Les Inrockuptibles2 - La BD d’auteur américaine en 80 albums

7 février 2018 2 commentaires
  • Les différents organes de presse profitent souvent du début d'année, FIBD oblige, pour publier des hors-série sur la bande dessinée. Si les poncifs demeurent parfois de mise, "Les Inrocks" ont choisi au contraire d'ouvrir l'horizon des lecteurs en leur proposant une sélection d'ouvrages issus de la bande dessinée alternative nord-américaine. De quoi explorer un champ éditorial ancien mais en renouvellement.

À côté de la production mainstream, mais sans forcément en être déconnectée, la bande dessinée nord-américaine - Canada et États-Unis - connaît depuis longtemps, peut-être depuis ses débuts, une création alternative, parfois underground ou simplement moins intégrée à l’industrie des comics. Les Inrockuptibles proposent, dans un hors-série récent, de revenir sur ce mouvement et d’en dresser un panorama en quatre-vingt livres.

Offrant une diversité de thèmes et de styles, cette bande dessinée mériterait bien sûr plus qu’un hors série et certains auteurs se retrouvent sur la touche. Mais il faut faire des choix. Ceux des journalistes des "Inrocks" sont cohérents. Anne-Claire Norot (rédactrice en chef de ce hors-série) et Pierre Siankowski (directeur de la rédaction des "Inroks") ont rassemblé des textes de Stéphane Beaujean, Vincent Brunner, Jean-Baptiste Dupin, Joseph Ghosn, Serge Kaganski, Xavier Ridel et Géraldine Sarriata. Ils parviennent en moins de cent pages à donner un aperçu de la bande dessinée alternative nord-américaine, de George Herriman à Nick Drnaso, et à donner envie d’en lire plus.

Les auteurs et leurs ouvrages sont regroupés en quatre parties. "Les précurseurs" sont peu nombreux, mais indispensables : il faut y revenir toujours. Le Krazy Kat de George Herriman et son étonnante modernité, Little Nemo de Winsor McCay et sa poésie assise sur une virtuosité graphique indéniable en font notamment partie. Un entretien avec Benoît Peeters vient d’ailleurs utilement compléter la présentation de l’œuvre de McCay. Nous retrouvons également Milton Caniff, Charles M. Schulz, Alex Raymond ou d’autres un peu moins connus (et encore), tels Jules Feiffer et Lynd Ward.

Viennent ensuite "Les agitateurs". À la suite de l’instauration du Comics Code (1954), de la création de MAD en 1952 puis de l’essor des mouvements contestataires dans les année 1960, des dessinateurs cassent les cases et donnent naissance au mouvement underground. Harvey Kurtzman, Robert Crumb bien sûr, dont nous pouvons lire une interview de 2012, Harvey Pekar, Justin Green, Lynda Barry, Gilbert Shelton, Gary Panter, Roz Chast par exemple ont ouvert le champ de la bande dessinée, en abordant de nouveaux thèmes et en refusant de se censurer. Will Eisner et Art Spiegelman sont également associés à ces "agitateurs" et bénéficient d’un portrait plus développé.

Dans la continuité de ce nouvel élan, d’autres ont amplifié la recherche graphique et ont multiplié les sujets, du plus intime au plus universel, du reportage de guerre au récit psychologique. "Les architectes" : ainsi sont-ils qualifiés. Ils sont, pour la plupart, des artistes maintenant confirmés, dont chaque ouvrage est une curiosité. Alison Bechdel, Chris Ware, Seth, Ben Katchor, Joe Sacco, Jaime Hernandez, Daniel Clowes (interviewé en 2016), Charles Burns (interviewé en 2014), Chester Brown, Jim Woodring, Peter Bagge, Joe Matt, entre autres, sont des noms maintenant connus en Europe.

Enfin, "La relève" prouve que cette scène alternative reste dynamique et qu’il faudra encore se tourner vers l’Amérique pour lire du neuf. Adrian Tomine, Mickael DeForge, Ed Piskor (interviewé en 2017), Simon Hanselman et Nick Drnaso (tous les deux récemment primés à Angoulême), John Porcellino, Jillian Tamaki, Jason Shiga, Jeremy Bastian, Dash Shaw, Anders Nilsen et de nombreuses autres ouvrent de belles perspectives pour les prochaines années.

S’il y a forcément quelques absents - ni Charles Forsman, ni Noah Van Sciver ne sont dans "la relève", ce qui peut étonner - dans une sélection à la fois vaste et subjective, ce hors-série est néanmoins utile, tant pour les curieux que pour les lecteurs davantage au fait de la bande dessinée alternative créée outre-Atlantique.

Les Inrockuptibles2 - La BD d'auteur américaine en 80 albums
Couverture du hors-série tiré de "Vortex" © Charles Burns / Cornélius 2016

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Parution le 19 janvier 2018 - en kiosque et sur commande - commander chez Amazon ou à la FNAC.

 
Participez à la discussion
2 Messages :