Les Quasi, T1 : Un peu, beaucoup, passionnément - Par Olivier Neuray, Val & Ruby - Glénat

6 octobre 2011 0 commentaire
  • Dans une famille recomposée, on ne parle plus de belle-sœur et beau-frère, mais de ‘quasi’-sœur et 'quasi'-frère. Partant de cette expression, les auteurs livrent une série attachante, entre la critique sociale et l’humour familial.

D’un côté, Michou a goûté à nouveau il y a quelque temps déjà aux joies et aléas du célibat. De l’autre, Jim est au fond du trou depuis que sa femme l’a quitté pour son meilleur ami. Michou et Jim se rencontrent, se plaisent, se revoient… Et une jolie histoire commence !

Mais si Jean-Cy, le petit garçon de Jim, et Ziggy, le jeune fils de Michou, sont plutôt contents que leurs parents soient amoureux l’un de l’autre, Béré et Lola, leurs filles respectives, n’ont pas l’intention de les partager avec ces nouveaux quasi-frères et sœurs !

Les Quasi, T1 : Un peu, beaucoup, passionnément - Par Olivier Neuray, Val & Ruby - Glénat

Olivier Neuray (Nuit blanche, Makabi, etc.) multiplie décidément les sorties ces derniers mois. Après les albums de Lloyd Singer, il a changé de style et de genre. Abandonnant le thriller policieret le réalisme, il se lance avec passion et humour dans la chronique sociale en dépeignant le quotidien de familles décomposées et recomposées. Les soixante-quatre pages de ce premier tome permettent d’assimiler facilement le nouveau trait de Neuray : un style simple et expressif, souligné par la mise en couleur de Ruby, qui permet de se concentrer les expressions et les émotions des personnages.

C’est sa compagne Val qui signe le scénario authentique de ces Quasi. Soyons honnêtes, l’angle choisi n’est pas forcément innovant : deux familles dont les parents se rapprochent, ce qui va provoquer quelques tensions entre leurs enfants respectifs. Pourtant, cette apparente facilité permet de rapidement s’identifier aux personnages, que l’on soit actuellement parent ou enfant, ou que l’on ait vécu ce genre de situation quelques années auparavant. La force de Val vient de ces quelques répliques particulièrement bien écrites et bien placées qui permettent d’égayer son scénario de petites perles qui sentent le vécu et déclenchent l’hilarité.

Après un premier tome bien amené, le mélange de ce petit monde devrait faire des étincelles dans le second.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Lire les premières planches

Lire l’interview des auteurs concernant cette nouvelle série.

  Un commentaire ?