Les Savoureuses Enquêtes d’Hercule Poireau et du commissaire Magret : Dix Petits Chefs

24 janvier 2020 0 commentaire
  • Cette année, en septembre, on fêtera les 130 ans de la naissance d’Agatha Christie, décédée en janvier 1976. L’occasion, pour nous, avec Carrère et Falzar, de lui rendre un hommage souriant !

Hercule Poireau est inspecteur à la M.I.A.A.M. (mission aux infractions à l’alimentation et autres malversations). C’est à ce titre qu’il débarque dans un chalet de montagne loin de tout, un chalet servant de cadre à une émission culinaire.

Il pense trouver dans la chambre froide de la viande avariée. Mais c’est un cadavre qu’il découvre ! Et il appelle à son secours la commissaire Magret, une forte femme, tout en rondeurs, tout en autorité.

Poireau, c’est de l’anti-Poirot de Christie, Magret, c’est du Maigret de Simenon féminisé et féministe. En revanche, les dix grands chefs présents dans ce chalet et tous suspects avant de devenir victimes, ces dix cuisiniers de renom, eux, construisent une vraie intrigue policière, à l’ancienne, directement inspirée des constructions chères à la grande Agathe Christie !

Les Savoureuses Enquêtes d'Hercule Poireau et du commissaire Magret : Dix Petits Chefs

Dans un style dont la filiation avec Tillieux est évidente, sans pour autant que ce soit du copié-collé, Serge Carrère s’est incontestablement amusé à dessiner cette histoire policière classique prenant ses racines dans les modes télévisées actuelles. Une histoire imaginée par Falzar, qui, lui, s’amuse à nous offrir des dialogues incisifs, une vision politiquement incorrecte de ces amusements bêtifiants que nous impose la télévision, de plus en plus.

Nos deux compères profitent d’un récit traditionnel pour nous montrer que les paillettes des divertissements que toutes les télés présentent de nos jours sont des miroirs aux alouettes qui cachent haine, jalousie, profonde bêtise, recherche toujours d’un pouvoir autoritaire ! C’est là, d’ailleurs, à notre avis, le point le plus intéressant de cet album : dépasser les apparences pour, en souriant, en n’étant pas sérieux, dénoncer à petites touches les entreprises d’abêtissement qui se multiplient de radio en télé, de télé en cinéma…

Serge Carrère, par ailleurs dessinateur de l’excellente série Léo Loden, fait malheureusement preuve, dans cet album, ici et là, d’une sorte de nonchalance… Certes, les décors sont réussis, les expressions des personnages sont parfaitement rendues, mais on a l’impression qu’il ne maitrise pas encore le physique de son personnage central, la commissaire Magret…

Cela dit, ne boudons pas notre plaisir ! Bien enlevé, avec Cerise comme coloriste d’une belle efficacité, avec un découpage vif et un rythme soutenu dans la narration, cet album ne manque vraiment pas de charme ! Et puis, rappeler ainsi au travers d’une histoire originale une des plus grandes écrivaines du vingtième siècle, lui rendre hommage sans aucunement la dénaturer, c’était un pari difficile à tenir, mais réussi !

Un bon livre, amusant, donc, avec des personnages vraiment attachants !

(par Jacques Schraûwen)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Les Savoureuses Enquêtes d’Hercule Poireau et du commissaire Magret : Dix Petits Chefs - par Serge Carrère et Falzar – couleurs de Cerise - Jungle - 46 planches - Sortie Mai 2019

  Un commentaire ?