Les gardiens du Maser T.7 - Par Frezzato et Ruotolo - Desinge & Hugo & Cie

23 septembre 2009 0
  • Rentrée très chargée pour Massimiliano Frezzato avec la parution du deuxième recueil des Gardiens du Maser et du tome 7 de la même série. En attendant le tome 8, inédit, prévu pour octobre...
Les gardiens du Maser T.7 - Par Frezzato et Ruotolo - Desinge & Hugo & Cie
Trilogie 2
(c) Frezzato - Desinge & Hugo & Cie

La série de rééditions des Gardiens du Maser, qui avait débuté en juin dernier avec une première trilogie, s’achève en ce mois de septembre avec la sortie de la seconde trilogie et du tome 7.
Les tomes 4 à 6 bouclent le premier cycle de cette série de Science-Fiction portée, soulevée devrait-on dire, par le dessin et les couleurs virtuoses de Massimiliano Frezzato. Ce recueil de trois albums est intéressant à plus d’un titre. D’abord d’un point de vue scénaristique. La recherche de la Tour, amorcée dans les premiers albums, trouve ici une belle conclusion (que je laisse le soin au lecteur de découvrir). Les informations sur le monde de Kolonie, lâchées jusque là avec énormément de parcimonie au risque de perdre des lecteurs en route, affluent. Et l’on se dit qu’on a bien fait de s’accrocher en voyant les morceaux du puzzle se recoller et la logique du récit apparaitre. Les révélations successives sur la réalité du monde de Kolonie sont d’ailleurs très bien amenées.
D’un point de vue graphique, la qualité du dessin de Frezzato parle d’elle-même et les couleurs sont à l’avenant. La profusion des cases et des détails dans chaque case peut en rebuter certains. Elle entraîne certes un ralentissement du rythme de lecture mais qui n’est pas forcément désagréable. Le tout est de s’y préparer. Les fans de Blake & Mortimer auront déjà intégré la technique.
Le tout forme en tout cas une très belle saga de Science-Fiction qui commence doucement et finit pied au plancher. Le contraire eut été maladroit.

Tome 7 : La jeune reine
(c) Frezzato - Desinge & Hugo & Cie

Le tome 7 intitulé "La jeune reine" amorce donc un nouveau cycle. A la manière de Star Wars, l’action prend place de nombreuses années avant l’action des premiers albums. La jeunesse des gardiens du Maser en quelque sorte. Le plaisir de connaître l’avenir marche à fond et l’on s’amuse à reconnaître les différents héros ou à imaginer quel rôle va jouer tel personnage. L’histoire démarre avant la révolte des Nains, au moment où les "longuejambes" doivent décider si il faut larguer les graines en orbite autour de la planète. Le feu couve, la tension monte, les Nains sentent qu’on les mènent en bateau. Et le fameux Fezi Yugher tente de sauver la paix.
La principale nouvelle de ce tome 7 est le changement de dessinateur. Frezzato reste au scénario mais laisse le dessin à Fabio Ruotolo, un autre Italien. Si Fabio ne possède pas l’onctuosité du trait de Massimiliano, le défi est quand même brillamment relevé dans le registre copie de style. C’est la moins bonne maîtrise des couleurs réalistes qui met le lecteur en alerte sur le fait que quelque chose a changé. Ou que quelque chose cloche en regard de la couverture, réalisée par Frezzato (Desinge & Hugo & Cie reprend celle des Editions USA). On peut regretter que Ruotolo n’ait pu dessiner cette couverture pour effacer cette impression désagréable. On peut s’interroger également sur le choix du personnage de Sora pour cette même couverture. D’une part, elle apparaît peu dans l’album. D’autre part, la confusion est totale car ce n’est pas elle la jeune reine du titre (les plus vigilants remarqueront que la jeune reine est quand même présente sur la couv).
Ces pinaillages n’empêchent pas la série de garder le cap. On entre dans le vif du sujet beaucoup plus rapidement que pour la première trilogie, avec le plaisir, comme dans un bon Columbo, d’imaginer comment Frezzato va retomber sur ses pieds. Vivement le tome 8 donc, avec cette fois une couverture de Ruotolo.


Une page de Ruotolo (tome 7 - page 13)
(c) Frezzato/Ruotolo - Desinge & Hugo & Cie

(par Thierry Lemaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?