Les Chansons de Mr Eddy - Collectif chez Soleil

22 septembre 2003 0 commentaire
  • Une soirée très {hype}, le mardi 23 septembre a fêté la sortie de l'album « Les Chansons de Mr Eddy », un collectif de BD en hommage au chanteur Eddy Mitchell publié par l'éditeur toulonnais qui n'en est pas à son premier coup.

Après Renaud (chez Delcourt), il y a vingt ans, et de nombreux autres parmi lesquels Jacques Brel, Johnny, Jean-Jacques Goldman ou Bernard Lavilliers (chez Soleil, déjà), les auteurs de BD ont souvent réussi à faire swinguer la chanson dans leurs cases. Ici, sous la houlette de Arleston, 20 créateurs de BD parmi lesquels Gir, Blanc-Dumont, Dany, Maëster, Mézières, Rossi… ont mis les chansons de Claude Moine, alias Eddy Mitchell, en musique, pardon, en bulles. Ces BD sont entrecoupées de quelques confidences : le petit Eddy lisait la revue Coq Hardi (comme Jacques Chirac) et notamment la BD de Poïvet et Marijac (il avoue avoir oublié le nom des auteurs) De la Guerre à la Terre. Il lisait aussi des westerns comme Sitting Bull (de Le Rallic et Marijac, sans doute) puis Le Journal de Spirou (c’est un fan de Tillieux et de Gil Jourdan) et de Tintin (Blake et Mortimer, c’est un must pour lui). Faisant dans l’éclectisme, il dévore les pockets comme Pecos Bill. Fan de base (il est collectionneur), Mitchell a même utilisé la Marque Jaune pour promouvoir ses disques ! Ce qu’on sait moins, c’est qu’il rencontra Jijé et Gir dès les années soixante. Cette BD comporte d’ailleurs quelques très beaux portraits du chanteur par le fondateur de l’école de Marcinelle et Gir illustra une des pochettes du crooner avec une BD inédite : «  7 colts pour Schmoll  », un vrai collector ! Sortant en même temps que le nouveau CD de l’ancienne chaussette noire, cet album très classe est aussi inspiré que les chansons dont ces dessins sont tirés.

Lire un extrait et acheter l’album
ou consulter le site de Soleil

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?