Albums

Les Héros de l’étoffe (la fabuleuse histoire du textile) – Par Séverine Laliberté, Audrey Millet et Nicola Gobbi - Ed. Steinkis

Par Damien Boone le 26 septembre 2022                      Lien  
C'est tellement banal que ça ne suscite que peu de questions, hormis celle de savoir, au quotidien, comment on va s'habiller. L'histoire du textile est pourtant celle de l'humanité entière et de ses évolutions. Cet ouvrage – très étoffé, forcément – en retrace de manière originale et pédagogique les traits saillants.

Les questions les plus naïves appellent souvent des réponses pointues : après tout, pourquoi s’habille-t-on ? Depuis quand ? Comment le vêtement est-il aussi devenu un trophée, symbole de distinction sociale ? De fil en aiguille arrivent alors des questions plus ardues : en quoi le textile est-il le réceptacle de dynamiques économiques, sociales, politiques, environnementales ? Ces questions sont traitées par les autrices, Séverine Laliberté, archéologue au CNRS, et Audrey Millet, enseignante-chercheuse en histoire, qui offrent un ouvrage très dense et érudit qui se lit comme un documentaire sur l’histoire du textile, de la préhistoire à nos jours.

Les Héros de l'étoffe (la fabuleuse histoire du textile) – Par Séverine Laliberté, Audrey Millet et Nicola Gobbi - Ed. Steinkis

Si le thème peut sembler aride au premier abord, son traitement est fluidifié par le trait coloré et vivant de Nicola Gobbi (croisé dans Tropiques Toxiques), qui a ici fort à faire avec une multitude de personnages que séparent parfois des milliers d’années. Il s’en sort remarquablement avec une astuce narrative : on voyage ici dans le temps par le biais d’une jeune et dynamique archéologue, Pétronille Griffon, qui sert tout autant de narratrice que de guide, et nous permet de rencontrer, dans un salon du textile imaginaire qui fait peu de cas du temps et de l’espace, celles et ceux qui sont les actrices et les acteurs de cette histoire.

On croise ainsi aussi bien des figures contemporaines de la mode comme Karl Lagerfeld que des figures politiques symbolisant l’industrialisation de la France (Colbert), des hommes préhistoriques, une ouvrière textile indienne exploitée par son travail, ou encore des économistes, comme Karl Marx et Adam Smith, qui permettent de mettre en lumière ce que le textile dit des transformations rapports de forces entre individus. Les quelques séquences volontairement anachroniques permettent également de mettre en perspective des processus anciens à l’aune de nos regards contemporains, même si certains de ces phénomènes sont constants, comme la questions des injonctions contradictoires pesant sur les corps des femmes (toujours trop ou pas assez vêtues).

Dès lors, ce livre passionnant évoque tout aussi bien des faits insolites (comme le sort réservé à la couleur verte à la fin du Moyen-Âge) que des dynamiques bien plus profondes dont le textile est tout autant le reflet que l’avant-garde (le développement des villes, les échanges commerciaux, l’esclavage). Son grand mérite est de ne pas réduire le textile au « génie » supposé de quelques-uns, mais de le replacer dans son environnement global, modelé par les inégalités, l’accès aux ressources naturelles et des luttes sociales et politiques. Le textile est alors envisagé comme le fil rouge à l’évolution des relations humaines, et du capitalisme.

Celles et ceux que le textile ne passionne pas davantage trouveront au moins de quoi se divertir et s’instruire ; quant aux autres, ils et elles ne manqueront pas d’aller creuser parmi les nombreuses références citées au fil de cet ouvrage très réussi.

(par Damien Boone)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782368465196

PAR Damien Boone  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD