Les Pionniers du Nouveau Monde - T15 : Le Choix de Crimbel - par M. et JF Charles & Ersel - Glénat

8 décembre 2005 0
  • "Les Pionniers du Nouveau Monde" est la 3ème série de la collection Vécu à atteindre les 15 albums. Depuis 20 ans, Maryse et Jean-François Charles façonnent une épopée attrayante sur les nouvelles terres d'Amérique.

Benjamin Graindal a repris l’exploitation d’une plantation de coton dans une Louisiane en pleine mutation. Les travailleurs noirs sont esclaves mais certains propriétaires terriens rêvent de leur donner plus de liberté. Billy, quant à lui, poursuit sa vie de trappeur sur les terres canadiennes. Il n’hésitera pas à se venger de l’anglais Crimbel, coupable d’avoir fourni aux Indiens des couvertures infestées de la "petite picotte" (la vérole).

Initiée en 1985, la série nous fait découvrir les terres de la Nouvelle France et de la Nouvelle Angleterre. Mais elle doit sa longévité au talent de Maryse et Jean-François Charles. Ils ont imaginé plusieurs personnages charismatiques dont la destinée, parfois tragique, est à l’image du Nouveau Monde : imprévue, mouvementée, grandiose. Le couple scénariste manipulent avec aisance et efficacité leurs "pionniers", tout en réalisant un travail historique parfaitement documenté. La narration intègre intelligemment récit intimiste à l’Histoire. Ainsi les protagonistes sont confrontés à la lutte d’influence à laquelle se livrent les Français et les Anglais après les violents combats entre les armées des deux pays. À cela s’ajoutent les rivalités indiennes exacerbées par les "hommes blancs".
Ersel est très à l’aise dans la reconstitution des grands espaces. De Rochefort à la Louisane, en passant par Londres, l’Écosse, la vallée du St Laurent, la baie d’Hudson, le dessinateur ne ménage pas ses efforts graphiques pour rendre avec brio cette saga flamboyante. Marie-Nöelle Bastin est la 4ème coloriste à travailler sur la série. Elle se situe dans la lignée de ces prédécesseurs avec un travail sobre, réaliste et très efficace.
L’arrivée de Benjamin en Louisiane ouvre de nouveaux horizons. Les auteurs abordent dans cet épisode la question de l’esclavage. Le nouveau Monde est suffisamment vaste et ses problématiques suffisamment variées pour que les auteurs continuent à faire évoluer leurs pionniers sans lasser le lecteur, qui ne peut être que séduit par cet esprit de conquête et ces immensités géographiques.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?