Newsletter ActuaBD

Les éditions Atlas publient les archives Tintin

  • Déjà distributeur des modèles réduits des voitures de Tintin il y a quelques années, les éditions Atlas donnent un coup d’accélérateur en proposant une nouvelle édition, créée par Moulinsart, des aventures du petit reporter.

Après une série de tests par voie de presse dans certaines régions françaises au printemps, les éditions Atlas distribuent depuis la rentrée, et cette fois sur leur site, une nouvelle collection intitulée Les archives Tintin. Créée par Moulinsart, cette série d’albums à la couverture toilée reprend la liste des 24 aventures du petit reporter (Tintin au pays des Soviets et l’Alph’art compris). Mais pas seulement, puisqu’à l’album bien connu du grand public s’ajoutent plusieurs cahiers rédigés par Jean-Marie Embs et Philippe Goddin, bien connus des tintinophiles.
Cette édition, que l’on peut qualifier de luxueuse, comprend en effet un journal qui résume le contexte politique de l’époque, plusieurs pages sur les sources de l’œuvre qui feuillettent la documentation utilisée par Hergé, une partie sur le dessin en lui-même qui détaille certaines cases, la description des personnages, les unes du Petit vingtième, les autres activités d’Hergé à la même période et même un coin des collectionneurs. On le voit, ces albums de près de 120 pages sont bien remplis.

Les éditions Atlas publient les archives Tintin
La partie "Sources de l’oeuvre"
(c) Moulinsart/Casterman

Evidemment, on est un peu surpris de découvrir que la série démarre avec le Lotus bleu, qui est le quatrième (ou cinquième si l’on prend en compte Tintin au pays des Soviets) paru. Si le choix marketing des éditions Atlas ne respecte pas la chronologie, il propose toutefois une aventure charnière dans l’œuvre d’Hergé, ce qui permet aux « cahiers scientifiques » d’être passionnants.
Le Lotus bleu, publié dans le Petit Vingtième en 1935 et en album un an plus tard, est ainsi replacé dans le contexte de l’inquiétante montée des totalitarismes et en particulier celle du Japon. Embs et Goddin s’attardent sur la documentation photographique qu’Hergé utilise pour la première fois avec un tel soin. Rendons grâce à l’abbé Gosset, aumônier des étudiants chinois de l’Université de Louvain, de l’avoir mis en garde sur les méfaits de l’approximation et de l’utilisation des poncifs. Et surtout de lui avoir fait rencontrer un certain Tchang Tchong-jen, avec qui il se liera d’amitié et dont l’influence sera déterminante sur la suite des aventures du maître de Milou.
La suite de ce premier volume est tout aussi intéressante puisqu’elle présente toutes les numéros du Petit Vingtième dont le Lotus Bleu a fait la une, et le récapitulatif de l’aventure publié dans le journal en 1935 annonçant le retour de Tintin après une absence de plusieurs mois. Le volume conclut sur les autres activités graphiques d’Hergé à la même époque, de Quick et Flupke aux travaux publicitaires en passant par Popol et Virginie.

"Les secrets de la création"
(c) Moulinsart/Casterman

On remarquera que l’album publié dans ce premier volume est l’édition en couleurs que l’on connaît aujourd’hui. On peut regretter que la première version noir et blanc du Lotus bleu, considérablement différente, n’enrichisse pas encore plus ces Archives Tintin. Elle aurait eu tout à fait sa place.
Précisons enfin que cette collection est introuvable en librairie et ne peut être commandée que sur le site d’Atlas, à un prix défiant toute concurrence de 4,99 euros pour le premier tome. Ne sautez pas en l’air trop vite car le prix des volumes suivants augmente rapidement, comme de coutume pour les éditions Atlas [1].

Quelques-unes des unes du Petit Vingtième.
(c) Moulinsart/Casterman

Le deuxième volume annoncé est Tintin au Tibet, autre album emblématique dans la bibliographie d’Hergé. Toutefois, on attend avec impatience la sortie de Tintin au Congo, dont le « cahier scientifique » pourrait faire taire la polémique (pour cette édition en tout cas) en présentant l’album d’Hergé dans son contexte, c’est à dire comme la matérialisation du paternalisme colonial de son époque. Une contextualisation qui en ferait le témoin de son temps, ni à l’avant-garde de l’humanisme ni à la pointe du racisme, et ressemblerait finalement à l’avertissement en préface que beaucoup appellent de leurs vœux. Un modèle à suivre pour l’édition classique de Tintin au Congo ?

Florilège des trop sous-estimés gags de Quick et Flupke.
(c) Moulinsart/Casterman

(par Thierry Lemaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

[1le deuxième est à 14,95 euros, et chacun des suivants à 29,90 € (+ 3,50 € de frais de port)

 
Participez à la discussion
16 Messages :
  • Pour info, le texte général de la série Les Archives Tintin est de Jean-Marie Embs et Philippe Mellot, Philippe Goddin étant seulement l’auteur de la rubrique "Les secrets de la création"...

    Répondre à ce message

  • Les éditions Atlas publient les archives Tintin
    21 septembre 2010 15:35, par mikekafka

    Il y a déjà la série - Comment Hergé a créé "Tintin au Congo, etc ... voir http://www.bedetheque.com/serie-23210-BD-Comment-Herge-a-cree.html de JL de Batelière (Bédéstory) qui remplit déjà la même fonction ..

    Répondre à ce message

    • Répondu par Francois TETEVIDE le 22 septembre 2010 à  07:35 :

      Sauf erreur, la série "Comment Hergé..." ne dépassera pas le 8ème volume..., on peut même trouver certains titres soldés...

      Répondre à ce message

  • Les éditions Atlas publient les archives Tintin
    22 septembre 2010 10:34, par Ecureuil

    Si c’est comme pour la collection de voitures, il ne sert à rien de s’inscrire sur le site Atlas si l’on est en Belgique. Il faut attendre la publicité pour la collection qui envahira bientôt toutes les revues.

    Répondre à ce message

  • Les éditions Atlas publient les archives Tintin
    24 septembre 2010 08:08, par Thibaut

    Et quid des droits d’édition des BD Tintin détenus par les Editions Casterman ?
    Y-a-t-il eu un accord entre le Studio Hergé et Casterman ?
    Intriguant de voir Atlas publier les BD...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Kirsby le 24 septembre 2010 à  22:33 :

      J’ai reçu aujourd’hui le 1er volume (lotus bleu) : on a sur la couverture "éditionsmoulinsart" (avec le logo), au dos le logo et au 4ème plat (verso) "éditionsmoulinsart (avec logo)/Casterman". aucune mention des éditions Atlas n’apparait (ni à l’intérieur du livre). Il s’agit donc bien de la distribution par Atlas d’une production "éditionsmoulinsart".
      tarif annoncé (à partir du 3) : 29,90 + 3,50 de port. Ce qui en fait une BD (même agrémentée d’archives) bien trop chère à mon goût.
      Où s’arrêtera le "merchandising" Tintin ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 28 septembre 2010 à  10:25 :

        Je suis du même avis. Je crains qu’après le 1er volume reçu gratuitement avec la possibilité d’avoir le 2ème en réduction de 50%, on ne soit sollicité pour les prochains à un prix excessif !

        Répondre à ce message

        • Répondu le 4 octobre 2010 à  09:21 :

          Je partage tout à fait cette opinion d’autant que le renvoi du "Bon privilège" nous lie pour la totalité des albums à venir...29, 90 + port !!! Avec des cadeaux inutiles...

          Répondre à ce message

  • Les éditions Atlas publient les archives Tintin
    4 octobre 2010 11:43, par Flocon

    Plutôt que de réééééééditer ces vieilleries poussièreuses réservées aux seuls tintinolâtres millionnaires atteints de la maladie d’Alzeimer, ne pourrait - on pas offrir aux lecteurs de nouvelles aventures de Tintin ?
    Comme ça , juste pour changer ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Arnaud le 4 octobre 2010 à  13:26 :

      Non, on ne pourrait pas...
      Sauf évidemment si vous trouvez un moyen de ressuciter Hergé.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 5 octobre 2010 à  18:11 :

        bonjour
        je viens de recevoir cet album
        il est simplement magnifique et trés bien construit
        superbe et luxueux
        seul reste le problème du prix à compter du 3eme album
        alors oui aujourd’hui je réfléchis pour la suite
        le prix est quand prohibitif pour un album

        Répondre à ce message

        • Répondu le 17 octobre 2010 à  09:10 :

          Si vous prenez le prelevement automatique apres le deuxieme envoi, ca fait encore une reduction de 25% pour le 3eme envoi.
          Ca fera donc les trois 1er envois a prix reduit.
          Vous pouvez ensuite resilier l’abonnement a tout moment sur le site des "Editionsatlas", c’est tres facile et tres rapide ; je l’ai deja fait pour d’autre collection !!

          Répondre à ce message

    • Répondu par oliwal88 le 30 août 2011 à  04:21 :

      juste un fan et en plus ces albums son riche en renseignements de toutes sorte ; je ne bois pas ;je ne fume pas ;
      alors 30 euro environ par mois c est raisonnable comme dépense mais j avoue j aurai aimé un peu moins cher 20 euro aurai pu suffire ; je pense
      mais il ne faut pas juger les gens par leur hobby comme tu le fait sinon que penser des gens qui dépense dans les 100 euro par week-end pour allez en boite
      alors qu’un cd de musique et une bouteille de boisson alcoolisée maltée écossaise accompagnée d’un pack de soda américain coute bien moins cher pour s amuser entre amis à la maison
      chacun prend son plaisir ou il veut c est pas pour cela qu’il soit débile comme tu le pense

      Répondre à ce message

  • Est ce que tout ça ne ferait pas doublon avec les volumes "Hergé, chronologie d’une oeuvre" ? si l’on occulte la BD que l’on possède tous déjà !

    Répondre à ce message

  • Les éditions Atlas publient les archives Tintin
    16 avril 2011 19:30, par efpé

    Bonjour à tous, personnellement je ne possédais pas les "archives Hergé" et je découvre grâce à cette collection
    une mine d’infos et de précisions qui font que je relis l’album d’un autre oeil. L’actu du moment et celle du dessinateur, les couvertures du "petit vingtième" etc. etc. sont autant de petits trésors qui nous sont dévoilés.
    Le prix est en effet un peu élevé, les droits versés à éditionsmoulinsart doivent y être pour beaucoup, à noter également que l’ouvrage est imprimé en Belgique et non en Chine ! Le plat d’étain joint est également un bel objet de collection qui rajoute à la valeur du tout. En un mot donc : JADORE !!! je dirais même plus : JADERE

    Répondre à ce message

  • Les éditions Atlas publient les archives Tintin
    27 janvier 2012 18:34, par Fantasio

    Bonjour à tous ! et bien en ce debut d’année 2012 , je trouve que les éditions atlas se rapproche des gens peu fréquentable ! ayant plusieurs collection en cours , le tarif de 22.90 pour les voitures de tintin est subitement passé à 23.80 sans aucunes lettre d’information ! je trouve leurs approche commercial completement nul ! de plus j’approche de la fin de ma collection des voitures de tintin et je trouve que la qualité des modeles diminuent à chaque envoi !! désolant !!

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD