on entend la pub pour ses bouquins à la radio, de là à en faire une personnalité médiatique... Cyprien, inconnu au bataillon, sa tête est inconnu aussi, c’est qui ?

      1 euro c’est pas rien, tout change. C’est comme la "fête" du cinéma, où, d’antant on ne payait que 1 franc la scéance supplémentaire, aujourd’hui c’est 3 ou 4 euros, soit le prix d’une place normale un mercredi dans un cinéma de quartier. 1 euro la bd, c’est le prix d’un album d’occasion.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 3 avril 2015 à  17:38 :

        Donne moi les adresses pour avoir des occasions a 1 €

        Répondre à ce message

        • Répondu par Richard (Teljem) le 3 avril 2015 à  18:02 :

          N’importe quel vide-grenier, brocante, partout en France et en Belgique chaque week-end.

          Répondre à ce message

      • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 4 avril 2015 à  03:39 :

        Yoann je connais parce qu’il a repris Spirou, mais Wilfrid Lupano, jamais entendu parler. Peut-être un grand auteur, mais inconnu pour l’instant.

        Vous aurez l’occasion de sortir de votre ignorance (momentanée) en vous rendant chez votre libraire.

        Philippe Vandel on le voyait il y a 20 ans sur Canal+, depuis silence radio. Romain Sardou c’est le fils à son papa, on entend la pub pour ses bouquins à la radio, de là à en faire une personnalité médiatique... Cyprien, inconnu au bataillon, sa tête est inconnu aussi, c’est qui ?

        Il faut que vous zappiez de temps en temps, ne restez pas branché sur la chaîne L’Equipe.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Patrick le 4 avril 2015 à  07:24 :

          Les Lupano ne sont pas à 1 euro, c’est trompeur.

          Répondre à ce message

      • Répondu par Robert Nick le 4 avril 2015 à  22:39 :

        Cyprien, inconnu au bataillon, sa tête est inconnu aussi, c’est qui ?

        Cyprien est juste l’un des intervenants les plus suivis sur internet avec plusieurs millions d’abonnés à sa chaine vidéo, essentiellement des ados. Certes comme vous n’êtes pas sorti depuis la mort du journal Tintin, vous n’avez pas entendu parler de lui non plus. On l’aime ou on ne l’aime pas, mais il a une forte audience.

        1 euro la bd, c’est le prix d’un album d’occasion.

        Et ben laissez cette opération à ceux que ça peut intéresser. Qui sont ils ? Je ne sais pas mais sans doute pas vous puisque cela semble tellement vous déplaire et vous avez l’air de trouver votre bonheur ailleurs.

        Répondre à ce message

  • Aucune librairie participante près de chez moi, pas même l’espace culturel de Leclerc. Pourtant ma librairie vend des bd, alors c’est quoi le principe ?

    Répondre à ce message

  • 1er bon point : aucun souci de livraison cette année.
    2ème bon point : bonne initiative de faire payer 1€ cette fois.

    La sélection est variée, pour ma part j’ai pris Holmes, Spirou, Aliénor et Batman, bref faites vous plaisir !!

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sergio Salma le 4 avril 2015 à  12:46 :

      L’idée première étant, rappelons-le, d’attirer du public nouveau dans les boutiques. Des personnes qui vont venir voir, musarder peut-être et qui , dans le meilleur des cas, jetteront un coup d’œil sur les tables et , rêvons un peu, achèteront, redeviendront clients et lecteurs. Mais si en plus des habitués vont en profiter pour acheter quelques albums pourquoi pas. Disons que c’est pas le but initial, cher JN.

      Répondre à ce message

      • Répondu par JN le 4 avril 2015 à  22:08 :

        Je comprends tout à fait le but initial et je serais curieux de voir (si on peut le quantifier) l’impact de cette opération sur les non-habitués de la sphère BD.
        A titre personnel, j’en ai profité pour découvrir des séries que je ne connaissais pas auparavant, faute de budget extensible tout simplement.

        Répondre à ce message

  • Les 48h de la BD 2015, ça démarre aujourd’hui
    5 avril 2015 02:30, par Bulgour

    Pourquoi appeler cette opération les 48h de la BD, alors que les stocks (limités) sont épuisés dès la première journée ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sergio Salma le 5 avril 2015 à  12:23 :

      Oui d’autant que les magasins ferment la nuit en plus.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 5 avril 2015 à  18:25 :

        Je suis pour cette fois d’accord avec Monsieur Salma, mais appeler cette opération les 24 h de la BD ferait sans doute allusion à une course bien connue des amateurs de Vaillant (Michel, pas le journal financé par le PCF). Les 8 heures de la BD feraient un peu "cheap", mais correspondraient un peu mieux à la réalit, puisque les libraires ouvrent à 10 ou 11 h et ferment entre 19h et 19h30 en général. Maintenant attention, certains livres gratuits partent plus vite que les autres.....qui attirent moins le public !

        Répondre à ce message

      • Répondu le 5 avril 2015 à  20:58 :

        Oui d’autant que les magasins ferment la nuit en plus.

        Quel rapport ?

        Répondre à ce message

    • Répondu par Fred le 5 avril 2015 à  22:53 :

      Dés la première heure, j’ai rien eu :(

      Répondre à ce message