Les forêts d’Opale - T.4 : Les geôles de Nenuphe - par Arleston et Pellet - Soleil

10 juin 2005 0
  • La fuite de Darko et ses comparses continue dans le monde fantastique d'Opale. Pourchassés par le Pontife Xarchias, ils auront à faire face notamment à un gigantesque serpent de mer qui blessera gravement Darko, l'élu de la prophétie.

Arleston et Pellet nous emmènent dans le monde fantastique des forêts d’Opale, un monde où la magie est omniprésente. Un univers dirigé par les prêtres de la Lumière qui ont chassés les Titans afin de prendre le pouvoir et ainsi s’emparer des Pierres Magiques. Darko est l’élu qui doit renverser ce clergé usurpateur et ramener au pouvoir les Titans. Il est aidé dans sa mission par son oncle le vieux baladin Urfold, sa soeur, et surtout la terrible guerrière Tara.

Cette série possède les qualités et les défauts inhérents aux autres créations d’Arleston. Formidable créateur d’univers, le prolifique scénariste met en scène, comme souvent, un héros un peu falot aidé par deux jeunes femmes sexy qui se révèlent très vite bien plus que de simples faire-valoir. Il s’agit à nouveau d’une quête en vue de sauver un monde fantastique, ici Opale, planète de forêts dont la cartographie présentée en pages de garde laisse prévoir de multiples aventures.

Le réel intérêt de cette série est sans conteste le talentueux traitement graphique réalisé par Philippe Pellet. Ce remarquable et trop discret dessinateur magnifie le texte d’Arleston avec maestria. Rare auteur à proposer une galerie de personnages finement caractérisés, son talent permet de présenter des individus aux tempéraments très marqués. Parmi ceux-ci, la sublimissime Tara, une redoutable guerrière qui visiblement a su s’imposer aux auteurs d’Opale. On peut raisonnablement penser que ce personnage a vampirisé Pellet et Arleston, tant elle prend de l’importance dans la série. Reconnaissons que Tara peut aisément entrer au panthéon des plus belles filles de l’héroic fantasy aux côtés de Pelisse (La Quête de l’Oiseau du Temps) ou de Kriss de Valnor (Thorgal) ! Les autres personnages, du même coup, semblent bien pâles, excepté le mauvais de service, l’incandescent Pontife Xarchias.

Les forêts d’Opale... à admirer pour le dessin somptueux de Pellet, et à lire pour découvrir un des nombreux univers d’Arleston.

(par Erik Kempinaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?