Les Gouttes de Dieu : tomes 2 à 5, Par Tadashi Agi & Shu Okimoto - Glénat Manga

29 janvier 2009 0
  • Petit à petit, le fils d’un éminent œnologue disparu dernièrement, fait ses premiers pas dans la dégustation du vin. Malgré son inexpérience, son nez et son palais hors du commun lui permettent de multiplier les rencontres afin de mieux découvrir les arcanes du divin liquide. Une remarquable perle, sélectionnée à Angoulême !

Lorsque Yutaka Kanzaki, oenologue mondialement connu, décède, le monde du vin est en émoi. En effet, le maître possèdait l’une des plus extraordinaire cave dont on puisse rêver. Shimizu Kanzaki, le fils du maître, lui, n’est en rien un amateur de vin. Tout le contraire de son frère, le sombre Issei, fils adoptif de l’oenologue, qui a suivi une brillante carrière de sommelier. À qui reviendra la cave de Yutaka Kanzaki ? Le testament du défunt est clair : à celui des deux frères qui résoudra 12 énigmes sur 12 vins, et découvrira quel est ce 13e et mystérieux vin, inconnu de tous, et que le maître surnomma « les gouttes de dieu » reviendra le fabuleux héritage.

Les Gouttes de Dieu : tomes 2 à 5, Par Tadashi Agi & Shu Okimoto - Glénat Manga

Lors de son lancement, nous vous parlions avec enthousiasme de cette série œnologique. Les tomes se succédant, cette ferveur ne se dément pas, que du contraire ! Alors qu’on aurait pu croire que les épisodes allaient nous présenter une confrontation récurrente, voire soûlante, autour des fameux treize vins à découvrir, ce n’est qu’au quatrième tome que la première énigme du testament est heureusement dévoilée. Entre-temps, le jeune héros aidé d’une sémillante apprentie sommelière forme un couple équilibré en caractère et en expérience pour multiplier les découvertes vinicoles, toutes aussi surprenantes les unes que les autres.

Au lieu de passer d’une intrigue à l’autre sur une trame rectiligne, comme c’est souvent le cas dans les mangas, le scénario les emboîte afin d’enrichir l’ensemble et casser la monotonie du thème. Pas besoin de s’y connaître en vin pour vibrer à la lecture des expressives descriptions de dégustation, et les épicuriens retrouveront autant de moments vécus, que de pistes à suivre pour augmenter leurs connaissances personnelles.

Très intéressant psychologiquement dans la construction et l’évolution des personnages, et même s’il n’évite pas quelques lieux communs, les Gouttes de Dieu tiennent en haleine de bout en bout. Nominé comme Essentiel au festival d’Angoulême, cette série méritait haut la main sa place parmi cette sélection.

La diversité du public capable de rentrer dans cette histoire devrait s’allier à sa remarquable construction et documentation pour lui réserver une place de choix. Quelle que soit la délibération du jury, Il s’agit sûrement d’une série à ne pas laisser à la cave !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander sur Amazon les tomes 1, 2, 3, 4, 5, et réserver les tomes 6, 7 et 8.

Lire l’interview de l’oenologue Michel Dovaz, concernant les Gouttes de Dieu

  Un commentaire ?