Les sourdes angoisses de M. Nick Rodwell

  • En homme moderne, M. Rodwell, l’époux de l’ayant-droit d’Hergé et patron de Moulinsart SA, a ouvert son blog. Pour compenser une communication que d’aucuns jugent jusqu’ici calamiteuse ? Que nenni. Plutôt pour insulter des journalistes…

Olivier Delcroix n’en revient toujours pas. Le spécialiste pour la bande dessinée du Figaro est le sujet du pénultième billet d’humeur que M. Nick Rodwell a publié sur son blog avec un titre pénétré d’un drôle d’humour : « Olivier Delcroix est un con(frère) » (31 juillet 2009).

« Olivier Delcroix est un menteur  » explique en substance le fantasque patron de Moulinsart, prenant soudain un ton familier : « …quand j’ai dû préciser à un des Directeurs de son journal qu’il est un menteur - et si ce journal voulait travailler avec nous, il est inutile de nous envoyer encore Oli le Menteur. Ce qui m’a soufflé : tout le monde semblait d’accord. Personne - je répète : personne - ne m’a contredit. En d’autres termes, personne n’a jamais affirmé qu’il était honnête.  »

Pourquoi M. Delcroix est-il un menteur ? Mystère. M. Rodwell ne prend pas soin d’éclairer le lecteur. Il explique en revanche avec force détails comment il l’a diffamé auprès de ses collègues et de ses supérieurs.
« Tout vient du livre que j’ai publié sur Tintin [1], nous explique le journaliste. J’y raconte une anecdote concernant un documentaire que j’avais tourné pour Arte sur les « mythes de la bande dessinée ». Nous avons interrogé M. Rodwell trois fois. Il a été incapable de formuler pourquoi Tintin était un mythe. Il bloquait sur cette question. J’ai raconté cela et depuis, je suis dans son collimateur. J’étais au courant de ses interventions auprès de ma direction. Cela ne les a pas impressionnés puisque j’ai été depuis promu chef de service, en charge de la culture pour le journal ! Ce que raconte M. Rodwell sont des élucubrations. »

Haro sur les journalistes !

La philippique rodwélienne ne s’arrête pas au confrère du Figaro. Hugues Dayez de la RTBF, la chaîne nationale francophone belge, et Albert Algoud, journaliste à Canal Plus et ancien rédacteur-en-chef de Fluide Glacial, tous deux auteurs d’ouvrages sur Tintin ou sur Moulinsart, font eux aussi l’objet de propos alacres.

Auparavant, c’était un journaliste du Monde,traité de « neuneu », tandis que dans le dernier billet publié ce matin (7 août), c’est notre consœur Sophie Flouquet, journaliste du Journal des Arts qui se fait agresser avec force insinuations.

Que Nick Rodwell se venge des journalistes sur son blog, pourquoi pas ? Cela ne relèvera pas son image déjà très dégradée. Là où il va trop loin, c’est lorsque, « fouillant dans la vie privée  » (ce sont les propres termes de M. Rodwell ) de ces journalistes, il essaie de trouver une explication fumeuse à l’hostilité qu’il leur suppose à son égard : ce sont les problèmes familiaux ou personnels qui sont responsables de leur relation passionnée avec Tintin, source de leur conflit avec Moulinsart. Il pointe par exemple le fait que MM. Algoud et Dayez ont des enfants handicapés. Comprenant leur douleur, il ne s’appesantit pas sur leur cas.

« Oli le menteur », en revanche, a droit à toute son attention et la thèse de M. Rodwell est que sa relation conflictuelle avec son père, grand amateur de Tintin, est à l’origine de sa mauvaise relation avec Moulinsart : « Oli s’est senti poussé à écrire un livre sur Tintin, le lien fondamental entre lui et son père. Et Oli n’a pas accepté que l’oeuvre d’Hergé puisse être protégée. Et Oli refusa d’accepter les directives de Moulinsart s.a. La personne chez Moulinsart, en charge des droits sur les visuels liés à Hergé, s’est vue confrontée à un journaliste qui savait tout et se montrait obsédé par sa relation avec son père. » De la même manière, Sophie Flouquet, décèle-t-il, a peut-être eu des problèmes avec son « identité sexuelle ».
Propos délirants qui reviendraient à considérer que toute critique vis-à-vis de la politique commerciale de Moulinsart relèverait de la pathologie !

Les sourdes angoisses de M. Nick Rodwell
Nick Rodwell lors de la visite du roi au musée Hergé en juin dernier.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

On peut comprendre que M. Rodwell soit meurtri par l’accueil fait à l’ouverture du Musée Hergé et à l’annonce prochaine de films, signés Spielberg et Jackson, adaptés de Tintin, à propos desquels le Journal de France 2 s’est cru obligé de rappeler la gestion vétilleuse des droits d’Hergé par Moulinsart, contribuant encore à dégrader l’image de son patron.

Il est vrai qu’il fait l’objet depuis près de vingt ans d’attaques d’une violence inouïe, souvent injustifiées et parfois injustifiables, et que les procès d’intention qui lui ont été faits (nous n’avons pas manqué de le signaler ici), étaient parfois malhonnêtes et trop souvent à charge. Il faut reconnaître que les journalistes –certains parmi ceux qu’il cite- ont nourri depuis bien trop longtemps son ressentiment.

On comprend aussi qu’en ce moment la pression doit être énorme entre les angoisses suscitées par l’ouverture du Musée Hergé (atteindra-t-il le cap des 200. 0000 visiteurs ?) et le raz-de-marée que provoquera immanquablement le lancement des films de Spielberg et Jackson avec, à la clef sans doute, une dépossession de l’univers qu’il contrôle avec tant de vigueur depuis près de vingt ans.

Un triomphe, un malheur

Hergé est son triomphe, car franchement, aucune licence de bande dessinée européenne n’a jamais eu un tel crédit à Hollywood, ni un tel monument (le Musée Hergé) à sa gloire, fut-il un « mausolée » ; mais aussi son malheur, car Rodwell est devenu, beaucoup par sa faute, le « croquemitaine » de la BD européenne.

« La pression est trop forte  » résume sobrement Olivier Delcroix qui étudie en ce moment avec les services du Figaro quelle position ils vont prendre par rapport à cet article qu’ils jugent diffamatoire. Il prédit d’autres dérapages avant le bouquet final des trois films d’Hollywood qui seront pour lui à la fois un aboutissement et une petite mort, car quoi faire après ça ?

La conclusion est à un internaute anglophone s’adressant à Nick Rodwell sur son forum : “ It is a disgrace that the good name of Herge is stained by cheap personal attacks“ (il est déshonorant que le beau nom d’Hergé soit ainsi souillé par de basses attaques personnelles).

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

[1Générations Tintin, édition des équateurs, voir notre chronique dans nos pages.



Meilleures ventes BD
🔍 Avis Actuabd 📖 Feuilleter 🛒 Acheter

1 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.07 - Hi NOUVEAU
2 🔍 📖 🛒 Le Monde Sans Fin
3 🔍 📖 🛒 Guacamole Vaudou
4 🔍 📖 🛒 Kaiju N8 T.05 NOUVEAU
5 🔍 📖 🛒 La Quete De L'oiseau Du Temps NOUVEAU
6 🔍 📖 🛒 Les Nouvelles Aventures De Lap NOUVEAU
7 🔍 📖 🛒 Mashle T.09 NOUVEAU
8 🔍 📖 🛒 Elles T.02 - Universelles
9 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.01
10 🔍 📖 🛒 Elles T.01 - La Nouvelle(s)
11 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.02
12 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.01 - Hi
13 🔍 📖 🛒 One Piece T.01
14 🔍 📖 🛒 One Piece - Edition Originale
15 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.03
16 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.22
17 🔍 📖 🛒 Jujutsu Kaisen T.15 NOUVEAU
18 🔍 📖 🛒 Les Soeurs Gremillet T.03 - Le NOUVEAU
19 🔍 📖 🛒 Celeste T.01 - Bien Sur, Monsi NOUVEAU
20 🔍 📖 🛒 Zai Zai Zai Zai
21 🔍 📖 🛒 Carnets De Campagne
22 🔍 📖 🛒 Les Reflets Du Mondeen Lutte NOUVEAU
23 🔍 📖 🛒 Naruto T.01
24 🔍 📖 🛒 Le Spirou D'emile Bravo T.05 -
25 🔍 📖 🛒 One Piece T.02
26 🔍 📖 🛒 Idefix Et Les Irreductibles T. NOUVEAU
27 🔍 📖 🛒 Bug T.3
28 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.05
29 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.04
30 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.07
31 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.03 - Hi
32 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.01
33 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.02 - Hi
34 🔍 📖 🛒 Naruto T.02
35 🔍 📖 🛒 One Piece T.03
36 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.01 - Tout Ca
37 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.06
38 🔍 📖 🛒 Les Royaumes De Feu T.05 - La
39 🔍 📖 🛒 One Piece T.04
40 🔍 📖 🛒 Missionyozakura Family T.08 NOUVEAU
41 🔍 📖 🛒 Heartstopper T.02 - Un Secret
42 🔍 📖 🛒 La Revue Dessinee N36 NOUVEAU
43 🔍 📖 🛒 Naruto T.03
44 🔍 📖 🛒 Moriarty T.13 NOUVEAU
45 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.04 - Hi
46 🔍 📖 🛒 My Hero Academia T.01
47 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele - Au Pays Des C
48 🔍 📖 🛒 Les Legendaires - Les Chroniqu
49 🔍 📖 🛒 Assassination Classroom T.01
50 🔍 📖 🛒 Le Droit Du Sol - Journal D'un

Source : Datalib
A lire aussi sur ActuaBD :

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • Les sourdes angoisses de M. Nick Rodwell
    7 août 2009 16:47, par Xavier Mouton-Dubosc

    Y’a-t-il une liste pour s’y inscrire ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par marcel le 7 août 2009 à  23:41 :

      Attention aux amalgames musée-films- etc... en ce qui concerne le musée Hergé, c’est objectivement une très belle réussite muséale, artistique et architecturale. Je l’ai visité au mois de juin et j’y ai dés la première salle, retrouvé le contenu de l’oeuvre d’Hergé, (ce qui à mon sens est l’essentiel et non pas les 200 000 visiteurs l’an) et très vite on oublie la médiocrité du couple d’ayants-droits. Bon bien sur,quand on peut sortir de sa poche 15 millions d’euros, c’est facile de se payer le gratin en matière d’architecte et concepteur. C’est à cette équipe que j’adresse des compliments, et certainement pas à ce Rodwell dont il faut aller lire le blog pour s’apercevoir du niveau (caniveau) de médiocrité de cet individu. En quelque sorte, Rodwell c’est la malchance post-mortem d’Hergé.

      Répondre à ce message

    • Répondu par ActuaBD le 8 août 2009 à  00:13 :

      Vous avez été nombreux à réagir négativement contre M. Rodwell. Mais nous ne pouvons passer les posts injurieux.

      Modérez vos propos. Ne faites pas ici ce que l’on reproche justement à M. Rodwell.

      Répondre à ce message

  • Cet autre post est assez grattiné lui aussi, il concerne une journaliste du journal de référence du monde de l’art.

    Répondre à ce message

  • La citation de l’internaute anglophone a été sauvagement sucrée des commentaires du blog, mais pas la réponse qu’en avait faite Nick Rodwell. Si cet "homme moderne" s’inscrivait sur Facebook, combien aurait-il d’ "amis" ?

    Répondre à ce message

  • Le comble de l’ignominie est, à mon sens, dans la divulgation du fait que deux journalistes ont des enfants handicapés et que leurs critiques viendraient de là. On touche ici à la bassesse la plus répugnante qui puisse exister !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Mike ze Biker le 8 août 2009 à  20:15 :

      C’est le moins que l’on puisse dire !! Ce genre d’argument est absolument inconcevable de la part du gestionnaire du patrimoine Tintin (symbole d’esprit boyscout, donc de tolérance et d’ouverture). je remarque que Nick Rodwell (j’ai failli rajouter une expression en vogue dans le 9.3 aprés Nick) se sert principalement de son blog pour régler ses comptes personnels. Comment se fait -il qu’il se soit brouillé avec quasiment tous ceux qui ont travaillé sur l’oeuvre de Hergé, journalistes et écrivains ?

      Répondre à ce message

  • Les sourdes angoisses de M. Nick Rodwell
    8 août 2009 23:43, par Le lecteur inconnu

    Mr Rodwell n’est décidemment pas un homme moderne, et un chef d’entreprise bien mal éclairé.

    Il rend la vie très dure aux amateurs comme moi, impatient en toute légitimité de visiter le musée Hergé et de visionner le film de Spieberg et Jackson, avec une impatience dénuée de tout arbitraire.

    Mais je ne cautionnerais en aucun cas une entreprise qui soutient une ligne aussi douteuse. Je suis bien le 1er à le regretter. Je transmetterai également à mes enfants que les productions de Moulinsart ne sont pas à recommander.

    C’est avec une grande tristesse donc que je vous dis "Adieu".

    Répondre à ce message

  • Tous les commentaires critiques ne sont pas supprimés, on peut lire  :"En effet, Rodwell est pathétique, consternant et affligeant...
    Et Tintin dans tout ça ? Il a honte, il pleure sur son honneur perdu."

    C’est déjà pas si mal.

    Répondre à ce message

  • Les sourdes angoisses de M. Nick Rodwell
    9 août 2009 18:30, par Thibs

    Il est piquant de lire sur le blog de l’intéressé l’une des raisons qui l’a poussé à attaquer la journaliste Sophie Flouquet : "Vous avez cru bon d’évoquer la vie privée de mon épouse et vous y allez de vos insinuations. C’est totalement inacceptable." Ca se passe commentaires

    Répondre à ce message

Dans la même rubrique


En bref