Newsletter ActuaBD

Les Chroniques de Légion, 4 tomes - Par Nury, Lauffray, Alberti, Ziaoyu, Henninot & Tirso - Glénat

  • Il n'aura fallu qu'un an pour que soit publiée l'intégralité de la première série multi-dessinateurs du réputé Fabien Nury. Si le bilan scénaristique est mitigé, le résultat graphique est impressionnant.

La série Je suis Légion avait permis de développer le combat de deux frères immortels, Vlad et Radu, sous fond de Seconde Guerre mondiale. Les Chroniques de Légion viennent se placer chronologiquement avant cet affrontement, pour dévoiler tous les détails de la naissance de leurs pouvoirs, de leurs antagonismes.

Les années et les lieux se succèdent donc : Whitechapel en 1885, aux côtés des Conquistadors violant l’Amérique du Sud en 1531, en pleine bataille napoléonienne à Moscou en 1812, etc.

D’époques tourmentées en guerres fratricides, Vlad Tepes se promène au fil du sang de ses victimes : c’est, pour lui et pour Radu son frère, un véhicule de choix. Ce à quoi ils n’avaient pas songé, c’est qu’à leur tour ils vont être envahis par des pensées et des sentiments inconnus... tellement humains. Désormais, leurs choix ne sont plus vraiment les leurs et leur destin pourrait bien en être modifié à jamais, avec des conséquences lourdes de sens.

Les Chroniques de Légion, 4 tomes - Par Nury, Lauffray, Alberti, Ziaoyu, Henninot & Tirso - Glénat

Nous avions déjà présenté en détails la biographie de l’excellent scénariste qu’est Fabien Nury, ainsi que la talentueuse brochette de dessinateurs qui l’accompagnaient dans ce préquel de la série Je suis Légion. La série originelle présentait bien les pouvoirs de ces vampires, mais installait surtout une progressive montée en puissance, entre les factions humaines opposées lors de la Seconde Guerre mondiale, et aussi entre les deux frères qui tentaient de se retrouver. Cette identification aux enquêteurs des service britanniques faisait d’ailleurs tout le sel de cette excellente série, servie par de dialogues denses et une construction sans faille.

On s’attendait à ce que Fabien Nury atteigne ce même degré dans Les Chroniques de Légion. Les années séparant la naissance du mal (bien connue des lecteurs férus de vampirisme) et le récit de Je suis Légion devaient dévoiler de nouvelles surprises.

Malheureusement, l’abondance des faits et l’étendue de la période des 500 années décrites ne permettent pas de caractériser une galerie de savoureux personnages humains, comme nous en avons découverts dans la première série. On a l’occasion d’en apprendre davantage, bien entendu, sur les deux frères, mais si les développements au cours des années sont bien agencés, la construction, conçue pour servir au mieux le talent des artistes sollicités, ne permet pas de retrouver la tension de la série originale.

Heureusement, le graphisme sauve la mise, car Les Chroniques de Légion sont sans doute la série multi-dessinateurs où la symbiose opère le mieux depuis longtemps. L’ensemble demeure magistral, avec des dialogues précis et concis, qui laissent chaque dessinateur exposer réellement son talent.

Au final, si on regrette un scénario peu ambitieux de la part de Fabien Nury qui nous avait habitué à un niveau remarquable, la série convainc par son harmonie de ton, et démontre une compétence pour coordonner les différents dessinateurs qui pourra se montrer redoutable à l’avenir.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander Les Chroniques de Légion :
- T1 sur Amazon ou à la FNAC
- T2 sur Amazon ou à la FNAC
- T3 sur Amazon ou à la FNAC
- T4 sur Amazon ou à la FNAC

 
Newsletter ActuaBD