Newsletter ActuaBD

« Les Sardines sont cuites » de Guillaume Long - Vertige Graphic

  • Guillaume Long fait partie de ces jeunes auteurs avec lesquels il faudra désormais compter. Son album est à l'image de l'homme : discret, sympathique, observateur et juste. Long est le chroniqueur des moments futiles qui peuplent la vie des hommes ordinaires. Son dessin est au diapason : il capte votre attention et la met aussitôt sous sa coupe. Grâce à quelle arme secrète ? Un implacable charme qui lui vaut cette année d'être le lauréat du Prix Töpffer décerné par la ville de Genève.

Au passage, il empoche 5.000 euros car, cela se sait peu, ce prix est l’un des mieux dotés de l’espace francophone. Pour une fois, laissons l’anecdote car le prix est mérité : c’est le lecteur, pour le coup, qui en ressort plus riche.

Ce deuxième album raconte la seconde année d’études poursuivie par l’auteur aux Beaux-Arts de Saint-Etienne. Il est le pendant de son premier livre, Comme un Poisson dans l’huile. Guillaume n’est plus un bleu maintenant. Sur la platitude de la vie sans relief des Beaux-Arts, il a enfin tracé une perspective qui se traduit par une compétition sans relâche avec Rémi, son meilleur ami. L’exercice tient de la chronique, voire du journal intime. Il révèle cette évidence : on a besoin des autres pour exister.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD