Les Survivants - T1 : "Anomalies Quantiques" - Par Léo - Dargaud.

6 février 2011 1
  • {{Léo}} a confié la destinée de Miss Austin à {{Bertrand Marchal}} qui assume à présent le graphisme de la série {Namibia}. Cela lui laisse le temps d'illustrer une nouvelle série, {Les Survivants}. Il s'y penche sur le destin du second contingent de colons d'{Aldébaran}, bien avant les événements du premier cycle des {Mondes d’Aldébaran}. Ce 1er tome fait office d’introduction et ne convainc hélas pas réellement.

En avril 2009, Léo nous confiait travailler sur une nouvelle série qu’il réalisera en parallèle à Antarès. « C’est une histoire qui sort des Cycles d’Aldébaran, mais qui se base sur ce qui est arrivé à Aldébaran, nous expliquait-il. En effet, lors de la découverte d’Aldébaran, la Terre a laissé les premiers colons sur place, afin d’en amener d’autres, mais au cours du voyage, ce second contingent a disparu, ce qui explique le long isolement d’Aldébaran. Mais qu’est il arrivé à ce vaisseau ? Une petite navette avec douze jeunes gens a survécu et elle va chercher une planète habitable la plus proche. Les jeunes gens, en hibernation dans le vaisseau, vont se réveiller et apprendre ce qui s’est passé. »

Suite à des contraintes techniques qui ont amené la destruction d’un convoi spatial, un membre de l’équipage a réussi à décrocher, de justesse, un de ses modules. L’homme sauve ainsi douze personnes qui hibernent dans des caissons. Il décide de programmer le module afin qu’il rejoigne la planète habitable la plus proche. Ayant épuisé les denrées alimentaires disponibles, le sauveteur se suicide afin d’éviter de mourir de faim. En effet, le trajet vers cette terre inconnue durera des mois encore...

Plus tard, les « survivants » se réveillent à l’approche de la planète. Ils apprennent les événements qui se sont déroulés durant leur hibernation grâce à un enregistrement vidéo. Ils doivent apprendre à se connaître, à accepter la situation et, pour certains, faire le deuil leurs proches décédés dans la destruction du convoi-mère. Ils doivent enfin unir leurs forces pour survivre dans un univers hostile.

Les Survivants - T1 : "Anomalies Quantiques" - Par Léo - Dargaud.
Extrait des "Survivants" T1
(c) Léo / Dargaud.

« À la différence d’Aldébaran, cela ne va pas être une planète inhabitée et sauvage, poursuivait Léo. Il y aura un tas de gens, de peuples différents, qui sont tombés là aussi par hasard à travers les siècles. Il y a une myriade de peuples, qui ont chacun leur propre degré d’évolution. » Le créateur d’Aldébaran met en scène deux de ces peuples. Ce premier tome fait office d’introduction. Léo prend son temps pour présenter les personnages, peaufiner leurs personnalités. Les survivants découvrent le biotope de cette planète inconnue et surtout deux des peuples autochtones. L’un d’eux n’est apparemment pas pacifiste.

Les fans de Léo et des Mondes d’Aldébaran y trouveront leur compte. Les autres attendront les prochains opus de cette série afin de voir si cette balade sur une terre étrangère, dénuée d’une intrigue étoffée, a quelque chose d’autre à nous offrir.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Léo, c’est aussi sur actuabd.com :

Une interview : Antarès n’est qu’une projection réaliste du réchauffement climatique (Avril 2009)
Les chroniques de : Antarès T3, Namibia T2, Terres Lointaines T2.


Commander l’album chez Amazon
Commander l’album chez la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Effectivement...
    12 février 2011 00:12

    Pour ma part j’ai bien apprécié mais, comme il est dit, je suis un "fan". Cependant, heureusement que je n’ai pas lu les commentaires avant sur ce tome, car cela a été une agréable surprise de découvrir ce monde habité par d’autres êtres vivants :).
    Pour faire une petite critique en général sur le cycle Aldébaran/Bételgeuse/Antarès/Survivants c’est sur les explications scientifiques que donnent l’auteur. Elles me semblent un peu fantaisistes voir fausses par moment (ce n’est pas la théorie de Newton qui dit que la vitesse de la lumière est une vitesse limite mais la relativité restreinte, je ne pense pas non plus que le système de propulsion proposé dans Bételgeuse fonctionne - ma machine à laver n’a jamais décollé, etc.). Ces défauts me gênent un peu car ils donnent de fausses informations, cependant je reste sous le charme des mondes imaginés et des histoires...
    Bonne continuation monsieur Léo.

    Répondre à ce message