Les Citadines T1 - Par Adeline Blondieau et Eva Rollin- Editions Bamboo

6 janvier 2010 2
  • De plus en plus d’albums se font l’écho d’une vision féminine (voire féministe) de la société et d'une façon souvent iconoclaste des rapports hommes – femmes. Nouvelle tendance ou nouveau genre ? Le succès semble au rendez-vous.

Adeline Blondieau, dont on avait déjà remarqué l’heure de la sortie n’est pas en reste avec un album « spécial filles » intitulé : les Guerrières du slip, titre explicite s’il en est, premier tome qui annonce… la couleur !

Rechercher l’homme idéal semble constituer la préoccupation majeure (pour ne pas dire unique) des héroïnes de cette nouvelle série. L’occasion est donc toute trouver de nous présenter des situations ou l’auto-dérision et le recours au cliché constituent l’articulation d’un album sympathique.

De la mère de famille à la trentenaijavascript:barre_raccourci(’’,’’,document.getElementById(’text_area’))re branchée en passant par la romantique un peu fleur bleue, c’est toute une série de portraits rapides et parfois incisifs qui nous est présentée ici. Un livre qui, par son style, en rappellera d’autres (comme les albums d’Hélène Bruller, par exemple) mais qui, néanmoins, peut séduire le lecteur ou... la lectrice.

Les Citadines T1 - Par Adeline Blondieau et Eva Rollin- Editions Bamboo

C’est Eva Rollin, dessinatrice québécoise, qui a notamment signé C’est mieux à deux, enfin, parfois chez Albin Michel et plus récemment Mademoiselle chez Glénat, collaboratrice au mensuel Psikopat, qui met en images les gags (vécus, imaginés, rêvés ?) de ces business women célibataires à la recherche du prince charmant égaré dans la jungle urbaine entre SMS incompris et rendez-vous manqués.

Le graphisme nerveux et un peu trash supporte assez bien l’humour parfois inégal de certaines situations qui n’évitent pas parfois certains clichés déjà vus.

Adeline Blondieau présente cette nouvelle publication comme la reprise d’un précédent essai (Plan Drague publié chez le même éditeur) mais on appréciera ici le style un peu moins convenu, plus débridé (graphiquement), plus dépouillé et dont l’élégance ne se résume pas au titre de ce premier album.

A réserver aux jeunes célibataires seules ou… accompagnées !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Il y a d’abord eu le slip "jaune devant et brun derrière" de Reiser, c’était génial, puis "Lâchez-moi le slip !" de Zep, c’était très original dans son contexte mais maintenant avec "La vie en slip" dans Spirou et ce "Les guerrières du slip"... Il faudrait voir à ne pas trop tirer sur l’élastique...

    Répondre à ce message

    • Répondu par marcel le 6 janvier 2010 à  18:52 :

      Ou alors si vous aimez la bonne bande dessinée,
      plongez-vous dans Calvin et Hobbes, la merveilleuse série de Bill Watterson, un auteur à succès totalement intègre.
      Un diamant, en comparaison à ces flatulences éditoriales.

      Répondre à ce message