Les albums « DVDessinés » ouvrent la voie à une convergence entre la BD et les autres médias.

21 avril 2005 0 commentaire
  • Un nouvel éditeur, Seven Sept, lance à partir du 21 avril un nouveau produit aux perspectives enthousiasmantes. Révélé au dernier MIP-TV de Cannes, il s'agit de {{l'album « DVDessiné »}}, un savant mélange de DVD (un film est proposé avec chaque album), d'articles thématiques et de bonus en tous genres. Une alliance entre l'écran, le dessin et l'écrit.

Les premiers titres sortiront le 21 avril 2005, soutenus par une promotion forte dans les supports presse, télé et radio et une distribution puissante (Metropolitan, rien moins que le distributeur du Seigneur des Anneaux). Ils seront consacrés, outre quelques titres jeunesse, à deux thèmes qui touchent à la BD : les pirates et le western spaghetti. Cette focalisation sur les films de genre est le point de connexité avec la BD : avec un film inédit, c’est tout l’univers du genre du film qui est décliné en album, notamment l’univers dessiné. Ainsi, le film culte de Sergio Sollima, Le Dernier Face à Face, accompagne-t-il un dossier où les 300 films les plus notoires du cinéma spaghetti sont évoqués, ainsi que toutes les BD qui touchent à ce genre, de Blueberry à Durango. Les concepteurs ont même rajouté une bande dessinée de quatre pages de Gotlib parodiant cette époque marquante du film de western.

Thorgal en DVDessiné.

Les albums « DVDessinés » ouvrent la voie à une convergence entre la BD et les autres médias.
Laurent Galmot
L’éditeur des DVDBD de Seven Sept. Photo : DP

Outre ces albums thématiques, Seven Sept ouvre une autre voie, celle de l’album de BD filmé. Cette société en avait proposé une première mouture, Le Manoir, scénarisé par Rodolphe, en novembre 2003. La voici qui revient dans cette collection accompagnée par un catalogue plus conséquent et surtout un personnage-phare : Thorgal de Jean Van Hamme et Gzregorz Rosinski.

Par un savant montage, la BD devient un film, avec bande-son musicale et voix, qui permet de découvrir ou de redécouvrir le récit au travers de chacun des personnages. Thorgal et ses nombreux cycles parrallèles qui se croisent et s’entrecroisent permettait cet exercice, d’autant que Jean Van Hamme s’y était lui-même essayé avec ses élèves, il y a quelques années, lorsqu’il était prof de scénario dans une école de cinéma. Le dessin cinématographique et fouillé de Rosinski s’y prête à merveille.

Ce qui donne un intérêt particulier à ce collector (dont le prix, 20€, est somme toute modeste comparé à la richesse des contenus), c’est la quantité des bonus. Outre les interviews des auteurs (30 minutes de reportage et de making of), le DVD propose un menu interactif qui permet d’entrer dans l’univers de Thorgal. On nous promet aussi une séquence du film réalisé par Jean Van Hamme. Les storyboards de l’album et du film, les nombreux croquis de l’artiste enrichissent encore cette passionnante compilation qui devrait couvrir un cycle complet des aventures de notre viking héroic-fantaisiste. Ces albums sont disponibles en plusieurs langues (dont l’anglais) et, en ce qui concerne Thorgal, devraient arriver dans les bacs avant l’été.

Une réponse adaptée pour un secteur en crise ?

Le concept n’est pas si révolutionnaire que cela. Des DVD accompagnent les BD depuis quelques années déjà. Mais c’est la première fois qu’il est si structuré, si foisonnant. Il n’est pas étonnant que ces albums d’un genre nouveau soient aussi aboutis : Leur concepteur n’est autre que Laurent Galmot (ex-Vents d’Ouest qui a dirigé des collections chez Casterman et Dargaud). Cela fait quatre ans qu’il travaille sur ce concept qui prend aujourd’hui, dans le contexte d’une crise du marché du DVD, une acuité particulière. Le téléchargement des films sur Internet a en effet complètement changé la donne dans ce secteur. Des grandes enseignes comme Virgin ont drastiquement réduit les rayons DVD et musique de leurs points de vente pour les remplacer par des livres. D’où cette réponse de Seven Sept et de ses managers Mireille et Michel Poirier : offrons des produits nouveaux dont la spécificité n’est pas téléchargeable sur Internet.

Une voie nouvelle pour la création ?

On en vient à rêver de bandes dessinées d’un « troisième type », multimédia et multidisciplinaire, plus radical, mêlant l’interactivité dessinée (on pense à Zot Online de Scott McCloud), et l’expérimentation graphique, en flash ou autre, une sorte de manifeste-happening mettant la bande dessinée et son auteur en scène. Il y a là tout un pan créatif qui s’ouvre à nous si ce genre de produit arrive à s’implanter en librairie. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

Les albums DVDessinés
une forme nouvelle au servoce de la BD. (c) Seven Sept

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?