Newsletter ActuaBD

Les Secrets de Vasco

  • Petite révolution dans le monde de la bande dessinée, Le Lombard casse le mythe de la sacro-sainte intégrale en osant publier un hors-série de Vasco qui dévoile tous les secrets des recueils. Mais que fait l'Inquisition ?

Les Secrets de Vasco
Si nous leur accordons une plage grandissante en nos pages, c’est que les intégrales ont le vent en poupe ! Bien entendu, le lecteur est attiré par la meilleure technique d’impression, parfois la possibilité de jouir du noir et blanc, sans parler du gain de place pour ceux qui voudraient échanger leurs anciens albums. Mais ne nous voilons pas la face, la plupart des acquéreurs des intégrales sont souvent ceux qui possèdent les albums, du moins le début de la série, et qui complètent ou doublent leur collection en s’intéressant souvent au petit "plus produit" de ce format : le dossier !

Ah, le dossier… Pour le passionné qui a lu et relu une série, quel plaisir que d’en découvrir les coulisses, car c’est souvent un part de mystère qui est dévoilée, mais ce pan complémentaire (qu’il s’agisse d’inédits ou de secrets de fabrication) ne fait que prolonger son plaisir ! Savoir que tel arrière-plan est inspiré d’un monument de sa propre région, ou que tel personnage doit ses traits à un autre auteur de bande dessinée ! Oui mais voilà, ce dossier n’est normalement réservé qu’à ces fameuses intégrales…

Le Lombard bouscule cet ordre établi en reprenant les sept dossiers des intégrales de son banquier siennois dans cet album judicieusement intitulé Les Mémoires secrets de Vasco. Cet épais album parcourt la ‘vie’ de Vasco, de sa genèse en évoquant les intérêts de Gilles Chaillet, jusqu’à sa maturité, tout en évoquant ses voyages, ses amours, son métier ainsi que les religions, Rome (un autre amour de Chaillet) et bien d’autres.

Ami de Gilles Chaillet depuis bien des années, c’est Luc Révillon, un habitué des dossiers et albums spéciaux, qui nous fait découvrir tous ces secrets. Pour l’amateur de Vasco, ces Mémoires sont donc un incontournable où l’on retrouvera moments épiques et fatidiques vécus par le héros, mais également la grande Histoire et les petits détails qui font les légendes.

Le Lombard a-t-il trouvé là une voie originale qui caractérisera ses intégrales, quelquefois médiocres, par rapport autres grandes séries concurrentes ? On l’espère.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Vasco, HS : Les Mémoires secrets - Par Gilles Chaillet & Luc Révillon - Le Lombard

Commander Les Mémoires secrets de Vasco chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Les Secrets de Vasco
    18 avril 2011 08:45, par marcusbrody

    une excellente initiative qui n’avait que trop tardée !

    les éditeurs auraient depuis longtemps dû penser que les fidèles des séries se trouvaient régulièrement frustrés par ces intégrales plus ou moins agrémentées de dossiers (dont ceux du célèbre "M. Archive" de Dupuis) auquel ils n’avaient pas accès sauf a racheter indéfiniement les mêmes titres.

    alors je félicite Le Lombard d’être le premier et invite tous les autres à le suivre !

    Répondre à ce message

  • Les Secrets de Vasco
    18 avril 2011 09:08, par joel

    je crois que le lombard va faire pareil pour buddy longway non ?

    Répondre à ce message

  • Les Secrets de Vasco
    18 avril 2011 16:13

    oui mais non ... enfin ... bon ...
    ils l’avaient déjà fait et avec Révillon (le petit Vasco illustré : la même chose ?) :
    http://www.bedetheque.com/album-8740-BD-Le-petit-Vasco-illustre.html
    et ils avaient aussi énervé les fidèles lecteurs en sortant un hors série qui n’était disponible que dans un coffret (non achetable vide) de tomes hétéroclytes (Rienzo, le dernier des Césars) : http://www.bedetheque.com/album-28640-BD-Rienzo-le-dernier-des-cesars.html donc rendont à César (Rienzo) ce qui appartient à César et rendont à Judas, la monnaie de sa pièce.

    Répondre à ce message

  • Les Secrets de Vasco
    20 avril 2011 12:08, par Rodolphe

    Rien à redire si ce n’est un grand bravo au Lombard ! NB : l’article oublie de rappeler aussi le niveau particulièrement élévé de la plupart des intégrales (sauf 1 éditeur) de ces dernières années (en opposition avec ce qui se faisait avant...)

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD