Les Carnets de l’apothicaire T. 10 & T. 11 - Par Natsu Hyuuga, Itsuki Nanao & Nekokurage - Éd. Ki-oon

Par Guillaume Boutet 17 mai 2023 
De nouveaux mystères et de nouvelles enquêtes pour la plus avisée des servantes du harem impérial. Cette fois, nous explorons l'histoire de la famille impériale elle-même, et en particulier celle du précédent souverain, à la sinistre réputation.

Ces deux nouveaux tomes nous proposent quatre histoires, avec tout d’abord la suite et fin du spectacle nocturne organisé pour les deux émissaires occidentales. De la prestation de Jinchi aux explications techniques de Mao Mao sur la mise en scène, rien de très inattendu ne se produit, mais nous avons droit à de très belles planches. Le mystère autour des deux cousines demeure donc bien épais pour le moment.

Ensuite, nous revenons aux origines des aventures de Mao Mao, en passant d’abord par la découverte d’un lieu important qui avait néanmoins échappé à notre héroïne : la clinique destinée aux servantes et dirigée par une vieille femme.

S’il est officiellement interdit par la loi qu’une femme fasse de la médecine, dans la réalité, les officiels ferment les yeux et s’arrangent du moment que cela reste discret. Cependant, la clinique sert surtout à mener à la véritable intrigue, celle d’une servante malade et disparue. Et ce mystère mène à son tour à la révélation de la vérité derrière l’empoisonnement dont avait été victime le nouveau-né de la Sage Concubine Lifa, tragédie ayant ouvert le manga.

Nous avons droit à une belle confrontation entre la première dame de Lifa et Mao Mao, qui boucle une boucle et permet à la Sage Concubine un nouveau départ dans la course à la place d’Impératrice.

Faire table rase du passé : c’est en effet l’un des thèmes de ces épisodes. Ainsi, le récit enchaîne presque sans transition avec un mystérieux temple qui recèle une épreuve pour désigner le futur empereur.

© Natsu Hyuuga / Shufunotomo Infos Co., Ltd.
© Nekokurage, Itsuki Nanao / SQUARE ENIX

Cette fois-ci Mao Mao va directement apporter son aide à l’empereur et remettre à jour une particularité de sa lignée, fondée par une impératrice originaire de l’Occident. L’idée derrière cette épreuve aborde la question de la préservation du sang familial, et cela de façon originale car scientifique avant l’heure.

Une séquence en réalité légère avant d’entamer la dernière des histoires de ce lot bien plus dérangeante : L’Impératrice-douairière fait son entrée en scène officielle. Son histoire nous est rappelée, en particulier le fait qu’elle ait accouché de l’empereur actuel alors qu’elle n’avait qu’une dizaine années. En effet, le précédent empereur était réputé pour deux choses : une personnalité effacée, faisant de lui la marionnette de sa mère, et une attirance pour les petites filles...

© Natsu Hyuuga / Shufunotomo Infos Co., Ltd.
© Nekokurage, Itsuki Nanao / SQUARE ENIX

L’Impératrice-douairière demande à Mao Mao de se pencher sur les circonstances de sa mort, étranges. Dans ce but, elle la conduit au pavillon où il a passé les dernières années de sa vie. Si, pour notre héroïne, il s’agit de résoudre un mystère lié à un décès, pour l’Impératrice-douairière, l’énigme qu’elle cherche à percer sont les pensées de cet homme détesté de tous qu’elle n’a jamais comprise. Elle cherche quelque chose, un indice même dérisoire, qui pourrait donner un semblant de sens à ce qu’elle a vécu.

Comme toujours, le récit exclut toute approche morale pour se concentrer sur la manière dont les femmes font face à leur destin et travaillent à consolider leur position dans une société patriarcale. Et au milieu de cet univers, Mao Mao observe et analyse tout ceci avec un sens de la logique redoutable, détachée des passions humaines, nous offrant ainsi une lecture toujours aussi singulière et fine.

© Natsu Hyuuga / Shufunotomo Infos Co., Ltd.
© Nekokurage, Itsuki Nanao / SQUARE ENIX

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791032711989

Les Carnets de l’apothicaire T. 10 & T. 11. Par Natsu Hyuuga (auteur original), Itsuki Nanao (story-board), Nekokurage (dessin) & Touco Shino (Character Design). Traduction : Géraldine Oudin. Éd. Ki-oon, collection "Seinen". Sortie le 5 janvier 2023 & le 4 mai 2023. 170 pages. 7,95 euros.

Les Carnets de l’apothicaire sur ActuaBD :
 Lire la chronique du tome 1
 Lire la chronique des tomes 2 & 3
 Lire la chronique des tomes 4 & 5
 Lire la chronique des tomes 6 & 7
 Lire la chronique des tomes 8 & 9

Les Carnets de l’apothicaire Ki-oon ✍ Natsu Hyuuga ✏️ Nekokurage à partir de 13 ans
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Guillaume Boutet  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD