Les Indésirables par Hughes Kiku - Rue de Sèvres

25 janvier 2021 0
  • Dans cet épais roman graphique, l'autrice revient sur un fait peu ou mal connu : l'internement des ressortissants japonais aux Etats-Unis pendant la seconde guerre mondiale.

Involontairement, transportée dans les années 1940, Kiku ignorait à quel point le cours de son existence allait être transformé ! La jeune fille se retrouve pendant plusieurs mois dans le camp de détention nippo-américain que sa propre grand-mère, Ernestina a fréquenté. Elle qui, il y a encore quelques temps ne connaissait rien de la mémoire de ses ancêtres, réalise alors que sa famille et tant d’autres ont été considérées comme l’ennemi des Etats Unis. Prisonnière de ce passé, elle subira les brimades, les souffrances, l’enfermement et la privation des libertés fondamentales. A l’issue de ce voyage improbable, Kiku se rapprochera des siens grâce à une meilleure connaissance de l’histoire de sa famille. En évitant tout pathos ou pédagogie forcenée, l’autrice revient sur ce fait historique souvent oublié, peu glorieux et absent de nombreux manuels d’histoire. À cet exercice de mémoire personnelle elle joint une formidable leçon de vie , une leçon de résistance notamment par l’éducation et la culture.

Les Indésirables par Hughes Kiku - Rue de Sèvres
Un graphisme sobre et dépouillé au service d’un récit puissant.

Kihu Hughes a commencé sa carrière comme illustratrice en contribuant aux comic Beyond Anthology, puis la série Alloy Anthology. Si ses thèmes de prédilection demeurent la quête d’identité ou les droits LGBT ; dans ce récit autobiographique elle développe une histoire troublante où se mêlent réalité et fiction. Ce choix ambitieux (et parfois risqué !) parle du rôle de la mémoire et des relations intergénérationnelles avec beaucoup d’efficacité en revenant sur un épisode négligé de l’histoire : l’internement des ressortissants japonais suite à l’attaque de Pearl Harbor et la déclaration de guerre au Japon. L’incompréhension de cette mesure et le tiraillement douloureux entre les deux cultures vécus par cette population sont décrits avec précision. Le graphisme réduit à des aplats d’une palette plutôt sobre, sans variété, ni nuance peut surprendre au étant donné le thème du récit.

De longues plages silensieuses jalonnent le récit.

Néanmoins, malgré un trait assez impersonnel, la force du propos de ce roman graphique de presque 300 pages reste intacte. Le style enlevé, presque minimaliste pourra aussi séduire un jeune public parfois éloigné des problématiques évoquées ici. Si le principe du voyage dans le temps peut sembler, à première vue, « tiré par les cheveux », c’est aussi pour l’autrice une manière de signifier l’impact et le rôle de la mémoire face aux zones d’ombre de notre Histoire.
« La mémoire est une force » déclare l’héroïne à la fin de l’ouvrage, Kihu Hughes en fait une brillante démonstration dans ce récit érudit et profondément attachant. Indispensable !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?