Les inusables Pieds Nickelés à nouveau en kiosque

17 décembre 2018 2 commentaires
  • Les héros de Louis Forton courent toujours ! Hachette remet leurs albums en kiosque après l’avoir exploités en 2013. Les deux premiers ? « Les Pieds Nickelés rois du pétrole » et « Les Pieds Nickelés à l’ORTF ». Au menu, des escroqueries aussi fantasques qu’hilarantes qui finissent toujours par laisser nos héros fauchés. La morale est sauve !

Hachette Collections remet le couvert. Les Pieds Nickelés étaient une création géniale de Louis Forton publiée par les éditions Offenstadt en 1908 dans la revue L’Épatant. Ils sont en quelque sorte les premiers anti-héros de l’histoire de la BD française !

C’est l’une des premières bandes dessinées vraiment populaires où trois escrocs filoutent leur monde à longueur de pages, mais avec une certaine éthique quand même : à la fin de l’histoire, ils se retrouvent le plus souvent les poches vides, victimes de leurs propres truanderies. On rit de bon cœur cependant car ils n’entourloupent que les nigauds qui essaient le plus souvent de jouer les malins avec eux. Mais à malin, malin et demi…. S’il est une chose sur laquelle nos héros ne nous trompent pas, c’est sur la drôlerie.

Les inusables Pieds Nickelés à nouveau en kiosque

La gouaille de Roland de Montaubert, sans doute le meilleur des scénaristes qui ont repris la série alors qu’elle était dessinée par René Pellos (1900-1998) entre 1948 et 1981, était originale, truffée de mots d’argot, mais jamais vulgaire. Idem pour son successeur Veissid, l’artisan de L’Almanach Vermot. Le Franco-genevois René Pellos, Grand Prix d’Angoulême 1976, n’avait pas son pareil pour dessiner le blaze dépité des victimes de ses héros.au cœur de la France des Trente Glorieuses. Un humour bon enfant, débraillé et populaire.

Ce n’est pas un hasard si l’académicien et grand historien Jean Tulard est fan de ces personnages : Les Pieds Nickelés racontent merveilleusement l’histoire. En cause dans les premiers deux albums de cette réédition : la pénurie (un peu oubliée) de pétrole en France après l’affaire de Suez en 1953 ou encore la merveilleuse ORTF à l’époque où la TV était en noir et blanc et aux ordres de Mongénéral, comme disait Le Canard Enchaîné.

Certes, il faut s’armer de patience car la collection est longue (la « Jeunesse Joyeuse » comptait 126 volumes), mais il est heureux que ce pan important de l’histoire de la bande dessinée soit à nouveau remis en circulation.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En kiosque ou sur le site de l’éditeur

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Pourquoi les BD 2019 des pieds nickelés ne sont plus vendues en kiosque depuis janvier 2019. Ni dans le sud de la France, ni en région parisienne ???
    Merci de bien vouloir me répondre par retour
    Cdt
    Sylviane Mullenberg

    Répondre à ce message

    • Répondu par Bertrand le 9 mars à  17:16 :

      Bonjour Sylviane,
      Je n’ai pas la réponse à votre question, mais j’ai l’impression que vous recherchez les rééditions des Pieds Nickelés. Je dispose 44 numéros collectors, 1969 à 1985 que l’ont achetaient dans les kiosques aussi à l’époque. Si cela vous intérresse je peux vous les vendres à 50 centimes d’euros l’unités. J’habite à Nantes et je peux vous les expédier. Dans l’attente de votre réponse.
      Cordialement

      Répondre à ce message