Les dessinateurs et les dessinatrices descendent dans l’arène politique

Par Romain GARNIER 6 juillet 2024 
C'est un fait. Si l'on devait faire un sondage, il se dégagerait une majorité d'auteurs et d'autrices de bande dessinée et de presse qui défendraient des valeurs, des principes et des idées essentiellement classées à gauche de l'échiquier politique. C'est en tout cas ce qui ressort de leur production, quand ils et elles s'expriment sur ces sujets. En cette période d'élections législatives, les caricaturistes notamment multiplient les traitements de l'actualité politique. Ils font leur métier. La nouveauté réside dans le nombre d'auteurs et d'autrices qui, sans pour autant faire mystère de leur tendance politique, sont sortis de leur réserve alors qu'ils et elles rechignent habituellement à s'exprimer publiquement lors des élections. Un plafond de verre explosé par les circonstances exceptionnelles des élections législatives qui confinent à la crise de régime. Sur les réseaux sociaux, les créations graphiques déferlent dans l'espoir de mobiliser et/ou de convaincre. Y arrivent-ils? Ce n'est pas acquis.

Nous vous proposons un florilège de dessins, certains plus anciens (de Cabu, par exemple) mais d’une étonnante et brûlante actualité, tandis que la majorité a été produite entre les élections européennes et les élections législatives. Pas loin de dix ans après les attentats contre Charlie Hebdo où ils ont payé le prix du sang, les dessinateurs et les dessinatrices descendent dans l’arène politique.

Les dessinateurs et les dessinatrices descendent dans l'arène politique
© Laurent Lefeuvre
© Lisa Mandel
© Mr. Mondialisation
© Alex
© Soulcié
© Allan Barte
© Cabu
© Cabu
© Joann Sfar
© Allan Barte
© Étienne Lécroart
© Charlie Hebdo / Riss
© Charlie Hebdo / Biche
© Soulcié
© Terreur Graphique
© Jean-Yves Ferri
© Riad Sattouf
© Patrick Chappatte
© Soulcié
© Soulcié
© Eric Salch
© Allan Barte
© Charlie Hebdo / Biche
© Anouk Ricard
© éditions Exemplaire / Petit Pied Dessin
© Marc Dubuisson
© Sanaga
© Eric Salch
© Laurent Lefeuvre
© Terreur Graphique
© Patrick Chappatte
© Sanaga
© Charlie Hebdo / Foolz
© Patrick Chappatte
Vague Brune
© Nicolas de Crécy
© Patrick Chappatte
© Urbs
© Sylvain Frécon
© Camille Besse
© Laurent Lefeuvre

(par Romain GARNIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Note aux ayants droits : nous publions ces desssins à titre informatif pour illustrer l’actualité. Si vous ne désirez pas être repoduits ici, écrivez à redaction@actuabd.com.

Dessin de presse Politique Humour
 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • "C’est un fait. Si l’on devait faire un sondage, il se dégagerait une majorité d’auteurs et d’autrices de bande dessinée et de presse qui défendraient des valeurs, des principes et des idées essentiellement classées à gauche de l’échiquier politique." Qu’en savez-vous ? Vous l’avez fait, ce sondage ? Evidemment vous avez probablement raison, mais on devrait justement s’interroger sur les raisons qui font que la culture ne concerne aujourd’hui qu’une toute petite moitié plutôt pas trop défavorisée de la population… Il me semble au contraire que l’art et la culture devraient être capables de s’adresser à tous, et d’être notamment à la portée de toutes les bourses. La culture n’est pas la seule responsable dans le divorce peut-être définitif entre la gauche et les catégories les moins aisées, mais elle en a pris toute sa part. De quoi faire un peu son auto-critique de temps en temps, entre deux combats contre l’extrême-droite, non ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 6 juillet à  16:46 :

      La réponse est simple et figure dans la phrase de l’article qui suit : " C’est en tout cas ce qui ressort de leur production, quand ils et elles s’expriment sur ces sujets."
      En effêt, ces dessins témoignent dans leur ensemble d’un rejet du programme frontiste.
      Alors oui si le RN est élu, il y aura sans doute moins de subventions pour aider les conventions et festivals de la BD, mais aussi l’édition indé.
      Parce que la culture BD, mondialisée et parfois contestatrice, ne figure pas dans leurs priorités !
      Même chose pour le cinéma !
      Je ne vois pas trop d’auteurs BD afficher leur sympathie pour le RN. Il y en a sans doute, mais qui n’osent pas, par peur d’un rejêt de leur public.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Caporal Mazout le 7 juillet à  10:42 :

        "Effet" et "rejet" ne prennent pas d’accent circonflexe !

        Répondre à ce message

  • Dans leurs thématiques et leurs tonalité, des auteurs comme Monsieur le Chien s’affichent ouvertement (très) à droite, mais ils ne sont pas nombreux, c’est vrai

    Répondre à ce message

    • Répondu le 7 juillet à  13:48 :

      Être un artiste « de gauche » comme être un artiste « de droite » ou « du centre », c’est un peu réducteur, non ? Être artiste, c’est d’abord être libre-penseur, me semble-t-il. D’autre part, ce qui distingue vraiment la gauche de la droite, avant d’être des questions de société comme les discriminations ou le racisme, sont les sujets concernant l’économie. Or l’économie n’est pas enseignée à l’école, et souvent les électeurs n’y connaissent au fond pas grand chose, alors les artistes…

      Répondre à ce message

      • Répondu par Gina Vanilla le 8 juillet à  18:22 :

        "Être artiste, c’est d’abord être libre-penseur" dites -vous, mais la BD nourrit difficilement son homme ou sa femme !
        Chacun-Chacune a besoin de payer le loyer, de se nourrir et de se soigner, tout cela coute cher ! Sans parler de la femme et des enfants à nourrir ! Et c’est sympa de partir en vacances de temps en temps (pas forcément dans un festival BD !)
        Alors oui, des auteurs à succès commerciaux peuvent commencer à se demander s’ils seraient gagnants en cas de relèvement des tranches de l’impôt sur le revenu. Je ne suis pas sûre qu’ils aient votés pour Mélenchon et ses amis.
        Pour les autres débutants ou moyens vendeurs, ils vivent parfois des aides sociales, ou bénéficient de bons plans (hébergement chez les parents ou chez une copine), donc oui, ils peuvent avoir une conscience de gauche ! Les plus malins ou malignes sont ceux qui ont un job officiel en parallèle (prof de dessin, travaux dans la pub ou l’illustration)

        Répondre à ce message

        • Répondu le 9 juillet à  06:35 :

          Je suis un auteur de BD riche donc je vote à droite, je suis un auteur de BD pauvre donc je vote à gauche ? C’est un peu limité comme analyse politique, non ? D’autant qu’il existe aujourd’hui bien des nuances de gauche et de droite. Par définition, quand un artiste connu s’engage publiquement, il perd la moitié de son public. Et quand il n’est pas connu, son engagement public n’a aucune importance. Il faudrait se demander pourquoi certains artistes éprouvent le besoin de faire la leçon aux autres citoyens.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Gina Vanilla le 9 juillet à  19:55 :

            "Il faudrait se demander pourquoi certains artistes éprouvent le besoin de faire la leçon aux autres citoyens." dites vous ?
            Alors c’est simple, leur métier est de communiquer, le plus souvent avec humour. Cela vous choque ? Moi je trouve cela normal !

            Répondre à ce message

            • Répondu le 10 juillet à  09:03 :

              Ça ne me choque pas, chacun fait ce qu’il veut. Moi je m’exprime comme citoyen en allant voter, mais en tant qu’artiste, je me méfie de la politique. La politique est déjà bien assez présente sans que j’assomme mes lecteurs avec mon petit avis perso. Et j’ai suffisamment peu de lecteurs pour ne pas avoir envie d’en contrarier la moitié. Quand les AAA appellent à faire barrage au RN, je suis d’accord. Quand ils disent précisément pour qui il faut voter, c’est du prosélytisme politique, ça ne m’intéresse plus.

              Répondre à ce message

    • Répondu par Jacinto le 9 juillet à  13:56 :

      Y’a quoi dans les "thématique et tonalité" de le chien qui fait "très à droite" ? J’aime bien ce qu’il fait, ça ne m’était pas apparu

      Répondre à ce message

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Romain GARNIER  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD