Les Druides – T5 : La Pierre de Destinée – Par Istin, Jigourel & Lamontagne – Soleil

3 décembre 2009 0 commentaire
  • Menacés de toutes parts par les représentants du Dieu Unique, pour les druides, la fin du monde semble proche. Avant-dernier acte d’une série captivante.

Perdus au milieu des flots déchainés, on avait laissé nos deux druides, Gwenc’hlan et son apprenti Taran méchamment blessé, dans une périlleuse situation. Les deux s’en sortent finalement et le jeune Taran finit par guérir de sa blessure. Une fois rejoints par les frères moines, la petite troupe quitte l’île de Mona pour aller chercher le chaudron de Dagda, caché quelque part en Islande.

Forcés d’accoster en Écosse, les aventuriers croisent le chemin d’un clan picte. Ses membres se sont vus dérober une pierre sacrée par des vikings et demandent l’aide des druides pour aller la récupérer. Persuadés que leur propre quête est liée à celle des Pictes et face à la menace des hommes aux capes noires, l’alliance est entendue.

Les Druides – T5 : La Pierre de Destinée – Par Istin, Jigourel & Lamontagne – Soleil

C’est la fin d’un monde, celui des druides et avec eux un savoir plus que centenaire que Jean-Luc Istin et Thierry Jigourel relatent dans cette série de la Collection Soleil Celtic. Derrière cette quête de Gwenc’hlan et Taran et derrière l’intolérance d’une religion envers une autre, c’est aussi une ode au voyage qui est mise en avant dans cette histoire. Les auteurs nous baladent à notre grande plaisir dans les plaines splendides et moyenâgeuses de Bretagne, d’Écosse ou encore d’Islande, toutes superbement retranscrites par un Jacques Lamontagne au sommet de son talent.

Au fil des tomes, Les Druides est définitivement devenue une série incontournable.

(par Olivier Wurlod)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire les premières pages

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

Les Druides sur Actuabd, c’est :
- les chroniques des tomes 2 ; 3 ; 4
- les interviews de Jean-Luc Istin et Jacques Lamontagne

  Un commentaire ?