Les Forêts d’Opale, T8 : Les Hordes de la Nuit – Par Arleston & Pellet – Soleil

18 novembre 2013 0 commentaire
  • Précédant le prochain "Elixirs", Arleston dévoile la suite d'une autre de ses plus belles séries. Et cette réussite doit une nouvelle fois beaucoup à Philippe Pellet. Que ce nouveau délai de parution lui soit à nouveau pardonné, surtout avec la nouvelle parution de deux Codex enrichis !

Si vous avez toujours fait l’impasse sur cette série, sachez qu’elle représente l’Heroïc-Fantasy dans sa trame la plus classique. Opale est pratiquement couverte de forêts, mais cette luxuriance se double d’une mainmise tyrannique de la religion de la Lumière, guidée en sous-main par un démon très puissant.

Mais l’élu d’une prophétie prend progressivement connaissance de ses dons et, entouré de ses compagnons ainsi que d’un démon Ghörg qu’il peut appeler à la rescousse une fois par nuit, il s’est lancé dans la quête de la vraie Lumière, portée précédemment par son ancêtre et par les Titans.

Après bien des aventures contées dans les tomes précédents, la confrérie se lance à l’assaut des cercles démoniaques afin d’y lever une armée et de lutter contre la tyrannie, mais aussi pour libérer leur ami, le démon Ghörg, objet d’un maléfice.

Les Forêts d'Opale, T8 : Les Hordes de la Nuit – Par Arleston & Pellet – Soleil
Les deux héros forment un couple hors du commun

Si un grand nombre des mondes d’Arleston mêlent l’humour à la Fantasy, Les Forêts d’Opale sont certainement le plus sérieux de ceux-ci. Malgré des recettes parfois appliquées trop méthodiquement, il est impossible de bouder son plaisir face au bestiaire et à la beauté des planches réalisées par Philippe Pellet.

Les deux tomes du Codex d’Opale sont parus presque conjointement

Quoique la couverture laisse présager, l’intrigue entraîne le lecteur bien loin des fameuses forêts, qui semblent décidément moins catalyser l’imaginaire des auteurs que les terribles démons de la série. Ce voyage au sein des mystérieux cercles démoniaques comporte son lot d’actions et d’avancées dans la progression de l’intrigue. Une initiative louable avec une série qui livre un nouveau tome tous les deux ans, sans césure clairement définie.

Alors que le prochain tome semble préparer un affrontement bientôt décisif entre les deux camps, les fans de la série pourront tromper leur impatience avec les deux volumes du Codex d’Opale qui viennent de paraître. Ceux-ci livrent les secrets du monde d’Opale, à grand renfort de croquis explicites.

Quant aux amateurs des mondes d’Arleston, ils seront comblés car cet automne est riche en sortie ! Outre les albums des Forêts d’Opale, ils pourront se ruer sur les suites des Naufragés d’Ythaq, des Guerrières de Troy, de Lanfeust Odyssey, de Trolls de Troy, d’Ekhö - Monde miroir et d’Elixirs. Avec plus de 14 millions d’albums vendus, Arleston mérite bien le titre de leader français de l’Heroïc-Fantasy en bande dessinée !

Des démons parfois plus réussis que les personnages eux-mêmes

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander :
- Les Forêts d’Opale T8 chez Amazon ou à la FNAC
- Le Codex d’Opale T1 chez Amazon ou à la FNAC
- Le Codex d’Opale T2 chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre analyse des Codex des Forêts d’Opale

Lire les chroniques des tomes précédents : tomes 4, 5 et 6

  Un commentaire ?