Les Rencontres du 9e Art d’Aix-en-Provence s’invitent dans nos écrans

23 avril 2020 0 commentaire
  • Puisqu'on ne peut pas aller aux festivals, ce sont les festivals qui viendront à nous ! C'est en tout cas vers cette alternative que s'est tournée le festival BD d'Aix-en-Provence, les Rencontres du 9e art qui, plutôt que d'annuler purement et simplement les (nombreuses) animations et expositions prévues tout le mois du festival, a préféré les adapter au format numérique pour nous faire vivre l'événement en Live. Pari réussi ?
Les Rencontres du 9e Art d'Aix-en-Provence s'invitent dans nos écrans
Même en ligne, l’expo Daniel Johnston garde tout son punch.
© Capture d’écran.

Pour l’occasion, le festival change de nom et devient donc « Le Festival à la Maison » Et il n’a pas renoncé à sa programmation, que nous vous présentions il y a quelques temps. Au programme de cette version 2.0 : visites guidées d’expos en ligne et en Live, ateliers de découpage, cours de dessin en lieu et place des masterclasses, interviews vidéos... Toute l’équipe du festival a mis les petits plats dans les grands pour nous le faire vivre tout en restant confiné.

On saluera l’effort d’inventivité dont ils ont fait preuve : le festival ne se contente pas de proposer quelques photos de ses expos, mais ils ont multiplié les formats et les expériences variées. Le plus grand coloriage du monde, une immersion dans les quotidiens confinés des auteurs invités, des courts métrages, des ateliers découpages DIY... Mention spéciale pour l’atelier création d’un dessin animé de poche supervisé par Olivier Besseron qui officie chez Fluide Glaical, très drôle et original.

Découpez, collez, enroulez, mimez, rigolez...
© Capture d’écran / Olivier Besseron / Rencontres du 9e Art.

« Le Festival à la Maison » propose en outre à ses festivaliers connectés d’interagir les uns avec les autres et avec le staff en publiant sur les réseaux sociaux les créations de chacun après les ateliers. Fabrication de monstres assistée par Stan Manoukian himself, coloriages, découpages, nous ne sommes pas invités à rester passifs devant nos écrans, bien au contraire, et, face à la variété des ateliers proposés, on a de quoi faire !

Les équipes savent renouveler les activités tout en gardant une certaine cohérence. Pour l’atelier Zoo Monster de Manoukian par exemple, de nouvelles planches à télécharger sont disséminées tout au long des épisodes, pour garnir vos monstres de nouvelles tentacules et autres globules. On voit bien un projet global se dessiner, que les équipes du festival traduisent par : « Découvrir l’univers de la bande dessinée autrement. »

Comment créer son monstre... Plusieurs planches avec différentes parties de corps à télécharger et à découper pour créer sa propre créature : c’est le Zoo Monster de Stan Manoukian.
© Stan Manoukian / Rencontres du 9e art.

Toutes les photos et images sont en haute définition pour garantir une immersion totale. Et pour couronner le tout, le site du festival a été complètement remasterisé pour offrir la meilleure expérience possible à l’utilisateur. Que demander de plus ? Chaque étape est dévoilée au jour le jour sous forme d’épisodes, et il est possible de retrouver les précédents sur le site, déjà 27 sont en ligne.

Pour l’heure, ce sont donc bien les Rencontres du 9e Art d’Aix-en-Provence qui remportent la palme de la meilleure adaptation face au confinement. Originalité, inventivité, ergonomie, tout y est pour vous faire passer de très agréables moments. Voilà qui nous fait encore plus regretter de ne pas pouvoir nous y rendre, mais patience, les organisateurs n’ont toujours pas renoncé à l’idée d’un festival « réel » une fois la tempête passée.

© Capture d’écran / Site des rencontres du 9e art.

Voir en ligne : LE SITE DU FESTIVAL À LA MAISON.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?