Newsletter ActuaBD

Les Mangas : une révolution surtout esthétique

  • Avec le succès des mangas en France (aujourd'hui, ils constituent plus de 30% des bandes dessinées parues en librairie), les ouvrages de référence se multiplient avec plus ou moins de bonheur. Celui de Paul Gravett, {Manga - Soixante ans de bande dessinée japonaise}, paru aux éditions du Rocher, est l'un des plus sérieux du genre. Il rappelle que les mangas ne sont pas seulement un phénomène sociologique, mais avant tout une révolution esthétique.

Nous connaissons bien l’historien et spécialiste anglais de la BD Paul Gravett. Il avait été le commissaire de la grande exposition Alan Moore à Charleroi, l’année dernière et a piloté plus d’un événement sur les comics anglais au Musée de la BD d’Angoulême. Chroniqueur au Comics Journal ou au Gardian, il a aussi œuvré dans Les Cahiers de la Bande Dessinée ou encore dans Neuvième Art. Conseiller de l’Institute of Contemporary Art de Londres, il y organise chaque année un petit festival qui est une étape de référence.

Un livre d’art

Fin spécialiste de toutes les formes de la BD, Paul Gravett nous fournit ici un livre très utile qui devrait satisfaire aussi bien les otakus de la manga que les ignorants en culture nipponne, car cet ouvrage a l’avantage de poser des bases simples et lisibles pour s’y retrouver dans la masse gigantesque de la production des mangas depuis soixante ans. Faisant d’abord un bref rappel historique, il commence son analyse par la mise en évidence de celui qui a véritablement porté sur les fonts baptismaux l’industrie actuelle des mangas : Tezuka Osamu (le « Dieu des mangas » fait d’ailleurs la couverture de l’ouvrage). Il passe ensuite en revue les principaux courants esthétiques qui ont traversé cet art au fil des ans, décrivant également les caractéristiques sociologiques et commerciales de cette industrie. Il rappelle que c’est le public masculin qui en est le premier moteur, mais que nulle industrie au monde ne s’est autant préoccupé des lectrices, au point que les mangas offrent une large variété d’œuvres faites par des femmes pour le public féminin.

Les Mangas : une révolution surtout esthétique
Richement illustré, mis en pages par Peter Stanbury,
"Manga" de Paul Gravett met en avant la qualité artistique de la création nippone. (Editions du Rocher)

Il se penche aussi sur les auteurs qui ont porté cette industrie et qui sont devenus, pour certains d’entre eux, des signatures de renommée mondiale. C’est d’ailleurs l’apport principal de ce livre : laissant une large place à l’illustration, prenant le parti de ménager des doubles pages qui préservent les séquences des mangas les plus caractéristiques, il rappelle que les mangas ne sont pas seulement une révolution sociologique et commerciale ; ils sont surtout et avant tout une révolution esthétique qui bouleverse profondément la création de la BD dans le monde, influençant artistiquement la plupart des créateurs de BD contemporains.

Terminons en apportant notre compliment au maquettiste de l’ouvrage, Peter Stanbury (co-fondateur avec Gravett de la revue anglaise Escape), et au traducteur Frédéric Brument qui a su rendre en français l’élégance et la précision du texte original. Nous ne pouvons que vous recommander ce beau livre qui reste à un prix très raisonnable.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Manga - Soixante ans de bande dessinée japonaise par Paul Gravett - Editions du Rocher - 23,80 €.

En librairie à partir du 6 octobre 2005.

Lire aussi notre interview de Paul Gravett.

 
Newsletter ActuaBD