Les hors-séries de bande dessinée animent les kiosques de l’été

5 août 2015 1 commentaire
  • Nous vous décrivions récemment comment les éditeurs hexagonaux s'employaient à [réintroduire la bande dessinée dans nos quotidiens-> http://www.actuabd.com/Quand-la-bande-dessinee], réussissant à faire un travail de replacement qui s'apparente à celui des syndicates de jadis, King Features ou Opera Mundi. Mais une autre tactique, davantage patrimoniale se met en place, qui consiste à offrir aux amateurs de véritables monographies disponibles aussi bien en kiosque qu'en librairie.

Les hors-séries de bande dessinée animent les kiosques de l'étéEn termes de métier, on appelle cela un "mook", contraction entre "magazine" et "book". Ce sont des hors-séries de magazines à la marque forte qui font le tour exhaustif d’un sujet, au point de devenir une référence. Les hors-séries de Lire sur Goscinny et sur Astérix, ceux d’Historia sur Tintin, Lucky Luke et Blake et Mortimer sont des ouvrages de référence pour tous les amateurs de bande dessinée, mais aussi pour pour les exégètes, tant le contenu est qualitatif et le prix : souvent moins de 10€, attractif.

Depuis plusieurs années, les grands auteurs et les grands héros y sont abonnés. Pour les ayants droit, la politique de guichet est de mise ; on prend un ticket et on attend son tour : Tintin par exemple passe (dans le désordre) dans Géo, puis dans Historia, puis dans Le Figaro Magazine, puis dans Le Monde, puis dans Lire, puis dans Philosophie Magazine, puis dans Beaux-Arts Magazine ou dans Télérama, avant de refaire un tour de manège au rythme d’un hors-série par an dans un angle à chaque fois différent qui aborde aussi bien l’histoire que la géographie, la biographie, l’esthétique, l’ésotérisme...

Les meilleures plumes : des scientifiques de renom, des écrivains multi-primés, des critiques d’art de premier rang et bien sûr, des spécialistes de BD patentés, se mettent au service de cette célébration populaire qui compte à chaque fois des dizaines de milliers, sinon des centaines de milliers d’acheteurs.

L’une des plus belles réalisations de ces derniers mois est sans conteste le Lire Hors-Série Franquin publié par L’Express, un 124 pages paru en décembre 2014 en kiosque et en janvier suivant en librairie. Non seulement, il réunit une exceptionnelle brochette de savants franquinologues (José-Louis Bocquet, les Pissavy-Yvernault,...), d’interviews de ses proches comme Jidéhem ou sa fille Isabelle Franquin, mais aussi le point de vue d’auteurs contemporains qui se revendiquent de leur héritage comme Émile Bravo, Serge Clerc ou Lewis Trondheim. Ce qui frappe dans ce numéro, c’est la profusion de documents rares ou inédits mis en page avec élégance par Christophe Bouillet, un maquettiste mais aussi un amateur de BD qui avait récemment œuvré pour L’Association.

Ces jours-ci, dans les kiosques de vos vacances, ce sont trois autres monstres de la BD qui sont salués : Edgar P. Jacobs, Albert Uderzo et Hugo Pratt.

l’impeccable Jacobs

Beaux-Arts Magazine, toujours cornaqué avec intelligence par Vincent Bernière, s’intéresse aux grands mystères de l’histoire de Blake et Mortimer. On sait qu’ils ne manquent pas entre les dinosaures du Piège diabolique, le continent disparu de L’Énigme de l’Atlantide, le mystère de la Pyramide de Khéops, celui de Judas ou des soucoupes volantes...

À chaque fois, de façon dynamique et concise, avec une iconographie originale et des sujets inédits, comme "L’Art de Jacobs" par Pierre Sterckx, les articles accrochent, intéressent et parfois enchantent.

Le dossier de 16 pages sur les secrets de fabrication : recherche des personnages, travail des décors, de mise en scène, de scénario, de dessin et de mise en couleurs, solidement appuyés sur des documents peu vus, vaut le détour. Dans le sommaire, on trouve, parmi d’autres, les signatures du regretté Pierre Sterckx, de Benoît Mouchart, François Rivière, Daniel Couvreur, Romain Brethes, Rafaël Pic, ou Claude Pommereau... La maquette, là aussi, est plutôt réussie avec ses modules courts qui laissent la place à une iconographie abondante. 134 pages de cette qualité pour 8,90€, on aurait tort de se priver.

L’irréductible Astérix

On n’est pas trop surpris de voir le magazine spécialisé en BD Ka-Boom consacrer un Hors-Série à Astérix. Tout simplement parce que Stéphane Beaujean, son rédacteur en chef, est le commissaire de la magnifique exposition Astérix - Du mythe à la réalité qui a lieu en ce moment à Alésia (jusqu’au 30 novembre 2015) en était le commissaire. Il n’a pas eu trop de mal à réunir les meilleurs historiens de l’antiquité gallo-romaine puisqu’ils avaient également contribué à la mise sur pied de l’exposition.

On y trouve, parmi d’autres, Annie Collognat-Barès, Jean-Louis Voisin, Mathilde Le Piolot-Ville, Lionel Pernet, Yann Le Bohec, Olivier de Cazanove, Michel Reddé, Vincent Guichard ou Patrice Méniel qui nous donnent d’Astérix une image inconnue, tandis qu’on retrouve Benoit Mouchart, mais aussi Nicolas Tellop ou encore le savoureux Fabien Tillon qui analysent plus particulièrement le travail de Goscinny et Uderzo. On ne saurait oublier la très opportune interview de Ferri & Conrad, les auteurs du prochain Astérix : Le Papyrus de César, dont ils ne diront rien puisque -chut !- il paraît en octobre prochain et que d’ici-là l’embargo est de mise, sauf dans Le Figaro qui a l’exclusivité du compte-goutte des images cet été. Encore moins cher que son concurrent (il y a vingt pages de moins) : 7,95€, c’est un achat carrément indispensable pour tout Astérixophile bien né.

Fabuleux Corto Maltese

L’été étant propice à l’appel du grand large, L’Express a décidé de lui consacrer un numéro en compagnie d’Hugo Pratt et de son fabuleux personnage de Corto Maltese. Le numéro est dense et touffu, foisonnant et passionnant, éclairé des lumières de Dominique Petitfaux, Jean-Claude Guilbert, Michel Pierre, Dominique Lanni ou Marco Steiner, prattologues distingués, mais aussi des connaisseurs inspirés que sont Pascal Ory, Jérôme Dupuis ou encore José Muñoz qui parle de la période argentine de Pratt avec la force d’évocation d’un prophète.

"Relire Hugo Pratt, écrit Éric Libiot dans la préface, ...c’est éclairer ce qui doit animer l’être humain, hier, aujourd’hui et demain. Défendre la liberté, soutenir les opprimés, combattre le fascisme. Corto Maltese, héros d’entre les héros, est l’incarnation de cet idéal, si simple à imaginer, si dur à vivre."

On ne saurait mieux dire : si ces lectures sont destinées à égayer nos vacances en nous replongeant dans une sorte de bulle nostalgique, elles peuvent aussi recharger nos accus, nous rappeler nos fondamentaux pour nous aider à affronter avec plus de force, et peut-être davantage de générosité, la rentrée qui s’annonce.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En kiosque et en librairie.
Commander le Hors série Lire sur Franquin sur Amazon ou à la FNAC

Commander le Hors série Beaux-Arts Magazine sur Blake et Mortimer sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Eh oui, cher Didier, tu pourras chroniquer dès la mi-septembre notre nouveau HS "Tintin" sous l’égide du seul "Point" pour la France ( mais de " La Libre " en Belgique et de "la Presse" au Québec ). La thématique cette fois ? "Les animaux de Tintin" , en mettant l’accent sur les aspects scientifique et historique concernant les principales espèces apparaissant dans les albums d’Hergé.
    On en reparlera si tu veux.
    Bon été à toi et aux lecteurs du site !

    Répondre à ce message