« Les Étoiles de l’Histoire », une histoire de toiles

3 juin 2020 0 commentaire
  • Après Chaplin, star iconique s’il en est, joliment dessiné par Bruno Bazile, voici deux stars féminines qui s’inscrivent sur le Hollywood Boulevard de la collection de Bernard Swysen aux Éditions Dupuis. Des biopics malins, agréables et légers, qui rendent justice à deux femmes que l’on a souvent réduites à leur « sex symbol ».
« Les Étoiles de l'Histoire », une histoire de toiles

Il y a bien longtemps, j’étais un habitué de la Cinémathèque de Bruxelles, un endroit assez unique doté, avec Copenhague depuis l’incendie de la Cinémathèque de Paris, de la plus fabuleuse collection de films d’Europe. J’y croisais, presque chaque semaine à l’époque, dans ces salles à l’ancienne, « qui puent les pieds » me disait mon frère, mes amis Gérard Goffaux, Philippe Foerster ou Benoît Peeters, fervents cinéphiles, ou encore Frédéric Bézian, excellent pianiste qui accompagnait quelquefois les films muets dans la salle qui leur était dédiée.

C’est là que j’ai fait cette expérience, que je vous recommande : regarder à la suite Sept ans de réflexion (The Seven Year Itch) de Billy Wilder (1955) et Et Dieu… créa la femme de Roger Vadim (1956). Ces deux films tournés à un an d’intervalle renvoyaient chacun et aussi bien une vision totalement différente tant de la femme que du cinéma.

Marilyn était cette pin-up de papier glacé fabriquée jusqu’aux cils, fantasmatique et irrésistible, dans l’une de ces comédies brillantes qui a fait la gloire d’Hollywood. Évidemment que derrière cette représentation, il y avait la légende de Marylin, auréolée par l’impressionnant Henry Miller, enchaînant les conquêtes, dont un Mister President, jusqu’à l’issue fatale, la jeunesse à peine achevée.

Et puis arrivait Brigitte Bardot, la féminité faite femme si j’ose dire, une voix, un ton, une moue, une attitude, dans un récit dont on oublie le fil mais pas les scènes où elle joue. Bardot, c’est la liberté retrouvée après les noires années de guerre et les grises années d’après-guerre, sans chichis, sans apprêts, ingénue vraiment, au naturel. Bien sûr que ces films ont pris un tour vintage et que cela ne te parle pas comme à moi, jeune petit con, mais ce soir-là, j’avais mis Bardot au-dessus de Marilyn même si, avec le temps, j’ai mieux conscience de l’art de Wilder comparé à celui de Vadim.

Je dois dire que j’ai retrouvé cette saveur-là, et le charme de ces souvenirs, en lisant les volumes 2 et 3 des Étoiles de l’Histoire, la collection dirigée et scénarisée par Bernard Swysen. J’avais déjà pu éprouver son talent de raconteur d’histoire dans sa collection humoristique « La Véritable Histoire Vraie » où il brocarde les méchants de l’Histoire : Attila, Hitler, Staline

Les Etoiles de l’Histoire T. 2 : Marylin Monroe - Par Bernard Swysen et Christian Paty - Ed. Dupuis

La vraie surprise vient aussi du dessinateur Christian Paty. Je n’avais pas reconnu de premier abord l’épatant dessinateur de La Geste des Chevaliers Dragons, de Kookabura Universe et des… Blondes qu’il signe sous le pseudonyme de Dzack. Ses héroïnes sont aguicheuses et fraîches, il n’y a pas d’erreur dans le choix. Mais ses évocations, quand il caricature Elia Kazan, John Kennedy, Jean Gabin ou Gilbert Bécaud, sont surtout justes, si bien qu’on se laisse mener par ses petits bouts de femmes jusqu’au bout de l’album, sans ennui. Histoire d’apprécier finement le déconfinement.

Les Etoiles de l’Histoire T. 3 : Brigitte Bardot - Par Bernard Swysen et Christian Paty - Ed. Dupuis

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

LIRE AUSSI :

- L’interview de Bernard Swysen par Charles-Louis Detournay : « Brigitte Bardot m’a autorisé à tout raconter, du moment que c’était authentique. »

Dans la collection des Étoiles de l’Histoire (Dupuis), acheter :
- Charlie Chaplin par Bazile & Swysen sous format électronique (Kindle) ou en format papier chez BD Fugue, FNAC, Amazon.
- Marilyn Monroe par Paty & Swysen sous format électronique (Kindle) ou en format papier chez BD Fugue, FNAC, Amazon.
- Brigitte Bardot par Paty & Swysen sous format électronique (Kindle) ou en format papier chez BD Fugue, FNAC, Amazon.

A propos des Méchants de l’Histore, lire :
- notre article : Dracula et Caligula inaugurent la collection des "Méchants de l’Histoire"
- notre précédente interview de Bernard Swysen : « Avec "Les Méchants de l’Histoire", on comprend que la cruauté est intemporelle, même si nous la tournons en dérision »
- Peut-on rire avec Hitler ? et Le Prix Saint-Michel 2019 remporté par ses auteurs
- "Attila" dans La Véritable Histoire vraie : l’Histoire en souriant
- Torquemada (la véritable histoire vraie) - Par Bernard Swysen & Marco Paulo - Dupuis
- La Véritable Histoire vraie : Robespierre - Par Swysen & Bercovici - Dupuis
- Staline : La véritable histoire vraie

Lire également sur Actuabd.com :
- Bernard Swysen : de Victor Hugo à Léonard de Vinci
- Victor Hugo - Par Bernard Swysen - Joker
- Rachida Dati veut faire interdire une BD de 12bis et Interdiction de la BD de Rachida Dati : Pan dans les dents !
- Bernard Swysen : "Je ne suis encore qu’un débutant dans le style réaliste"
- Claude Lelouch : "Il est naturel que la BD intéresse le cinéma !" (09/2008)
- Inauguration royale de l’expo Swysen (09/2008)
- Du film à la BD : "Toute une vie", l’adaptation au banc d’essai (11/2005)
- Lelouch & Swysen : "Le film ’Toute Une Vie’ et son adaptation BD sont complémentaires" (Octobre 2005)
- Swysen illustre l’affiche du prochain film de Lelouch (06/2005)

Et les chroniques de : Interim Agency et L’heure de la Sortie

  Un commentaire ?