Newsletter ActuaBD

"Les Enfants du Serpent" par Jérôme Blanc - Edité par l’auteur

8 janvier 2005 0 Albums par Alexandre Franc
🛒 Acheter
  • Deux albums parus fin 2004 nous ont semblé particulièrement marquants : l'un, {Poulet aux prunes}, de Marjane Satrapi, est, disons, une pierre précieuse ; l'autre, {Les Enfants du Serpent} de Jérôme Blanc, est, dans le même ordre d'idée, un venin. Le premier fait des piles dans les librairies, ce qui n'est que justice ; du second, peu ou pas de trace, ce qui n'a rien d'étonnant. La réalité est dure pour les ovnis, voilà tout. Voici son histoire.

En 1993, Jérôme Blanc est venu de Grenoble suivre les cours de BD à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles. Là, au gré d’un exercice d’atelier, il fait 4 planches sur une histoire de filles. Le travail rendu aux professeurs, tous ses collègues étudiants ont posé leur crayon, mais Jérôme-le-bougre, lui, continue, comme les Dupondt pompant au clair de lune sur le pont du Sirius. Il écrit une suite de 90 pages à ses 4 pages. Puis entreprend de les dessiner. Il y mettra 6 ans, inexorablement. Il est rentré à Grenoble depuis longtemps. En 1999, il cherche un titre à son histoire, quelque chose comme « Germinal », mais qui évoque le féminin.

En 2002, les Éditions du Cycliste le publient, cet album : Floréal, une espèce de sitcom avec du sens, sur les rapports hommes-femmes dans le monde d’aujourd’hui.

Mais déjà, l’énorme tête de Jérôme Blanc s’est remise en branle. Notre homme écoute France-Info, regarde les journaux TV, se gave d’information, lit beaucoup, analyse tout, rumine, gronde. Le projet suivant prend corps. Il sera très différent du premier. Cette fois, Dieu merci, il ne faudra que 3 ans pour le réaliser, au terme desquels naît le nouveau rejeton, anormal, repoussant, fascinant. Il a l’œil noir et le souffle syncopé. Les Éditions du Cycliste voient ça et détournent le regard. Elles auraient préféré la suite de Floréal. Mais Jérôme Blanc préfère ne pas lancer deux fois son pavé dans la même mare.

Scènes conjugales

"Les Enfants du Serpent" par Jérôme Blanc - Edité par l'auteurAucun éditeur n’en veut ? Qu’à cela ne tienne, il publiera Les Enfants du Serpent à compte d’auteur, fin 2004. De quoi s’agit-il cette fois ? Du monde d’aujourd’hui, à nouveau. Avec face à lui, un de ses démons, le plus sournois peut-être, le démon de l’innocence. Côté lumière, un jeune avocat rêve d’une Justice parfaite qui traquerait le moindre délit, au prix de la liberté si nécessaire ; côté ombre, un groupe de marginaux prépare un retour âpre et viril à un ordre primitif fantasmé. Entre les deux, un couple se déchire et nous vaut les plus longues scènes de violence conjugale que nous ayons jamais lues en BD.

Jérôme Blanc ne fait ni du western, ni de la SF, ni de la gentille chronique bobo : il ausculte notre époque. C’est-à-dire qu’il fait son travail d’auteur. Il le fait à rebrousse-poil d’une BD chatoyante, aux jolis dessins, aux cadrages si originaux, aux changements de plans à chaque case. Jérôme, lui, est un acharné du plan fixe dans un « moule à gaufres », car il a compris que l’âme est dans le mouvement des personnages et non dans celui de la caméra. Il ne craint pas non plus de faire beaucoup parler ses personnages, tant il possède l’art de cadencer les dialogues.

S’il fallait un bémol, on pourrait discuter son coloriage en niveaux de gris. Mais ce serait discuter la couleur du bâton de dynamite plutôt que le dosage de poudre.

(par Alexandre Franc)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les Enfants du Serpent, 58 pages noir et blanc, prix de vente public : 11 euros.

Sans distributeur connu, Jérôme Blanc a mis des exemplaires des Enfants du Serpent dans les librairies suivantes. Allez-y voir :

Paris : Album (St Germain), Opéra BD (Bastille), Super-Héros (Rambuteau), BDnet (Bastille, rue de Charonne)

Grenoble  : Glénat, Harry Morgan, Fnac

Chambéry : Bédéfix

Lyon : Expérience, Boulevard de la BD

Annecy : BDfugue Café

Besançon : Librairie Campo Novo

Les libraires intéressés peuvent aussi commander directement à l’auteur sur le courriel suivant : jerome.blanc.auteur@wanadoo.fr

 
Newsletter ActuaBD