Les Lunch Talks d’ActuaBD # 1 : « BD et numérique : où en est la France ? »

10 mars 2021 3
  • Alors que le marché français de la bande dessinée pesait 591 millions d'euros en 2020, certains pays comme la Corée du Sud font un chiffre d'affaires significativement plus élevé, en particulier grâce au développement du numérique (webtoons). Aux États-Unis, de grandes plateformes permettent de lire les comics en ligne et en Afrique, le smartphone est devenu le nouvel Eldorado des éditeurs. Dans ce contexte international de numérisation de l'édition à grande vitesse, où en est la France? Le premier Lunch Talk d’ActuaBD vous invite à en parler avec des acteurs du secteur.

C’est le premier des Lunch Talks d’ActuaBD sur Zoom puisque, désormais, nous pratiquons tous ce type d’application grâce aux vertus du télétravail. Cette première discussion de la pause de midi (en anglais, Lunch Talk, c’est plus hype) nous permettra de faire le point sur les relations entre le numérique et la BD en France.

À cette occasion, ActuaBD s’est allié à Neoma Alumni, l’association des anciens élèves de Neoma, une grande école de commerce française présidée par un passionné de BD, Michel-Édouard Leclerc, et le G9+, l’interclubs numérique des Alumni des Grandes Écoles françaises. Une session très « business ».

Pour en parler, nous accueillons des éditeurs, startups et auteurs concernés ou impliqués dans la BD numérique : Luc Bourcier, CEO de Izneo, Sébastien Ruchet, directeur général de BayDay, Nicolas Dévé, co-fondateur et CEO de Bubble BD, Yannick Lejeune, Chief Digital Officer (CDO) à IONIS Education Group et directeur de collection aux Éditions Delcourt, et Nicolas Gouju, directeur de publication de Zoolemag.com. Le débat sera animé par Didier Pasamonik d’ActuaBD et André Pitié de Neoma Alumni .

La convergence vers le numérique semble une évidence, source de formats différents, de nouveaux usages de lecture et de consommation de la bande dessinée. Et pourtant, s’il emporte des succès retentissants en Asie (Corée, Chine, Japon, Taïwan…) et a pas mal prospéré aux États-Unis, sur la vieille Europe, le paysage est plus contrasté. En France en particulier, le marché est balbutiant.

Est-ce dû à un réseau de librairies très dense qui favorise l’option « papier », à une intensité capitalistique trop faible sur ce secteur, ou simplement parce que nous sommes à la traîne ? C’est l’objet de cette discussion qui sera intense et courte car nous n’auront que 90 minutes pour la boucler, le temps d’un match de foot !

ActuaBD, Neoma Alumni et le G9+ espèrent vous retrouver en nombre le lundi 15 mars de 12h00 à 13h30 sur Zoom pour cet événement gratuit. [Lien d’inscription au bas de l’article.]

Les Lunch Talks d'ActuaBD # 1 : « BD et numérique : où en est la France ? »

Voir en ligne : POUR S’INSCRIRE GRATUITEMENT, C’EST ICI

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :