Les Splendeurs du Mésozoïque

6 octobre 2011 16 commentaires
  • Après {Le nid des Marsupilamis}, {QRN sur Bretzelburg}, {Le repère de la Murène} et {Le gorille a bonne mine}, Marsu Productions étoffe sa collection Version Originale avec {Le voyageur du Mésozoïque}. Encore une fois un très bel objet.

Certes, Le voyageur du Mésozoïque n’est pas le meilleur Spirou et Fantasio dessiné par Franquin. Surtout quand on le compare au précédent qui est Le nid des Marsupilamis. Mais pouvoir contempler les planches de l’album en format 30cm x 43cm, ça ne se refuse pas tellement le dessin et l’encrage (mâtin, quel encrage !) résistent à l’agrandissement. Et à l’absence de couleurs également, même si celles du Journal de Spirou n’ont rien d’infamantes.
Outre le simple plaisir de voir le trait d’un maître en détail, l’intérêt de ses Versions Originales est qu’elles livrent un certain nombre d’informations qui ont disparu dans les publications en album. En premier lieu, les indications de Franquin pour l’imprimeur et le fait qu’il travaillait en 2 x 2 strips, recollés. Mais pas seulement. Souvenons-nous qu’à cette époque (nous parlons ici de 1957), les histoires paraissaient dans le Journal de Spirou avant d’être sorties en album, souvent beaucoup plus tard (trois années pour Le voyageur du Mésozoïque par exemple). La présente édition propose ainsi les pages telles qu’elles ont été publiées dans le magazine.
Les Splendeurs du Mésozoïque
La différence n’est pas anodine car les deux planches hebdomadaires étaient placées en début de journal, ce qui impliquait une première page à 3 strips pour laisser la place au titre et une seconde à 4. Lors de la parution en album, il a fallu faire un remontage un peu bancal. D’abord parce que les cases de fin de planche ne tombaient plus du tout au bon endroit. Et ensuite parce qu’il a fallu supprimer certaines grandes cases, obligeant Franquin à créer de nouveaux strips trois ans plus tard.
En examinant les originaux, on se rend compte également que les pages étaient préparées. Un gaufrier de deux cases par strips était en effet pré-imprimé en bleu. Plus intéressant encore, ce bleu comportait des lignes horizontales en haut de case comme repère pour écrire les dialogues. Une raison pratique au fait que les bulles de Franquin sont presque toutes placées au-dessus des personnages.

Le Voyageur du Mésozoïque est suivi des originaux du Homard, une petite histoire en deux pages, et de Vacances sans histoires, 22 planches où défilent des automobiles de tout poil (DS, Fiat 500, Dauphine, etc) qui sont un régal de style Atome.
Pour les 130 pages de ce gros volume, il reste encore à parler des bonus. Les dessins originaux de la couverture de l’album, de la page-titre, d’une couverture non retenue. Les cases et strips redessinés par Franquin, ce qui permet de voir l’évolution notable de son encrage en trois ans. Les indications de couleur sur le calque pour l’histoire courte le Homard. Et puis le panorama des numéros du Journal de Spirou de l’époque, le dessin original des couvertures des recueils 61 à 65, celui de la jaquette du Spirou 1000 avec 999 têtes différentes de Spirou et une de Gaston, la première apparition d’un personnage nommé Longtarin, etc.
Seule ombre au tableau de ce très beau recueil, son prix. 119 euros est un investissement réservé aux passionnés.

(par Thierry Lemaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le voyageur du Mésozoïque (VO) - Par Franquin - Marsu Productions

Commander ce livre à la FNAC
Commander ce livre sur le site Franquin-collector

 
Participez à la discussion
16 Messages :
  • Les Splendeurs du Mézozoïque
    7 octobre 2011 00:21

    Seule ombre au tableau de ce très beau recueil, son prix. 119 euros est un investissement réservé aux passionnés.

    Il ne suffit pas d’être passionné, encore faut-il en avoir les moyens, on peut être passionné et fauché (et vu la côte des précédents volumes, il y a des margoulins non-passionnés qui vont investir).

    Répondre à ce message

    • Répondu par Voltaire le 9 octobre 2011 à  18:34 :

      Les 2 premiers sont épuisés seulement, ils ont été dispo pendant 2 à 3 ans, ce qui laisse aux passionnés le temps pour les acheter !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Thierry Lemaire le 9 octobre 2011 à  23:57 :

        Exact. Visiblement, la FNAC a été réapprovisionnée car il y a quelques jours le site indiquait "épuisé".
        Je remets donc le lien.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 10 octobre 2011 à  00:51 :

        Oui, on trouve encore le QRN à 600€, autant dire, rien du tout !

        Répondre à ce message

  • Les Splendeurs du Mésozoïque
    7 octobre 2011 07:10, par Mikekafka

    ""Seule ombre au tableau de ce très beau recueil, son prix. 119 euros est un investissement réservé aux passionnés.""

    ce n’est pas l’unique ombre au tableau : Marsu Productions sort du matériel de qualité à un prix peu abordable pour les amateurs de bd’s (réservés aux passionnés si vous préféré le politiquement correct) et ils massacrent Gaston et les dessins de Franquin dans des compilations très discutables à prix grand public . Politique peu respectueuse à mon avis

    note : sans parler de Gastoon, bd très moyenne et dispensable qui surfe inutilement sur l’héritage Gaston

    Répondre à ce message

    • Répondu par xav kord le 7 octobre 2011 à  18:56 :

      ...sans oublier la procédure à l’encontre de l’éditeur du "Blog de Franquin", contraint de retirer son album du circuit.

      Superbe objet apparemment, mais bien loin de l’esprit Franquin, me semble-t-il... (Oups ! j’ai lâché un mot sous copyright par inadvertance !)

      Répondre à ce message

  • Les Splendeurs du Mésozoïque
    7 octobre 2011 08:03, par Frencho-id

    119 euros est un investissement réservé aux passionnés.

    N’ayez pas peur des mots : aux passionnés fortunés, car les simples passionnés qui aimeraient s’offrir ce genre d’objet mais n’en ont pas les moyens sont sûrement très nombreux...

    Répondre à ce message

  • Les Splendeurs du Mésozoïque
    7 octobre 2011 08:27, par Silvain

    Un album réservé certes aux passionnés, mais aux passionnés en ayant les moyens ; pour tous les autres, comme moi, il reste la version "classique" de Dupuis.

    Répondre à ce message

    • Répondu par jpa le 7 octobre 2011 à  23:36 :

      depuis un mois en Belgique, les diffuseurs de quotidiens proposent une version "allégée" des albums Gaston de Marsu Productions à un prix plus abordable (un peu moins de 15 euros) L’iconographie est reprise des albums Gaston "version originale", elle suit un ordre chronologique, mais le découpage entre les différents albums et différent. Les bonus s’y trouvent. Le format est plus petit : 23.8 x 32 cm, le papier est plus léger, mais la présentation est soignée : dos toilé, illustration de couverture en vernis repéré sur fond blanc...
      L’éditeur annonce 10 albums, au rythme de un par semaine.
      Le numéro 4 est sorti ce matin.
      Ca n’a pas le luxe de la version originale, mais on y retrouve exactement les mêmes illustrations à un prix beaucoup plus abordable.
      Peut-être qu’un jour on pourra aussi trouver les aventures de Spirou dans ce format.

      Répondre à ce message

  • Les Splendeurs du Mésozoïque
    7 octobre 2011 08:33, par Bakounine

    le gaufrier pré-imprimé en bleu inactinique avec ses repères pour les cases et les lignes tracées pour le lettrage, on le retrouve chez Peyo, chez de nombreux dessinateurs de comics et ailleurs...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Norbert le 7 octobre 2011 à  16:15 :

      A ce sujet, il me semble avoir lu que c’était surtout une idée de l’éditeur Dupuis, afin de faciliter le travail de ses auteurs vedettes (Franquin, Peyo, etc.), mais surtout dans l’espoir de gagner en productivité sur les séries de ces maîtres, trop peu présentes dans le journal Spirou à son goût (Dupuis n’avait pas encore pris la mesure du nécessaire renouvellement des générations).
      L’expérience a fini par tourner court, car la formule apportait au final plus de désagréments que d’avantages.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Bakounine le 7 octobre 2011 à  19:23 :

        Une idée importée des USA. Comme le partage des tâches : lettreur, encreur, décoriste... On est loin du statut d’auteur complet revendiqué aujourd’hui.

        Répondre à ce message

  • Les Splendeurs du Mésozoïque
    7 octobre 2011 15:39, par Jean-Jacques

    Ce superbe livre coûte 119€, ce qui est très peu cher pour un ouvrage volumineux et à l’impression impeccable. On a l’impression d’avoir les pages originales sous les yeux, l’occasion pour les fans de Franquin de se faire plaisir en plongeant au cœur de l’œuvre de ce génie de la bande dessinée.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 8 octobre 2011 à  13:33 :

      C’est sans doute dans l’air du temps d’avoir accès au tout gratuit ! Téléchargement illégal et autres sms gratuits par paquet de 10.000 !
      Mais combien de beaux tirages de ce type sont proposés à 2.000 exemplaires ?
      Quasi aucun puisque la norme serait plutôt de limiter à 3 ou 500 ex.
      Alors oui cela coûte 119 euros et après ?
      Renoncer à quelques achats BD de moindre intérêts et payez vous cette bonne tranche de Mézozoïque en original !
      Si ça c’est pas Noël !!

      Répondre à ce message

  • Les Splendeurs du Mésozoïque
    7 octobre 2011 16:31

    "Le dessin et l’encrage résistent à l’agrandissement."

    Est-ce que le livre ne propose pas les planches au format original, justement ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par François S le 8 octobre 2011 à  22:00 :

      J’avais aussi tiqué sur cette phrase. Le livre propose des planches "proches du format original", ai-je lu dans un communiqué. On peut plutôt dire que le dessin et l’encrage de Franquin ont résisté au rétrécissement dans le journal de Spirou et dans les albums Dupuis !
      Franquin, comme beaucoup d’auteurs (si ce n’est tous), a certainement changé de format de planche d’un album à l’autre. Et tous les Spirou de la collection VO sont au même format, par commodité. Un format qui peut donc être plus petit ou plus grand que les planches originales, selon l’album...

      Répondre à ce message