Les Rencontres Chaland 2020 : Floc’h, un exceptionnel invité d’honneur

22 septembre 2020 1 commentaire
  • Pour cette 13e édition des Rencontres Chaland à Nérac dans le Lot-et-Garonne, un hommage tout particulier est rendu à un ami proche dessinateur du "Jeune Albert", de "Bob Fish" et de "Freddy Lombard" : le dessinateur Floc'h, figure de proue de la Ligne claire jacobsienne, un auteur rarissime dans les festivals de BD. Avec lui, du samedi 3 octobre au dimanche 4 octobre 2020, une nouvelle génération d'artistes animera ce festival en entrée libre dans la petite ville fleurie d'origine d'Yves Chaland, devenue le rendez-vous de la Ligne claire. ActuaBD est bien évidemment partenaire.

La manifestation de Nérac a lieu tous les ans depuis 2008 en hommage au dessinateur Yves Chaland, originaire du pays. S’y retrouvent chaque année des amis proches ou des admirateurs de l’artiste : François Avril, Madeleine De Mille, Jean-Claude Götting et, parmi d’autres, quelques auteurs de la nouvelle génération qui s’inscrivent dans son héritage. Cette année seront présents : Alfred, François Ayroles, Thomas Baas, Béja, Dominique Bertail, Ugo bienvenu, Hervé Bourhis, Christian Cailleaux, Elric Dufau, Nicolas Dumontheuil, Lucas Harari, Sol Hess, Joëlle Jolivet, Loo Hui Phang, Laureline Mattiussi, David Merveille, Hugues Micol, Thierry Murat, Nataël, François Olislaeger, Jérôme d’Aviau, Dr Ponce, David Prudhomme, Saint-Emett, Stéphane Trapier, Lucas Varela.

Les Rencontres Chaland 2020 : Floc'h, un exceptionnel invité d'honneur
Nérac. Dans cette petite ville de carte postale a lieu chaque année depuis 13 ans les Rencontres Chaland, un mini-festival consacré à la Ligne claire. Floc’h est l’invité d’honneur cette année.

Cette année, le week-end des 3 et 4 octobre 2020, après Catel l’année dernière, c’est Floc’h, figure tutélaire de la Ligne claire jacobsienne, qui est l’invité d’honneur. C’est assez exceptionnel car, d’ordinaire, Floc’h ne fréquente pas les festivals de BD. Angoulême ? Pouah ! Et tout à l’avenant. Mais la petite ville de Nérac, au bord des Landes, qui a vu grandir Chaland, ça c’est autre chose. Voici ce que dit de lui Didier Pasamonik dans le dossier de presse (ActuaBD est partenaire) :« "Le Rendez-vous de Sevenoaks" [de Floc’h et Rivière (1977)] est un moment-clé de l’histoire de la bande dessinée française. Il introduit dans le 9e art les codes du nouveau roman. Le dessin de Floc’h est telle l’écriture d’Alain Robbe-Grillet décrite par Roland Barthes « sans épaisseur et sans profondeur » : son trait reste à la surface de l’objet sans se perdre dans la vulgarité de l’anecdote, dans une impeccable stylisation qui s’inscrit dans la lignée des Hergé et des Jacobs, bien loin de leurs successeurs maniéristes comme Jacques Martin ou Bob De Moor, mais dans la même mouvance en revanche que les chefs de files de la Ligne claire : Joost Swarte, Ever Meulen, Ted Benoit et Yves Chaland... »

Dans la jolie allégorie qu’il a dessinée pour l’affiche, Floc’h fait le portrait de Chaland et salue son modèle. Une grande amitié unissait les deux hommes.

Floc’h est en effet le précurseur d’un mouvement déconstructeur, on peut dire-post-moderniste, de la bande dessinée classique. Pasamonik encore : « Si Yves Chaland, Serge Clerc et Luc Cornillon mâtinent leurs références à l’École de Marcinelle de Jijé et de Franquin d’une inspiration « comics », Floc’h, comme son contemporain Tardi, regarde la tête de proue réaliste de l’École de Bruxelles : Edgar P. Jacobs. Mais alors que Tardi ou Wininger et leurs successeurs, tournent le dos aux références britanniques, chez Rivière et Floc’h, elle est centrale et proprement idéale. »

Le week-end sera chargé en animations, entre lectures, expos et visites guidées, le plus souvent masquées évidemment ! Pour les plus jeunes, de nombreuses activités, jeu-concours et séances de cinéma avec notamment de film d’animation avec des avant-premières dont Le Petit Vampire de Joann Sfar.

Après le 4 octobre, le festival continue jusqu’au 8 novembre avec la tenue de cinq expositions autour des illustrations de Chaland et Floc’h à la Galerie des Tanneries et dans toute la ville. « L’exposition de Tanneries réunit une partie de son formidable travail d’illustrations presses et publicitaires, de ses planches de bandes dessinées où son dessin incarne l’élégance, le flegme et l’ironie. Un regard sur ses 43 ans d’œuvres magistrales ! » annonce Isabelle Chaland-Beaumenay qui en est le commissaire. Plus d’une centaine de planches seront exposées. Du jamais vu !

Béjà et Nataël ont mis "Le Club des Cinq" en bande dessinée. Ils seront à Nérac !
Laureline Mattiussi fait l’affiche de "La Belle et la Bête" projetée lors des Rencontres.

Parmi les highlights de l’événement (restons British !), on notera la présence de Laureline Mattiussi qui vient y lancer son biopic de Jean Cocteau (Casterman) ou encore Beja & Nataël, qui ont mis Le Club des Cinq d’Enid Blyton en bande dessinée chez Hachette.

L’équipe d’ActuaBD est partenaire de cet événement que nous vous raconterons en temps réel si, par malchance, vous ne pouvez venir jusque là.

TELECHARGEZ LE PROGRAMME COMPLET

Voir en ligne : Plus d’informations sur le site officiel

(par Klara LESSARD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Documents à télécharger:
 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Ted Benoît tellement meilleur dans Hôpital, avant de passer à la ligne claire.
    Cette ligne claire a surtout plu à la Pub des années 80. Une bd en auto-référence permanente. Comme les groupes de rock qui cherchent aujourd’hui le son des groupes 70. Intérêt ?
    Ce n’est pas de là qu’est venu le renouveau en bd, et je n’ai jamais compris ce culte.
    Je trouve plus intéressant Schuiten qui s’éloigne de la ligne claire quand il fait son Blake, il ne regarde pas dans le rétroviseur.
    ... Un avis personnel...

    Répondre à ce message