Les Requins Marteaux classés X

14 mai 2010 7 commentaires
  • Depuis quelques mois, les collections érotiques sont à la mode chez les gros éditeurs. Et pourquoi les petits ne pourraient pas, eux aussi, jouir du retour en grâce de la pornographie ?

Une collection érotique chez les Requins Marteaux ? Mais qui a donc eu cette drôle d’idée ? Les responsables sont clairement identifiés. Ils ont pour nom Lisa Mandel, Cizo et Frédéric Felder. Jamais les derniers pour la poilade, les voila qui se lancent dans la gaudriole. Avec comme profession de foi de permettre « aux auteurs d’explorer leur libido en toute liberté tout en se confrontant à l’exercice imposé de la pornographie ».

Sans chichi, la collection s’appelle « BD Cul ». Peut-on être plus clair ? Si vous trouvez le nom un tantinet vulgaire, vous n’êtes pas forcément à ranger dans la catégorie des culs serrés. Cizo et Felder, chargés de l’identité visuelle de la collection, se placent en effet sous les auspices de la littérature de gare des années 1970, ces petits fascicules à prix modique dont les couvertures attiraient l’œil par leurs débordements impudiques en même temps qu’elles l’agressaient par des couleurs criardes aux associations douteuses. Le logo ainsi que la couverture du premier album de la collection « BD Cul » respectent en cela parfaitement le cahier des charges. Ce n’est pas une surprise de la part des Requins Marteaux : on a bien affaire ici à du porno postmoderne.

Les Requins Marteaux classés X
La couverture de Comtesse
(c) Picault/Requins Marteaux

Mais curieusement, le contenant ne prépare en rien au contenu. Alors qu’on pouvait s’attendre à un premier album parodique, transpirant la gauloiserie et des dialogues à la Frédéric Dard, le résultat est à l’opposé de ces préjugés d’un autre temps, celui où les pornos passaient dans les salles à côté des films grand public. Le mérite en revient à Aude Picault, l’auteure de Comtesse, titre qui inaugure la collection.

Oubliés le second degré et les couleurs criardes, les pages de l’album adoptent la bichromie et l’histoire trouve son inspiration dans les années 70 certes, mais 1770, période où le Marquis de Sade était vigoureux comme un châtaigner. Il pourrait d’ailleurs très bien être l’auteur de cette bagatelle qui voit une jeune comtesse se morfondre dans son château en attendant le retour de son vieux comte de mari.

P.19
(c) Picault/Requins Marteaux

Et que fait-on dans un grand château quand on ne voit pas passer les heures ? Et bien on s’ennuie, on rêvasse, on imagine des choses avec ses domestiques, on rougit de les avoir imaginées, on hésite, on explore, on passe à l’acte et finalement, on prend du bon temps. Et c’est ce qui pourrait bien arriver au lecteur (ou à la lectrice) qui se laissera entraîner dans cette fantaisie de 120 pages sans paroles (et aux scènes parfois parfaitement explicites) dont l’intrigue n’est peut-être pas très originale mais qui a l’immense vertu de faire preuve d’une grande sincérité. Ajoutez à cela la précision et la douceur du trait et vous aurez un rafraîchissant récit érotique féminin, ancienne terra incognita aujourd’hui de plus en plus défrichée.

P.29
(c) Picault/Requins Marteaux
P.69
(c) Picault/Requins Marteaux

Et l’on se prend à attendre avec une saine curiosité les prochaines publications de la collection « BD Cul ». L’eau vient à la bouche en détaillant la liste des futurs pornographes : Killoffer, Morgan Navarro, Hugues Micol, Grégory Mardon, Nine Antico et Blutch. Un casting trois étoiles qui devrait faire des étincelles car, comme si l’on en croit l’éditeur albigeois dans son communiqué de presse : « la plupart des dessinatrices et dessinateurs ont une libido sur-développée mais une vie sexuelle quasi-inexistante. »

P.34
(c) Picault/Requins Marteaux

(par Thierry Lemaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Comtesse sort le 22 mai.

publication réservée aux adultes.

Commander l’album chez Amazon
Commander l’album à la FNAC

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • Les Requins Marteaux classés X
    14 mai 2010 23:44

    Chic, de la BD porno snobe !

    Répondre à ce message

  • Les Requins Marteaux classés X
    16 mai 2010 14:29

    Les requins marteaux, depuis deux ans, sont systématiquement en avance sur l’agonisante "Association". Pourtant, ils éditent les mêmes auteurs (ceux qui ont été mis à la mode par le buzz des blog bd, et édités par glénat, delcourt, dargaud).
    On s’ennuie quand même, parce que tout ceci reste bien "bourgeois".

    Répondre à ce message

  • Les Requins Marteaux classés X
    21 mai 2010 09:47, par Le bandard fou

    Enfin un autre éditeur alternatif prend la suite des éditions ANGE et de leur jeune collection SEXY BULLES, prenant elles même la suite des éditions TABOU et DYNAMITE.
    C’est par ces éditeurs que vient la nouveauté et non par ces majors agonisantes et peureuses et radines (facile et pas cher, d’éditer des vieux trucs).
    De plus, la qualité des albums de ces jeunes éditeurs n’a rien à envier aux sombres bouses que nous propose Delcourt (par exemple) : reliure en coupé/collé, papier transparent, impression merdique ...
    Vive ANGE, DYNAMITE, les REQUINS MARTEAUX, TABOU et tous les éditeurs de qualité à venir !

    Ceci dit, elle n’est pas très bandante la première BD X des requins. :(

    Répondre à ce message

    • Répondu par editions ANGE le 22 mai 2010 à  10:32 :

      o_O’ !?!
      "prend la suite ... prend la suite" ... c’est vite dit.
      Vu le catalogue des requins (il est loin le temps où je leur achetais les formats carrés qui se changeaient illico en portfolio et les premiers Ferraille), et le nôtre, encore minuscule, c’est plutôt nous qui prenons misérablement la suite des requins marteaux et autres éditeurs alternatifs indépendants et des indépendants tout court qui se sont faits tous seuls (comme Delcourt justement).
      "Il faut raison garder" comme disent les politicards.
      Merci pour votre enthousiasme, en tout cas.
      Et ... défendez TOUTE LA BD ;o)

      merci et à plus

      JF Minéry (factotum de service de ANGE)

      NB : aimant beaucoup beaucoup la "ligne pure" et efficace de AUDE, et l’érotisme, voilà un album qui finira dans ma bibliothèque et j’espère la vôtre ^^
      Et pour signer le message (car l’anonymat, ça pullule sur le net) : Aude qui se moque de mes chemises psychédéliques de chez Nodus et cie
      dédicace sur EVA

      Répondre à ce message

  • Les Requins Marteaux classés X
    21 mai 2010 09:52, par EL bandard MOU

    Qu’est-ce qu’elle est immonde, cette maquette de couverture ! OO’
    Le titre écrase la tête de la comtesse.
    Le logo BD CUL est abomifreux, le coin coupé avec cet horrible lapin fluo, c’est un affront total au travail de l’auteur et au bon goût.

    Pour l’intérieur, on dirait des vieux dessins de gags des années 50 qu’on trouve encore dans les calendriers à effeuiller.
    On préfèrerait effeuiller des jolies filles sexy.
    Bof bof ... pas top.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 1er juin 2010 à  11:16 :

      l’emballage est exprès immonde. un peu comme une coquille d’huitre qui renferme une perle. et comme on y trouve une perle à l’intérieur, c’est bien d’une huitre dont il s’agit et non d’une simple moule.

      Répondre à ce message

  • Les Requins Marteaux classés X
    31 mai 2010 09:06

    Ce livre est vraiment très beau. J’ai d’abord beaucoup ri en regardant la couverture mais le contenu est délicat. Cela relève plus de l’érotisme que du pornographique, mais est quand même très excitant ! Il me tarde vraiment de lire le reste de la collection ! Les Requins Marteaux nous avaient habitués à des ouvrages qualitatifs mais là nous sommes servis ! Merci !

    Répondre à ce message