Les Naufragés d’Ythaq - T.1 : Terra Incognita - par Arleston et Floch - Soleil

24 juillet 2005 0 commentaire
  • Et une série de plus, une! Arleston crée un nouvel univers mêlant science-fiction et heroic-fantasy et nous emmène vers la mystérieuse planète Ythaq en compagnie de la jolie navigatrice Granite.

À la lecture du chapeau de cet article, certains lecteurs pourraient penser : "encore un univers où Arleston semble reprendre les ingrédients qui ont fait le succès de ses principales séries ; encore un trio de personnages composé de deux filles (une blonde et une brune) et d’un garçon un peu falot !". Eh bien, ces lecteurs devraient passer outre leurs préjugés sous peine de rater une des meilleures histoires du prolifique scénariste.

La ravissante Granite, le bêbête Narvarth et l’intrigante Callista forment une équipe au caractère bien trempé. Victimes de l’échouage de leur vaisseau spatial sur Ythaq, ils vont tenter par tous les moyens de retrouver d’autres naufragés de la catastrophe. Ils auront à faire face à la cruelle Ophydie et à ses impitoyables mercenaires.

Arleston signe ici certaines de ses pages les plus drôles, notamment lors de la présentation d’un procès hilarant ; il définit ses personnages de manière très convaincante. Le conteur retrouve la veine des meilleurs albums de Lanfeust de Troy, Ythaq est un monde que l’on a hâte de découvrir plus profondément.

Le jeune dessinateur prodige Adrien Floch, connu pour sa précédente série Shloka, réalise ses plus belles planches. Son trait n’a jamais été aussi inspiré, aussi fluide, sensuel et dynamique. Ythaq devrait lui permettre d’acquérir le succès d’un Tarquin ou d’un Marini.

Les auteurs, généreux, nous propose un premier opus de 62 pages et annoncent la suite pour novembre 2005.

Une nouvelle série très prometteuse, servie par un graphisme admirable et racontée par un scénariste au sommet de son art, que demander de plus ? Un futur succès mérité.

(par Erik Kempinaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?