Les 70 ans de Spirou fêtés en grande pompe au Centre Belge de la Bande Dessinée

21 février 2008 0 commentaire
  • Le rouge, la couleur emblématique de {Spirou} était sur toutes les joues hier soir au Centre Belge de la Bande Dessinée. Que nous valait cette accès de chaleur? Un avant-goût de printemps? Non, un évènement de taille : les 70 ans du magazine éponyme…

Le gratin de la BD s’était déplacé en masse. On avait du mal à se frayer un chemin entre les convives tellement il y avait de monde. Fait exceptionnel, pas moins de cinq rédacteurs en chef du journal de Spirou avaient fait le déplacement pour l’occasion. Thierry
Martens
, (alias Monsieur Archive), Alain De Kuyssche, Patrick Pinchart, Thierry Tinlot et Frédéric Niffle (qui occupera prochainement ce poste ). Les photographes se sont empressés d’immortaliser le groupe. Il faut dire que le précédent cliché de ce genre datait des années ’90.

Les 70 ans de Spirou fêtés en grande pompe au Centre Belge de la Bande Dessinée
Une belle brochette d’anciens rédacteurs en chef en compagnie du prochain timonier de Spirou et du Bourgmestre de Bruxelles.
De gauche à droite : Freddy Thielemans (Bourgmestre de Bruxelles), Frédéric Niffle (prochain rédacteur en chef de Spirou), Alain De Kuyssche, Patrick Pinchart, Thierry Martens (alias M. Archive) et Thierry Tinlot.

Sergio Honorez, le récent directeur éditorial des éditions Dupuis, s’est imposé à un moment donné pour poser à côté d’eux. Le club protesta car il n’est en réalité que rédacteur en chef Ad Interim de Spirou en attendant que Frédéric Niffle prenne ses fonctions en avril prochain. Bon joueur, il laissa la place au premier magistrat de Bruxelles, le bourgmestre Freddy Thielemans.

Patrick Pinchart et Thierry Martens
Photo : Nicolas Anspach

Pendant ce temps, le directeur général de Dupuis, Olivier Perrard accueillait les auteurs de sa maison d’édition avec chaleur. Raoul Cauvin, qui fête ses 70 ans cette année lui aussi n’était pas présent, mais il était représenté par un bon nombre de ses coauteurs : Bédu, Philippe Bercovici, Daniel Kox et enfin Marc Hardy. Ce dernier nous confiait qu’entre FeuX et Pierre Tombal, il planchait sur un ultime tome d’Arkel et lui aussi sur une version personnelle de Spirou.

L’agent Tinlot
Et deux autres espions. Tous au service, de sa majesté Fluide Glacial. De gauche à droite : Frédéric Jannin, Thierry Tinlot et Gilles Dal

Les convives furent à un moment surpris de voir un Plunk géant débouler à l’intérieur du CBBD. C’était le dessinateur Luc Cromheecke revêtu d’un costume représentant son personnage. On pouvait également croiser ce soir-là : BenBK, Jean-Luc Cornette, Gilles Dal, Dany, Christian Darasse, Delaf, Dubuc, Frédéric Jannin, Jean-Marc Krings, Karo, André Geerts, Gihef, Olivier Grenson, Letzer, François Maingoval, Olivier Saive, Sylvain Savoïa, Yves Sente, Steven, Bernard Swysen, Jean Van Hamme, Pierre-Paul Verelst, Watch, Philippe Wurm, etc. Ils ont pu se délecter des superbes planches originales présentées, dont celle de Franquin montrant la première apparition de Gaston Lagaffe.

Sergio Honorez fêtait son anniversaire ce jour -à.
Thierry Tinlot et l’équipe de Dupuis ont fait une surprise à ce directeur éditorial qui ne semble pas encore être à bout de souffle.

Thierry Tinlot interrompit le brouhaha pendant quelques minutes. La foule fit silence un instant devant l’imposant personnage, ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire carolorégien, aujourd’hui éditeur de Fluide Glacial, une filiale de Casterman - horror magnus et tenebrosus : la concurrence !

L’agitateur culturel bruxellois rassura d’emblée ses interlocuteurs en disant qu’il ne se sentait pas autorisé pour faire un long discours à l’occasion « des septante ans du journal de Spirou ». Mais qu’il l’était, en revanche, pour fêter l’anniversaire d’un de ses amis, l’éditeur de Spirou lui-même... Sergio Honorez !

Le secret avait été bien gardé : Dupuis et Thierry Tinlot étaient de mèche pour lui préparer une surprise. Le souffle ne lui manqua cependant pas pour éteindre les bougies d’un gâteau… Raoul Cauvin n’était pas là hier soir, mais on a quand même mangé un bout de gâteau à sa santé qu’on espère bonne et forte pour longtemps.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire également :

- Le Journal de Spirou a 70 ans - Rétrospective au Centre Belge de la Bande Dessinée

Photos © Nicolas Anspach – Reproduction Interdite sans autorisation préalable.

  Un commentaire ?